Ce n'est pas la fin. Ce n'est même pas le commencement de la fin. Mais c'est peut-être la fin du commencement. A vous de continuer l'histoire...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le Démon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Morgoth
Oeuf de dragon
avatar

Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 02/12/2010

MessageSujet: Le Démon   Sam 11 Déc 2010 - 18:13

Avant propos :

A l'origine, cette histoire a été faite sur un jeu afin de donner un petit Background à mes personnages, jusqu'à devenir une vaste histoire de fil en aguille. Par conséquent, j'espère que vous me pardonnerez les premiers épisodes qui ne seront là que pour placer l'univers originel du jeu (auquel j'ai apporté des modifications personnelles), et que l'histoire en elle-même ne démarre pas vraiment tout de suite. Concernant cet univers, j'ajoute qu'il peut paraître surprenant de le placer dans l'Héroic Fantasy vu son caractère futuriste, mais je puis vous assurer que le sens global de l'histoire penche plus vers cette catégorie.

En vous souhaitant une bonne lecture Smile

ps : Je ne met que le prélude aujourd'hui, le premier épisode viendra demain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgoth
Oeuf de dragon
avatar

Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 02/12/2010

MessageSujet: Re: Le Démon   Sam 11 Déc 2010 - 18:15

Prélude :

Il était une fois…car cela dois toujours commencer ainsi, n’est-ce pas ? Tel un conte de fée narré aux enfants, une histoire merveilleuse remplie d’actes héroïques et de preux héros, qui se clos forcement sur un happy end. Un bon début, pour une belle fin.

Mais le monde, mon monde, n’est pas digne de ces douces histoires. Car pour toute berceuse, je n’ai quand à moi jamais connu que les cris d’angoisse, et la seule vision de mon enfance est celle du sang coulant comme un torrent.

2098 ; telle fut l’année où tout commença. L’année où des décennies de tensions et le manque cruel d’énergies fossiles déclenchèrent entre guerre entre les deux géants de l’Est : la République Populaire de Chine et la Fédération de Russie. Un conflit qui vint éclipser tout ceux du XXI° siècle tant par sa brutalité que son incroyable déploiement de moyen, rivalisant avec les plus grands affrontements de l’Histoire. Une guerre qui aurait put devenir mondiale si les Occidentaux n’étaient pas demeurés impassibles, se perdant en réunions et autres débats sans oser intervenir.

Quel parti allaient-ils prendre ? Nul ne le sut jamais : car avant tout action militaire de leur part, les Chinois avaient littéralement balayés la puissante armée Russe, usant habillement d’un avantage numérique écrasant et de leur technologique désormais aussi importante que les russes. Tout aurait put s’arrêter là, mais le destin en voulut autrement.

Car au plus profond du désespoir, surgit un homme. Un jeune général, dont le potentiel avait attiré l’attention de Moscou, l’Etat-major décidant en désespoir de cause de lui confier le commandement d’une de leur armée. Et s’est alors que le miracle se produisit : grâce à d’audacieuses tactiques, et un charisme égal à celui des plus grands leaders, le jeune général parvint à faire reculer les hordes asiatiques, les forçant à signer un accord de paix…et bien plus encore.

A la stupeur générale, les négociations aboutirent au plus impensable des résultats. Mettant de côté leurs différents, les deux puissantes nations choisirent de s’unifier en une seule, formant ainsi un Grand Empire sur lequel vint régner le jeune général. Une mesure extrême, qui provoqua d’autant plus la peur des Occidentaux que la nouvelle entité fut fortement plébiscitée.

Pendant 23 ans, le Grand Empire demeura en paix avec le reste du monde, gagnant en puissance au point que toutes les nations d’Asie finirent pas s’unifier sous sa bannière, trouvant leurs différents vaincus par le charisme de l’Empereur. Cependant, une telle force ne pouvait éternellement co-exister avec des Occidentaux si craintifs. Et en 2123, l’Empereur décida de mener une grande campagne afin d’unifier toute l’Humanité sous une même bannière.

Mais alors que l’armée impériale s’attendait à une victoire rapide, les Occidentaux réagirent de manière tout aussi brutale et inattendue que l’avaient fait leurs ennemis, formant une vaste coalition qui prit le nom d’Alliance Terrestre, jurant d’agir comme une seule entité tant qu’ils n’auraient pas arrachés la victoire.


S’était il y a 30 ans, et depuis le sang n’a eu de cesse de couler dans les rues, aucun des deux belligérant ne parvenant à prendre un avantage décisif. Et pour nous autres, populations civiles déchirées par les ambitions d’un seul homme, il ne nous reste qu’un seul choix : Combattre, ou Mourir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgoth
Oeuf de dragon
avatar

Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 02/12/2010

MessageSujet: Re: Le Démon   Dim 12 Déc 2010 - 12:47

Episode I – Assaut


« Joyeux anniversaire la guerre, joyeux anniversaire. Joyeux anniversaire la guerre, joyeux anniversaire. »

Tel était le son qui depuis l’aube résonnait dans tout le campement, une sorte de blague à l’humour noir qui avait comme avantage de détendre les hommes. 30 ans aujourd’hui…trente longues années de conflit, et toujours pas la moindre évolution favorable. Malgré les innombrables vies sacrifiées d’un côté comme de l’autre, la situation demeurait tragiquement bloquée.

Et si la propagande militaire ne cessait d’exhorter au combat, surévaluant leurs maigres avancées et clamant que cette année 2153 serait celle du changement tant attendu, nul n’était dupe depuis bien longtemps. Pour les pauvres bougres qui se battaient depuis si longtemps, seul importait de voir le soleil se lever demain.


« Mon capitaine ? »

Sortant de sa rêverie, le gradé se tourna en direction de la jeune recrue qui venait ainsi interrompre ses sombres pensées. Un soldat dont l’inexpérience avait préservé l’enthousiasme et le fanatisme qu’on lui avait inculqué dès son plus jeune âge, ses yeux n’ayant pas encore cet air vide caractéristique des vétérans.

« L’escadron d’assaut est prêt. »

« Parfait. Dites aux hommes se rassembler : on va bientôt y aller. »

Détachant son regard du soldat, le vieux gradé observa une dernière fois les défenses ennemies qui se dressaient devant lui. Retranchées derrière d’épaisses murailles, abritées dans une des nombreuses forteresses construites pour les besoins de la guerre, la garnison de l’Alliance Terrestre les tenait en échec depuis plusieurs jours.

Mais après plusieurs assauts aussi infructueux que sanglants, l’Etat-major Impérial s’était enfin décider à leur envoyer de l’aide, mettant à leur disposition la "meute". Si tout allait comme prévu, la position serait bientôt prise, et ils pourraient de nouveau avancer en territoire ennemi…pour combattre encore et encore, jusqu’à en crever.







Au même moment, 20.000 mètres plus haut

« Attention mesdemoiselles, ca va bientôt être à nous ! »

Ecoutant l’avertissement du pilote leur parvenir à travers le haut-parleur, les soldats n’en avaient cependant pas besoin. Parfaitement alignés au centre de la navette, ils étaient déjà prêts, n’attendant plus que l’instant T pour plonger au cœur de la bataille avec leurs frères d’armes.

On les nommait "la meute", en référence à leur incomparable esprit d’équipe et leur redoutable efficacité, un escadron de choc qui avait acquis sa réputation via des victoires aussi nombreuses d’impossibles à obtenir. Un groupe qui, au fond, ne prêtait guère d’importance à l’admiration et la jalousie qu’ils suscitaient.


« Deux minutes ! »

Resserrant la poigne qu’ils avaient sur leurs armes, vérifiant une dernière fois leur équipement, rassemblant leurs esprits en vu du combat à venir. Mais de toute évidence, tous avaient d’autres préoccupations en tête que la bataille qui s’annonçait, l’un d’entre eux se faisant la voix de ses camarades en allant trouver leur chef de section.

« Kergan… »

« Quoi ? Ne me dit pas que tu veux remettre ça ! »

« La bataille s’annonce difficile, et… »

« Et quoi ? Comme d’habitude tu va me dire que je suis trop important pour m’exposer, suite à quoi on va rentrer dans un long débat inutile. Alors par pitié, cette fois-ci sautons directement au moment où je t’ordonne de me laisser combattre avec vous. »

Désarmé par le franc-parler de son supérieur, l’homme ne put rien faire d’autre que de s’incliner, ne nourrissant de toute façon pas grand espoir de le faire changer d’avis. Et ce fut donc sans plus de parole qu’il rejoignit les autres au fond de la navette, prenant un air impassible et vide de toute émotion, signe d’une intense concentration.





« Embarquez ! »

Suivant l’ordre, une dizaine de portes positionnées au fond de la navette s’ouvrirent chacune sur une nacelle dans lesquels les soldats vinrent s’engouffrer. De minces espaces à peine suffisants pour s’y tenir, de véritables cercueils qui furent plongés dans le noir lorsque les portes se refermèrent.

Puis se fut l’attente, l’interminable attente tandis que les dernières secondes de calme défilaient en un compte à rebours vocal. Un ultime moment avant de plonger dans l’enfer, qui en tant normal aurait eu raison de la résistance mental de n’importe quel soldat. Mais pas eux.

Impassible, le soldat qui avait interpellé leur supérieur attendit simplement le signal tant espéré, sentant soudain son corps être littéralement catapulté vers le sol. Se cramponnant à ce qu’il pouvait, tâchant de garder son dernier repas bien au chaud dans son estomac, le soldat observa pr le hublot les autres nacelles foncer vers le sol.

Une nouvelle mission commençait pour eux, une nouvelle bataille où tous les espoirs reposaient sur eux. Combien s’en sortirait cette fois-ci ? Cela n’avait guère d’importance…plus rien n’avait le moindre intérêt pour lui depuis bien longtemps. Combattre, et tuer le plus d’ennemis possible : voila la seule ce qu’il savait faire.

Telle était la seule vie qu’l connaissait.








ps : N'hésitez pas à laisser un petit commentaire. Si ce n'est pour l'histoire (bien trop tôt), au moins pour le style afin de rendre les prochaines lectures plus agréables.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgoth
Oeuf de dragon
avatar

Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 02/12/2010

MessageSujet: Re: Le Démon   Lun 13 Déc 2010 - 19:01

Episode II – La meute


Comme des étoiles décrochées du ciel, les nacelles filaient en direction de la forteresse ennemie, emportant en leur sein les soldats de l’Empire. Entendant le hurlement du vent se mêler aux explosions qui résonnaient autour d’eux, résultat pittoresque d’une DCA totalement prise par surprise, les guerriers demeuraient semblables à des statues.

D’une froideur effrayante, aucun ne s’émouvait de voir la mort les frôler d’aussi prêt, acceptant sans sourciller cette éventualité. Passant à travers le barrage de feu, profitant au maximum de l’effet de surprise, les nacelles touchèrent enfin le sol ou allèrent s’écraser lourdement contre les bâtiments en faisant éclater les épais murs.

Puis…puis le carnage put commencer.

En un instant, les portes qui scellaient l’ouverture des capsules furent littéralement catapultées loin de celle-ci par une force de détente colossale, écrasant les malheureux qui se trouvait sur leur chemin. Et tandis que le trouble était jeté sur la forteresse, un vent de panique soufflant parmi les défenseurs, l’escadron put commencer son œuvre de mort.

Emergeant comme un diable de sa boîte, le soldat qui avait exhorté leur chef à ne pas combattre se jeta à corps perdu dans la bataille. Son doigt ne décollant pas de la gâchette, il tirait sans compter sur tout ennemi qui passait dans son champ de vision, ses tirs aussi rapides que précis fauchant les combattants de l’Alliance.


« En avant, EN AVANT ! »

Encouragés par les hurlements de leur supérieur, stimulés par le risque, le soldat poursuivit son avancée au pas de course. Ils n’avaient pas le temps de s’attarder ici, alors que l’ennemi reprenait ses esprits. Fonçant, zigzagant à travers les explosions, il continua d’avancer tout en vidant son chargeur comme un possédé.





Montant aussi vite que possible un escalier extérieur, criblant de balles ceux qui se trouvaient sur son chemin, le membre de l’escadron n’eut cependant pas l’occasion de parvenir jusqu’en haut pour y installer sa position de tir. Surgissant d’une position supérieure à la sienne, un soldat de l’Alliance lui tomba dessus, le reversant.

*Et merde*

Jurant intérieurement, sachant qu’en pareil circonstance se retrouvé à terre signifiait la mort, l’impérial réagit aussi. Parvenant à atterrir sur ses pieds, il dégaina aussitôt un couteau de sa ceinture, plongeant la lame dans la gorge de son adversaire avant de la retirer immédiatement.

Il n’avait pas le temps de l’achever, deux autres ennemis ayant surgit devant lui, levant déjà leurs armes. Mais le soldat était prêt : plongeant alors que les premières balles sifflaient, il couvrit en un instant la distance qui le séparait de ses adversaires, frappant d’un mouvement circulaire qui déchira le mollet de son premier opposant avant de s’enfoncer entre les côtes de l’autre.

Observant ses deux adversaires tomber à terre, le soldat n’eu cependant pas le temps de goûter sa victoire. Entendant trop tard la rafale claquer dans l’air, il sentit les balles venir s’écraser contre son armure et la transpercer en de nombreux endroit, la force des impacts le faisant basculer face contre terre, le visage grimaçant de douleur.


« Je te tiens, fumier ! »

N’ayant pas le temps de contre-attaquer, ou simplement de se remettre debout, l’impérial eu tout juste le temps de basculer sur le dos pour observer celui qui venait de lui tirer dessus, le voyant lever son arme pour porter le coup de grâce…et ne rien en faire. Le regard vide, la bouche en sang, le soldat adverse s’écroula comme une masse contre le sol, mort.

Mais ce n’était pas n’importe quelle arme qui l’avait frappée, aucune arme blanche ne pouvait découper si facilement l’armure qu’il portait. Non, s’était par un halo de lumière rouge que la mort était venue de le frapper, transperçant sa chair comme du beurre. Une arme, tenue fermement par le leader de l’escadron, que tous identifièrent d’un air incrédule.


« Un sabre laser ?! »





Cela semblait impossible, cette arme n’était pour ainsi dire jamais employée au sein des forces impériales, restreignant le nombre de modèle au minimum par crainte de voir l’Alliance Terrestre s’emparer de ce secret. Mais alors, pourquoi cet homme disposait t’il d’une telle chose ? Quelle identité se cachait derrière son masque ?

*Kergan…quel imbécile tu fais !*

Enrageant de voir leur chef donner un tel indice aux ennemis de l’Empire, le soldat rassembla ses forces pour se remettre debout, ramassant une arme qui gisait à terre avant de se positionner devant l’homme au sabre pour lui faisant un rempart de son corps. Une défense bien maigre compte tenu du nombre de guerriers qui affluaient déjà dans leur direction.

Encerclés, ne pouvant compter sur le reste de l’escadron qui bataille déjà ferme, les deux impériaux semblaient piégés, n’ayant qu’à attendre les rafales qui viendraient les faucher. Mais alors que les balles allaient claquer, une énorme explosion surgit soudain dans leur dos, le souffle de la détonation les plaquant tous sur le sol.

Envahis par la fumée, sonnés par le choc, alliés comme ennemis ne purent qu’à peine distinguer une multitude de silhouettes pénétrer dans la forteresse, le bruit de leurs armes sonnant comme la trompette d’un triomphe pour les impériaux. Comme prévu, leur assaut avait suffisamment semé le chaos pour que les troupes régulières forcent le passage.


« Pile au bon moment les gars. »

Enhardis par ces renforts, les hommes de l’escadron redoublèrent de fouge, tirant ou frappant de leur armes blanche tout ennemi qui se présentait devant eux. Et d’un même mouvement, les deux soldats encerclés se jetèrent sur les défenseurs, la lame de plasma rouge fendant leurs rangs comme un rien, laissant une trainée de cadavre dans son sillage.

Prit d’une frénésie guerrière, bousculant leurs adversaires totalement pris au dépourvut, les guerriers n’eurent cependant pas à batailler durant longtemps : désorganisé, comprenant que tout espoir de victoire venait de disparaître, l’ennemi se rendirent rapidement.

Rassemblant aussitôt les prisonniers, laissant place aux médecins pour soigner ceux qui pouvaient encore l’être, aucun des assaillants ne manifesta pourtant sa joie. Et au fur et à mesure que la tension de l’affrontement retombait, les forces régulières semblaient…triste, comme si une sombre pensée occupait leur esprit à tous. Une attitude qui ne manqua pas d’alerter le leader de l’escadron.


« Que ce passe t’il Capitaine ? »

« Monsieur…je crains d’avoir une mauvaise nouvelle à vous annoncer. Je…ne sais comment le dire… »

« Dites le simplement, soyez francs avec moi. »

« Monsieur…l’Empereur est mort. »

L’Empereur est mort…à ces mots, tous les guerriers de la meute se tournèrent en direction de celui qui venait de prononcer ces sombres paroles. Etes-ce un tour que leurs oreilles venaient de leur jouer ? Non, ils avaient bien entendu, réalisant la terrible nouvelle : le Grand Empereur, le fondateur même de leur glorieuse nation, n’était plus.

« C…comment ? Est-ce que l’Alliance… »

« Non monsieur, il nous a quitté dans son sommeil. Nous en avons été averti juste avant de lancer notre assaut. »

« Mais…alors… »

« Oui : désormais, le trône revient à son fils unique. »

Une lueur irréelle dans le regard, partagée entre le profond respect et la douleur, le capitaine accompagna le geste à la parole en se mettant soudain à genou devant son interlocuteur. Un à un, comprenant la situation, tous l’imitèrent au point que le leader du groupe fut bientôt le seul encore debout…seul au milieu d’une clameur qui se répétait et s’élevait chaque fois avec plus de force.

(Capitaine) « Vive l’Empereur ! »

(Soldats) « Longue vie à l’Empereur Kergan ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Démon   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Démon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Héroic-Fantasy RP :: Les histoires. :: Histoires Héroic Fantasy-
Sauter vers: