Ce n'est pas la fin. Ce n'est même pas le commencement de la fin. Mais c'est peut-être la fin du commencement. A vous de continuer l'histoire...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Leya, la voleuse de fées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
La baronne Louise
Dragonnet
avatar

Nombre de messages : 98
Age : 26
Localisation : Here or there, it depend where the wind pull me...
Date d'inscription : 05/04/2007

MessageSujet: Leya, la voleuse de fées   Mer 27 Fév 2008 - 20:22

- Avez-vous repéré quand s'effectuait la relève ? interrogea Irosheïma
- Pour ça, il n'y a pas plus simple. Ils changent tous les quarts d'heure !
- On aura donc un quart d'heure pour agir...
- Dans tes rêves ! J'ai dit que les gardes changent de place tous les quart d'heure,mais ce n'est pas pour autant que les autres ne travaillent pas ! ragea Vince
- Comment ça ? demanda Leya
- C'est pourtant simple. Ah ! Oui, c'est vrai. J'oubliais vos capacités réduites... intervint Ikaru
- Tu veux que je te montre qui va bientôt avoir des capacités réduites ? rugit Leya
- Ce serait en effet très distrayant...
- Ne lui fait pas ce plaisir, Leya, il n'en vaut pas la peine. dit Vince en jetant un coup d'œil dégouté à Joël avant de reprendre son rapport. Il y a toute une flopée de gardes qui ne cessent de tourner autour de la prison, en changeant de place tous les quarts d'heure, tandis que d'autres patrouilles ratissent la ville à la recherche de ce pauvre type.
- Par la magie des fées ! Ils ont doublés les patrouillent ! jura Irosheïma
- Alors il n'y a vraiment pas moyen d'y entrer ? demanda désespérément Leya
- A moins que tu saches nous transporter avec ta ceinture...
- C'est impossible ! s'écria Leya, des larmes perçant dans sa voix.

- Il y a peu être un...autre moyen...
Ils se retournèrent d'un bloc vers la vielle table.
Une des trois fées semblait un peu plus brillante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ophélie
Dragonnet
avatar

Nombre de messages : 65
Age : 26
Localisation : Perdue sur la mer des mots et heureuse de l'être
Date d'inscription : 05/05/2007

MessageSujet: Leya, voleuse de fées   Jeu 28 Fév 2008 - 20:30

_Je m'appelle Fabula, murmura-t-elle. J'ai...j'ai passé beaucoup de temps dans cette lampe dont tu m'as si gentiment sortie. Je dois d'ailleurs t'en remercier.
_C'est tout naturel, dit Leya, mal à l'aise.
Elle se rappela le nombre de fées qu'elle avait volées avant de rencontrer Vincent. Vincent...Comment allait-il ? Joël avait dit qu'il allait bien mais...Et Vince. Il était tellement irritable. Il avait perdu une partie de lui-même en fait. Elle mesura enfin l'étendue de leur situation. Ils allaient sauver les fées pour aider un criminel mégalomane tout en libérant une âme dont ils ignoraient s'il fallait le faire réintégrer son corps d'origine ou un autre. Ils ignoraient même s'il était possible de le faire revenir. Au pire, elle décida de trouver un moment de se débarrasser de Joël Ikaru. Perdue dans ses pensées, elle se força à écouter la fée qui parlait très faiblement.
_Ballotée d'un coin à l'autre de la prison dans notre lampe, mon amie et moi avons pu voir ses défenses de près. Les serrures sont grosses dans la plupart des portes. Assez pour qu'une fée en bonne santé puisse passer par là. De plus, les portes moins importantes ne sont munies que d'un verrou simple pour toute fermeture. Il n'y a donc pas besoin de clé pour les ouvrir. Pour les portes principales, il sufirait d'une magie suffisamment puissante pour les détruire. Sauf pour...la porte de la pièce qui contient la sphère.
Parler autant semblait l'avoir fatiguée.
_La sphère ! dit Joël Ikaru pour lui-même. La seule prison capable de contenir et d'absorber l'énergie féérique...
_Oui. La porte de cette pièce, ...s'ouvre grâce à un mot de passe. C'est...
Mais elle s'évanouit avant de pouvoir le dire. Joël se précipita sur elle et la serra dans son poing.
_Le mot de passe ! Donne-nous le mot de passe ! Espèce de petite créature insignifiante !
_Lâche-la !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La baronne Louise
Dragonnet
avatar

Nombre de messages : 98
Age : 26
Localisation : Here or there, it depend where the wind pull me...
Date d'inscription : 05/04/2007

MessageSujet: Leya, la voleuse de fées   Ven 29 Fév 2008 - 22:47

Leya et Vince avaient criés en même temps.
Vince sauta sur ses pieds et défia Joël Ikaru du regard.
Un regard électrique. Des étincelles semblaient palpiter autour de lui.
- Quoi, se moqua Ikaru, ça te fais mal quand je fais ça ?
Il resserra ses phalanges d'un coup sec.
- Arrête ça tout de suite !!!
- Oh ! Voilà le petit défenseur des fées qui se réveille ! railla Joël. Alors, il a bien dormi ? il n'a pas fais de mauvais rêves ? Mais il doit faire attention à ne pas surcharger ses nerfs, le pauvre petit ; il est tellement sensible... comme sont crétin de clone, en fait...
Vince ne répondit plus de ses actes.
Toute la colère qu'il avait accumulé depuis des jours, ses peines, ses déchirements, ses peurs, sa haine contre Ikaru, tout cela lui revient d'un coup.
Les choses ensuites s'enchainerrent si vite que Leya ne comprit pas se qu'il se passa.
Elle entendit un grand bruit, des cris, puis elle se sentit tomber, comme éloignée par une main invisible... Encore un cri, et le silence revint.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ophélie
Dragonnet
avatar

Nombre de messages : 65
Age : 26
Localisation : Perdue sur la mer des mots et heureuse de l'être
Date d'inscription : 05/05/2007

MessageSujet: Leya, voleuse de fées   Sam 1 Mar 2008 - 21:07

Lorsque tout commença à redevenir normal, Vince se tenait au-dessus du corps de Joël Ikaru, étendu par terre, enserrant son col faiblement. Il regardait fixement le visage de Joël qui lui souriait.
_Vincent...
_Tu me tapes dessus, maintenant ?
_Mais tu...
Vincent lui mit un doigt sur la bouche et murmura :
_Fais-moi confiance, Vince. Fais-moi confiance. Laisse-le en vie, juste une heure de plus. Quand cette heure sera écoulée, tout redeviendra comme avant. Nous serons à nouveau nous. Nous serons un seul être. Mais il faut que tu me fasse confiance...Quand il se réveillera, il ne se souviendra plus de ce qui s'est passé. Tu lui diras qu'il s'est évanoui tout d'un coup avant que tu ais pu le frapper. Aie confiance en moi.
Et soudain, dans un souffle, le corps retomba, inerte sur le sol. Vince se releva. Déjà, Joël se relevait péniblement.
_Que s'est-il passé ?
_Je ne sais pas, répondit Vince d'une voix étrangement douce. Tu t'es évanoui tout d'un coup.
Joël paniqua. Il ne pouvait pas laisser la maladie le terrasser une fois de plus. Ca n'était pas possible. Il était si près du but. En volant l'énergie des fées au nez à la barbe de ces imbéciles, il pourrait guérir mais s'ils pparenaient qu'il était si faible, qu'il tenait à peine sur ses jambes...Il se releva et les appostropha d'un ton cassant.
_Je ne me suis pas évanoui; J'ai eu une vision. Et j'ai élaboré un plan pour atteindre la Sphère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La baronne Louise
Dragonnet
avatar

Nombre de messages : 98
Age : 26
Localisation : Here or there, it depend where the wind pull me...
Date d'inscription : 05/04/2007

MessageSujet: Leya, la voleuse de fées   Mer 5 Mar 2008 - 16:31

- Demain, continua-t-il, il sera trop tard. Je ne vois pas l'utilité d'attendre aussi longtemps.
Au fond de ce qui lui servait de coeur, il pensa qu'il ne pourrait tout simplement pas attendre aussi longtemps. Il lui fallait cette magie tout de suite !
- Bien. Leya, matérialises-toi dans la prison, devant la porte d'entré. Tu nous ouvrira de l'intérieur. Les autres, suivez-moi.
- Mais, interrompit Leya, après, qu'est-ce qu'on fait ?
- Je vous expliquerais la suite en temps et en heure ! Exécution !!
-On n'est pas tes chiens, Ikaru ! Alors, tu retire tout de suite ce que tu viens de dire ! s'écria Irosheïma.
- Je me contrefiche de ce que vous êtes. Et je n'ai aucune envie de me lancer dans une futile joute verbale contre toi. L'issue en serait bien trop prévisible.
- Tu aurais bien trop peur de perdre ! vociféra Irosheima.
Vine murmura doucement : " laisse tomber, ça, vieux".
Le ton de sa voix était si étrange, si inhabituellement calme qu'Irosheima n'insista pas.
- Bien, tu as comprit, maintenant ?interrogea Ikaru, d'un ton dérisoire, comme s'il était impossible qu'Irosheima comprenne quoi que ce soi. Alors vas-y, Leya, !

Leya parti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La baronne Louise
Dragonnet
avatar

Nombre de messages : 98
Age : 26
Localisation : Here or there, it depend where the wind pull me...
Date d'inscription : 05/04/2007

MessageSujet: Re: Leya, la voleuse de fées   Mer 26 Mar 2008 - 13:13

Il avait froid. Il faut dire que son équipement n'était vraiment pas confortable. Malgrès son statut de garde-chiourne, il n'occupait pas un rang élevé parmi les soldats. Pourtant, il avait des pouvoirs magiques. Ça, personne ne pouvait le nier... Même si ça lui servait plus à épater la galerie qu'à protéger la prison.
Il en avait marre ! Il venait toutes les nuits garder la même porte, dans le seul but d'être promu autre part. Espoir dérisoire que ses chefs le remarquent. Et tout le monde savait que leur véritable rôle était d'intimider. Ils s'entrainaient tous les jours de 6 à 8 mais à quoi bon ? Leur muscles saillants ne servaient qu'à but figuratif. De toute façon, qui oserait jamais prendre d'assaut la célèbre prison Ofées ?

Sa vue se brouilla un instant. Les yeux plissés, il pointa son arme vers le coin suspect, hésitant à appeler les autres gardes. Il se rapprocha encore un peu, et resta bouche bée. Une femme qu'il aurait juré ne jamais avoir vu de sa vie se tenait devant lui. Il sourit. Elle était plutôt mignonne...
Baissant son arme, il avança encore, beaucoup plus franchement qu'avant.
- Qu'est-ce que tu fais là, ma petite ? Tu sais que je devrai te signaler aux autres, qui sont, soi dit en passant, beaucoup moins gentils que moi...
Il se rapprocha encore un peu.
- Tu t'es mise dans une drôle de situation, tu sais ? Un mot, et ta vie est fichue...
Elle ne répondit pas. S'il y avait prêté attention, Il aurait vu l'expression de son visage passer de la surprise la plus totale à la peur et tomber peu à peu dans un dégout profond, suite aux paroles qu'il prononça.
- Mais je suis sûr qu'on peut trouver un terrain d'entente... Si toi et moi...
Leya n'attendit pas plus longtemps elle lui envoya un direct dans l'estomac, passa rapidement entre ses jambes, et ... Le soldat se retourna et la saisit à bras le corps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La baronne Louise
Dragonnet
avatar

Nombre de messages : 98
Age : 26
Localisation : Here or there, it depend where the wind pull me...
Date d'inscription : 05/04/2007

MessageSujet: Leya, la voleuse de fées   Mer 26 Mar 2008 - 15:55

Leya ne prit pas le temps de réfléchir. Elle mordit le gros bras du soldat avec l'énergie du désespoir et courut jusqu'à la porte. Elle sortit un poignard de sa ceinture pour le planter dans la serrure. Elle tourna, une fois.
Le garde, voyant la lame, ouvrit la bouche mais n'eut pas le temps d'émettre le moindre son. Sa voix venait de s'éteindre, tout comme sa vie.
La porte, béante, laissa entrer Vince, Ikaru et Irosheïma.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ophélie
Dragonnet
avatar

Nombre de messages : 65
Age : 26
Localisation : Perdue sur la mer des mots et heureuse de l'être
Date d'inscription : 05/05/2007

MessageSujet: Leya, voleuse de fées   Mer 26 Mar 2008 - 18:44

Vince eut un regard rapide pour le corps du garde. Il ressentit un pincement au cœur, comme si cette mort le touchait. Il s’arrêta net, alors que les autres courraient déjà vers la prochaine porte.
_Qu’est-ce que tu fous, Vince ? s’écria Leya.
Il croisa son regard déterminé et froid. Elle était telle qu’elle avait toujours été. Vive, parfois brutale, passionnée, forte. Qu’est-ce qu’il foutait ? C’était justement ce qu’il se demandait. L’absence prolongée de Vincent avait fini par le changer profondément. Comme s’il avait trop besoin de son double pour vivre ; Comme s’il avait besoin de se comporter comme lui. De ressentir de la pitié pour l’ordure qui avait voulu toucher à Leya. Quelque chose changea dans son esprit. Il se replongea dans sa véritable personnalité, pour s’en imprégner, redevenir Vince et quitter Vincent. Il avait conscience que ça signifiait que le dernier lien qui les unissait disparaîtrait. Mais merde ! Il le fallait bien, non ?
Soudain, Leya vit briller un reflet inquiétant dans le regard de Vince. Quelque chose de nouveau et de familier en même temps. Il se ramassa sur lui-même et bondit. Son coup de pied circulaire brisa la deuxième porte et brisa la nuque du garde qui se trouvait derrière...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ophélie
Dragonnet
avatar

Nombre de messages : 65
Age : 26
Localisation : Perdue sur la mer des mots et heureuse de l'être
Date d'inscription : 05/05/2007

MessageSujet: Leya, voleuse de fées   Mer 26 Mar 2008 - 19:10

_Bon, vous venez où vous prenez racine ? lança-t-il d’un ton agressif.
Rapidement, avec peu de fracas malgré la violence que Vince mettait dans sa détermination à sauver Vincent. Silencieux, ils atteignirent la Salle de la Sphère. Irosheïma émit un long sifflement à la vue de la porte en argent massif qui se dressait, immense, gravée de symboles mystérieux, devant leurs yeux ébahis.
_Bon, on entre comment ici ? dit Vince.
_C’est la salle des coupes-ailes, murmura Irosheïma.
_Ca ne résout pas notre problème, fit remarquer Leya. On a laissé les clés...
_J’ai la clé, avoua Irosheïma.
_Quoi ? Tu l’as prise sans nous le dire ? s’indigna Leya.
_Bien sûr, ce bon vieux Gatlé a toujours été un voleur, dit paisiblement Ikaru. J’avais tout prévu.
Irosheïma serra les poings mais parvint à contenir sa haine. D’après ce que Vincent lui avait dit...
_C’est Vincent qui m’a dit de la prendre. Il avait prévu notre arrivée dans les moindres détails, murmura-t-il à l’oreille de Vince pendant que Joël Ikaru se vantait d’avoir tout prévu depuis le début.
_Mais pourquoi ? demanda Vince.
Mais déjà Ikaru demandait à ce qu’on ouvre la porte, qu’ils n’avaient pas toute la nuit !
Irosheïma tourna la clé dans la serrure, fébrile. La porte s’ouvrit dans un grincement.
_Enfin, fit une voix familière, je commençais à m’impatienter.
C’était Cyrus. Il était assis face à la porte, croisant paisiblement les bras.
_Tu as failli échapper au contrôle du maître, Vincent. Maintenant, il est temps de te détruire, avatar.
_Comme on se retrouve ! s’écria Joël Ikaru. Désolé, mais je ne suis pas mort. Vincent, par contre, est en mon pouvoir.
_Imbécile, dit placidement Cyrus. Tu ne le contrôles même pas. Tu ignores comment fonctionne un avatar. C’est bien plus complexe que tu le penses. Tu peux demander à mon vrai moi, il en sait quelque chose. Cela fait des années qu’il ne contrôle plus rien de moi. Un avatar a la capacité de vivre indépendamment de son original et de le contrôler sans qu’il s’en rende compte. Du moins quand il n’est pas défectueux comme Vincent. Devine ce que le maître fait avec les avatars défectueux, Ikaru ?
Il y eut un silence pesant durant lequel Cyrus se leva.
Joël Ikaru, tu va mourir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La baronne Louise
Dragonnet
avatar

Nombre de messages : 98
Age : 26
Localisation : Here or there, it depend where the wind pull me...
Date d'inscription : 05/04/2007

MessageSujet: Leya, la voleuse de fées   Jeu 27 Mar 2008 - 12:09

Une première boule de feu jaillit, mais Ikaru se tenait prêt. Il l'évita de justesse et en fit grossir une au creux de sa main.
- Ha ha ha ! Tu veux jouer, c'est ça ? lança Cyrus. Tu aurais donc déjà oublié que tu n'étais pas en état ?
- Je tiendrais suffisamment pour te faire ravaler ta salive !
- On prend le pari ?
Ikaru poussa un cri rageux en lançant la boule de feu. Cyrus leva le bras et la cueilli d'un mouvement sec du poignet. Il la fit grossir encore un peu et la renvoya de suite à son adversaire... qui la reçut de plein fouet.
- Tu ne fait pas le poids face à moi, chantonna Cyrus. N'oublie pas que je suis une fée. Tu ferais mieux d'abandonner...
- Jamais ! !
Il ouvrit les mains et une multitude de couteaux argentés sortirent du néant pour se planter droit... dans le bouclier que Cyrus venait de créer. Celui-ci les contempla, l'air vaguement intéressé.
- Tu possède plus de ressources que ce que je pensais... remarqua-t-il.
- Heureux de te l'entendre dire ! cria Ikaru.
Au même moment, une pluie acide se déversa sur Cyrus, qui para le coup au dernier moment, transformant la pluie en graines de pissenlits.
Ikaru respirait fort, il avait le visage en sueur et semblait sur le point de s'effondrer à tout moment. Leya était d'ailleurs étonné qu'il n'ait pas encore lâché prise.
- Bon, maintenant, fini de jouer, déclara Cyrus. Fais tes prières, Ikaru. Ne sois pas triste, après tout, tu n'est qu'un avatar... Adieu.
Ikaru tomba accroupi, il avait des yeux de dément.
- Non ! Attends ! cria-t-il désespérément.
- Qu'est -ce que tu as ? Pour les regrets, c'est trop tard ! Tu n'aurais jamais dû désobéir au maître.
- Non ! Ce n'est pas ça. Je...
- Quoi ? aboya-t-il.
Il sembla comprendre.
- Oh ! Non, ce n'est pas possible... Le grand Joël Ikaru ! Peur de la mort ! Ha ha ha ha ! C'est trop drôle !
Son rire était froid comme la glace. Une bouffé de colère monta à la gorge de Joël.
- Ce n'est pas ça non plus ! Bien que je sois mort de trouille !
Ça lui ressemblait si peu de dire ça, que toute les têtes se rapprochèrent instinctivement de lui, que tous les cœurs se sentirent un peu plus proche du sien.
- Qu'est-ce que tu as, alors ? demanda suspicieusement Cyrus.
Ikaru sourit difficilement.
- Tu ne sais absolument pas se que je ressent, hein ?
Il fixa ses yeux dans les siens. Son sourire s'évanouit.
- J'ai mal. J'ai horriblement mal, c'est vrai. Mais je n'ai plus mal que pour moi. J'ai pitié de toi, aussi. Tu ne sais pas. Tu ne saura peut-être jamais ce que tu as raté. Tu es passé à côté de tant d'occasions ! Comme moi, en fait. Tu as renoncé à ton cœur, comme j'avais renoncé au mien... Si tu savais comme je le regrette à présent !
- Arrête ! Je m'en fou complètement de se que tu peux ressentir !
- Tu ne devrais pas. Notre histoire n'est pas très différente, tu sais. Je sais que tu ne renoncera jamais au pouvoir. Moi non plus, je ne l'aurais pas fait... J'espère simplement que tu le retrouvera un jour, comme moi maintenant ! Ton coeur vit toujours, Cyrus.
- C'est faux ! ! !
Une énorme boule de feu traversa l'espace les séparant. Ikaru la reçut comme une décharge.
Dans un dernier soupir, inaudible pour tous, il murmura : "merci... Vincent".

Au cœur de la nuit noire de la mort, deux parties de la même personne retrouvèrent enfin leur unité.


Dernière édition par La baronne Louise le Jeu 27 Mar 2008 - 12:39, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La baronne Louise
Dragonnet
avatar

Nombre de messages : 98
Age : 26
Localisation : Here or there, it depend where the wind pull me...
Date d'inscription : 05/04/2007

MessageSujet: Leya, la voleuse de fées   Jeu 27 Mar 2008 - 12:22

Chapitre ... : la liberté des fées (ou un autre titre si on trouve plus approprié par la suite Very Happy )

- Vincent !!!! hurla Leya en se précipitant vers le corps inanimé d'Ikaru.
Elle s'agenouilla, et murmura son nom à plusieurs reprises. Vince s'approcha doucement.
Derrière eux, retentissait le rire glacé de Cyrus.
Leya ferma les yeux, et les rouvrit en un sursaut au contact d'une main sur son visage.
Vincent sourit. Il essuya une larme sur la joue de Leya et se leva pour faire face à Cyrus.


Dernière édition par La baronne Louise le Jeu 27 Mar 2008 - 23:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ophélie
Dragonnet
avatar

Nombre de messages : 65
Age : 26
Localisation : Perdue sur la mer des mots et heureuse de l'être
Date d'inscription : 05/05/2007

MessageSujet: Leya, voleuse de fées   Jeu 27 Mar 2008 - 19:49

Vincent croisa le regard de Vince et ils se sourirent. Vince redécouvrait l’accès illimité aux pensées de son frère. Il se sentait à nouveau totalement lui-même.
Vincent fixa de nouveau son regard sur Leya. Et pour la première fois, il l’embrassa de sa propre décision. Vince n’en ressentit aucune jalousie. Son cœur leur appartenait à tous les deux. Vincent se releva. Leya, rougissante, souriait. Mais le visage de Vincent (ou plutôt celui du corps de Joël Ikaru), redevint sombre. Des pensées voyageaient entre Vince et lui, rapides et sans appel. Vince finit par hocher la tête. Ils se rapprochèrent. Cyrus commença à s’énerver.
_Ca va, vous vous amusez bien ? Les retrouvailles sont émouvantes on dirait ! Et le départ vers l’au-delà, ce sera aussi larmoyant ?
_Restez en arrière, dit Vince aux deux autres.
Cyrus lança une boule de feu sur eux. D’un seul geste, Vince et Vincent l’arrêtèrent. Elle brillait dans leurs mains, comme un spectre dans l’obscurité. Dans un coin, une immense surface lisse et transparente commença à briller. Cyrus, excédé, lança plusieurs autres boules. Mais rien ne les ébranla. Au contraire, les boules de feu s’accumulaient entre leurs doigts et, mêlées à leur propre magie, enflait comme une baudruche. Bientôt, la Sphère apparut au regard de Leya. Des milliers d’étoiles brillaient à sa surface, comme emprisonnées.
_Maintenant ! cria Vincent.
Et leur énorme boule d’énergie traversa la salle, happa avec elle Cyrus qui s’évertuait encore à la détruire. Dans un bruit de verre brisé, une fêlure se forma sur la surface de la Sphère. Cyrus, lui, était compressé sur la paroi, ne sachant plus respirer. Vince et Vincent, après un signe de tête entendu, posèrent leurs mains sur la Sphère. Une lumière aveuglante emplit la salle. Depuis quelques instants, c’était comme si plus aucun son ne pouvait retentir depuis celui de la fêlure. Ce silence, oppressant, fit se recroqueviller Leya et Irosheïma, emportés par une force silencieuse et colossale. Vince et Vincent échangèrent un regard puis le corps d’Ikaru tomba, vidé de son âme. Enfin, ils ne formaient plus qu’un...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ophélie
Dragonnet
avatar

Nombre de messages : 65
Age : 26
Localisation : Perdue sur la mer des mots et heureuse de l'être
Date d'inscription : 05/05/2007

MessageSujet: Leya, voleuse de fées   Jeu 27 Mar 2008 - 20:02

Leya ouvrit les yeux, péniblement.
_Bon sang de dragon ! J’ai mal à la tête !
_Allons, bon, Leya, je te croyais plus solide que ça !
Elle vit Vince penché vers elle mais elle savait que ce n’était pas lui qui parlait. Son cœur s’arrêta de battre. Ce regard tendre et doux. Cette voix caressante. Cette pudeur qui l’empêchait de s’asseoir sur le lit à côté d’elle alors qu’il rêvait de la serrer dans ses bras. Elle se jeta à son cou, des larmes coulant sur ses joues sans qu’elle sache pourquoi.
_Vincent, murmura-t-elle.
_Oui.
Ils s’embrassèrent, sagement, sur les lèvres. Vince le raillait déjà. Mais c’était Vincent.
_Alors c’est fini ? dit-elle.
_Pour le moment...
Puis elle le lâcha et découvrit un endroit familier et qu’elle ne croyait pas revoir de sitôt. La chambre de Vincent, à Venise.
_Pourquoi sommes-nous ici ?
_Parce que la chambre d’ami est en travaux, mais ne t’inquiète pas : je dors sous les combles.
_Je ne voulais pas parler de la chambre ! dit-elle, d’un ton qui se voulait agacé. Pourquoi sommes-nous dans le monde humain ? !
_Le monde féerique a été conquis.
_Hein ?! Quoi ?! Par qui ?!
_Nous ne le savons pas. Toutes les fées que nous avons libérées sont ici, dans le monde humain. Mais les autres...Quelqu’un, personne ne sait exactement qui c’est, mais il a installé un règne de terreur et a fait prisonnier toutes les fées restantes. Tous les passages sont fermés, nous avons déjà essayé les ceintures de télé transportation mais ça ne marche pas. C’est le silence radio depuis trois jours. Et Mélina...Mélina est restée là-bas...

Deuxième partie : Prise d'otage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La baronne Louise
Dragonnet
avatar

Nombre de messages : 98
Age : 26
Localisation : Here or there, it depend where the wind pull me...
Date d'inscription : 05/04/2007

MessageSujet: Leya, la voleuse de fées   Lun 31 Mar 2008 - 12:45

- Mamma !!! Oh mamma mia, tu m'as manqué !
- Ma chérie... ma chérie... tu es revenue !
Vincent regarda ces embrassades larmoyantes avec un certain regret, en songeant à sa propre mère.
- Mamma, est-ce que je peux te demander quelque chose... c'est juste pour loger quelques amis....
- Bien sûr !
- Tu es géniale, mamma !
La porte s'ouvrit à cet instant et une multitude de petites fées s'engouffrèrent dans la maison.
Diane fronça les sourcils.
- C'est... ce sont... des fées ?
- Oui mamma. On les a libérées...
- Des fées ! C'est... c'est la première fois que j'en vois autant !
Leya sourit en regardant Vincent, et se glissa sous son bras.
La maison étincelait sous les ailes des centaines de fées qui s'activaient pour découvrirent leur nouveau toit.
Une d'entre elles s'approcha de Vincent et cria de toute la puissance de ses petits poumons :
- Capitaine Freshu, membre de la Pilote Royal Air Fée, à votre service, monsieur le protecteur !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La baronne Louise
Dragonnet
avatar

Nombre de messages : 98
Age : 26
Localisation : Here or there, it depend where the wind pull me...
Date d'inscription : 05/04/2007

MessageSujet: Leya, la voleuse de fées   Jeu 1 Mai 2008 - 20:30

Vincent le regarda, étonné mais aussi très flatté.
- Euh... Bien, c'est cool, dit-il, un peu gêné.
Leya esquissa un sourire... qui s'effaça très rapidement.
- Comment va-t-on faire, pour Mélina ? murmura-t-elle.
La petite fée, qui l'avait apparemment entendue, s'assombrit.
- Hélas, il n'y a rien à faire. Pourtant, je donnerais tout se que j'ai pour sauver le Monde d'à Côté ! Je sacrifierais tous mes hommes, pardon, mes fées, s'il le fallait ! Mais c'est peine perdue...
- Ce n'est pas vrai ! On ne peut pas abandonner ! Pas alors qu'ils comptent tous sur nous !Leya pleurait, mais elle n'y fit pas attention. Mélina... Mélina a confiance en nous. Je... On ne peut pas la laisser tomber !!
Le capitaine Freshu la regarda avec compassion.
- On a qu'à re-vérifier tous les passages ! continua-t-elle. Peut... peut-être qu'ils ont fait une erreurs en les bloquant !
Il y avait tant d'espoir dans sa voix que la petite fée s'exclama :
- Vous avez raison, madame ! Moi et toutes mes fées, nous vous suivons ! Sus à l'ennemi !!
Vincent sourit tristement et sortit prendre l'air. Leya le suivit, et s'assit à côté de lui. Ce fut lui qui parla le premier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ophélie
Dragonnet
avatar

Nombre de messages : 65
Age : 26
Localisation : Perdue sur la mer des mots et heureuse de l'être
Date d'inscription : 05/05/2007

MessageSujet: Leya, voleuse de fées   Ven 16 Mai 2008 - 17:48

_J'ai l'impression que quelque chose d'affreux se prépare. Et je n'arrive pas à déterminer si nous sommes de taille à l'affronter ou non.
_Pourquoi dis-tu cela ? Tu voudrais abandonner ?
_Attends, Leya, laisse-moi parler. C'est déjà assez difficile avec Vince qui me crie dessus...
_Pardon, dit-elle, un peu boudeuse. Je t'écoute.
_Tu sais, certains de mes pouvoirs se sont développés. Je sens des choses, sans les connaître vraiment. Tout ce que je sais, c'est que je suis relié à ce qui a fermé les passages. Attends ! Je m'explique.
Leya qui avait ouvert la bouche, la referma aussitôt.
_Depuis le jour où j'avais décidé de quitter mon corps, je savais que je n'étais pas le Vincent original. C'était moi, le clone. Tais-toi, Vince, tu sais bien que c'est vrai. D'une part, je fais partie de Vince, je suis ses faiblesses, ses doutes. Je devais être le méchant mais quelque chose a échoué lorsque notre âme s'est séparée en deux. Je ne sais pas quoi. Je ne me rappelle même pas du jour où cela s'est passé. Mais je sais que je ne suis qu'une chose fabriquée pour faire le mal. Ca m'a fait peur, je me suis fermé à l'esprit de Vince. Je ne voulais pas qu'il sache. Je voulais le quitter avant que je ne devienne mauvais. Ce n'était pas tellement de l'amour ou du courage. Plutôt la peur. La peur de ce qui pouvait se passer en moi. Je suis faible. Je l'ai toujours su. Et c'est à cause de cela que j'étais le plus enclin à me laisser sombrer.
Leya l'écoutait en silence. Elle n'avait pas envie de savoir. Vincent était un être à part entière pour elle. Et en même temps, il faisait partie de Vince. Elle ne savait plus très bien où elle en était.
_Maintenant que j'ai été séparé une fois de Vince et grâce aux pouvoir d'Ikaru, j'ai pu ressentir l'origine de ce qui semait le mal en moi et dans le monde des Fées. Il est puissant. Cruel. Sans pitié. Et il me fait peur. C'est pour cela que je ne sais pas si nous sommes de taille à la battre. En tous cas pour l'instant. Il nous faudra être bien préparés en tous cas.
_Nous serons prêt, intervint Leya sans réfléchir, comme si les mots sortaient directement de son coeur. Nous serons prêts et nous le vaincrons. Parce que nous serons ensemble.
Elle se pencha vers lui mais il détourna la tête.
_Il n'y a pas que ça que je sente, Leya. Je sens aussi que je n'ai plus ma place auprès de toi. Vince l'a prise. Presque entièrement. Et c'est sans doute mieux ainsi. Tu ne pouvais pas continuer à aimer quelqu'un en même temps que son reflet.
Son regard changea. C'était Vince à présent qui se tenait devant elle. Il serra les poings.
_Je croyais pourtant que ses idées stupides disparaîtraient lorsque nous serions réunis. Mais il recommence. Pourquoi faut-il qu'il complique toujours ce qui est simple ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ophélie
Dragonnet
avatar

Nombre de messages : 65
Age : 26
Localisation : Perdue sur la mer des mots et heureuse de l'être
Date d'inscription : 05/05/2007

MessageSujet: Leya, voleuse de fées   Ven 16 Mai 2008 - 18:11

Vincent promena son regard sur le jardin de la propriété. Son père avait fait installer une piscine d'un bleu artificiel, presque irréel. Il vit Hervé passer près de lui dans le couloir. Le chef de la sécurité ne le vit même pas. Car Vincent avait quitter le corps que Vince et lui partageaient. Durant leurs entraînements, il avait découvert ce nouveau Don qui lui permettait de n'être qu'une âme errante pendant quelques heures. Quelques heures seulement pour essayer d'avoir moins mal. Vince et Leya s'était rapprochés, comme il l'avait prévu.
"Si tu veux la perdre, tant pis pour toi mais moi je ne serais certainement pas aussi lâche !"
Les mots de Vince. Leya qui s'éloignait sans comprendre pourquoi il l'évitait. Vincent soupira. Soudain, il tourna vivement la tête. Il attendit un moment, sur le qui-vive puis se détendit. Ce devait être le vent...

Cette après-midi-là, ils étaient sortis pour s'aérer et penser à autre chose. Depuis plusieurs semaines qu'ils cherchaient un moyen de rejoindre le Monde des fées, ils n'avaient encore rien trouvé. Ils étaient tous sur les nerfs. Au stand de tir, Vince rafla toutes les peluches du forain. Ce dernier avait même été obligé de se planquer pour ne pas recevoir du plomb dans la cervelle. Alors l'atmosphère s'était détendue. Ils riaient. Vincent faisait même la conversation à Leya, amical. Seulement amical...
Vincent s'immobilisa.
-Qu'y a-t-il ? demanda Leya.
_Tu n'as pas entendu ?
C'était un bruit presque imperceptible. A peine un souffle, un déplacement d'air, une respiration. Mais elle résonnait dans son être. Il s'agissait de quelque chose d'important. Il croisa un regard dans la foule, une fraction de seconde seulement, avant qu'elle ne disparassent comme elle était venue.
"Qui est-ce ?" demanda Vince.
"Je...je ne sais pas..."

Il était presque 22 h lorsqu'ils rentrèrent. Vince et Leya avaient décidé de regarder la télé avant d'aller se coucher. C'est là qu'il entendit à nouveau le bruit. Vincent quitta son corps.
"Elle veut me parler. Seul."
_Comment peux-tu le savoir ? s'irrita Vince.
"Je dois y aller. Je le sens..."
_Bon, mais on vient avec toi ! décréta Vince.
_Quelqu'un peut m'expliquer ? s'énerva Leya.

Dans un accord parfait, la jeune fille plongea dans la piscine au moment même où ils arrivaient. Avec grâce et volupté, elle fit quelques mouvement de nage sous l'eau puis remonta. Ses cheveux d'un noir de jais lissés par l'eau étaient mi-long. Elle fixa Vincent alors qu'elle n'aurait pas dû le voir. Décidément, cette fille n'était pas humaine. Elle était d'une grande beauté, avec ses yeux d'un bleu azuréen et sa peau qui semblait bleu pâle sous l'éclairage de la piscine. Elle replongea plusieurs fois, ses yeux trouvant toujours les siens lorsqu'elle revenait à la surface. Lorsqu'elle sortit de l'eau, ruisselante, Vincent remarqua qu'elle était quasiment nue : Elle ne portait qu'un pagne et un bandeau sur la poitrine. Elle s'approcha de lui, provoquante et le prit dans ses bras. Vincent rougit.
_Je t'ai cherché si longtemps, dit-elle. Et aujourd'hui, je t'ai enfin trouvé, Alek...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ophélie
Dragonnet
avatar

Nombre de messages : 65
Age : 26
Localisation : Perdue sur la mer des mots et heureuse de l'être
Date d'inscription : 05/05/2007

MessageSujet: Leya   Ven 16 Mai 2008 - 18:26

_Mais...je...je ne m'appelle pas Alek...
La jeune fille désserra son étreinte sans pour autant lâcher prise.
_Je sais, bien. Alek, ça veut dire "Amour" dans ma langue...
_Mais...quelle langue ?
_La langue des sirènes pardi ! Ce que tu es naïf, Alek...
Elle se blottit à nouveau contre lui.
_Non mais pour qui elle se prend, celle-là ! s'indigna Leya.
_Je ne comprends pas, reprit Vincent. Pourquoi es-tu là ? Et pourquoi voulais-tu me voir ?
Elle leva la tête vers lui.
_Pourquoi ? Eh bien, pour que nous passions les cent prochaines années ensemble, Alek...
_QUOI ?
_Je comprend que tu sois surpris, Alek. Mais c'est le destin qui nous a réunis...
_Mais...mais...
_Elle est malade, résuma Vince.
Vincent prit une grande inspiration.
_Ecoute. Je ne sais pas qui tu es ou ce que tu me veux mais il est hors de question que je passe les cent prochaines années de ma vie avec une sirène débarquée de nulle part.
Il la prit par les bras et l'éloigna d'un bon mètre.
_Mmm, fit-elle. C'est plus difficile que prévu...
_Laisse-là ici, Vincent, intervint Vince. Ce n'est qu'une folle.
Ils s'éloignèrent d'un pas vif.
_C'est dommage, dit-elle qur le ton de la conversation. Je suis quand même venue du Monde des Fées pour toi...
Elle eut un sourire satisfait et calculateur lorsqu'elle les vit s'immobiliser.
_Qu'est-ce que tu as dit ? Le Monde des Fées ? Comment es-tu passée ?
Elle croisa les bras, l'air de réfléchir.
_Je m'en souviendrais mieux si je ne venais pas de subir une telle contrariété...
Vincent soupira.
_Qu'est-ce que tu veux ?
_Je te l'ai dit : passer les cent prochaines années avec toi.
_Tu veux que je sorte avec toi, donc ?
_En quelque sorte...
_Cent ans, c'ets trop.
_50 ?
_Un.
_Un an ?
_Non, un jour.
_Hors de question ! Un an !
_Une semaine !
_Six mois !
_Un mois !
_Deux mois ou je pars tout de suite.
Vincent céda.
_Bon...deux mois...C'est déjà mieux que 100 ans. Au fait, tu as cédé bien facilement je trouve.
_Bien sûr. Au bout de deux mois, c'est toi qui voudra passer les 100 prochaines années avec moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La baronne Louise
Dragonnet
avatar

Nombre de messages : 98
Age : 26
Localisation : Here or there, it depend where the wind pull me...
Date d'inscription : 05/04/2007

MessageSujet: Leya, la voleuse de fées   Dim 1 Juin 2008 - 23:21

Elle s'appelait Ondina... et s'était la pire peste que Leya ait jamais connue. Tout de suite après le marché qu'elle conclut avec Vincent, elle sourit, se rapprocha de lui...

Le baiser des sirènes. Marcus l'avait déjà évoqué une fois,... il avait un peu abusé de liqueur de Troll et il se ventait de ses nombreuses aventures amoureuses :" Paaarfaitement ! Comme je, comme je vous le dit ! Une sirène, ouaip ! Elle avait le béguin pour moi ! J'lui ait dit que je voulait pas passer ma vie avec sa fa...fiamille de poissons.... Mais que voulez vous !" il regardait les quelques personnes qui s'étaient rassemblée autour de lui avec l'impression de passer pour un séducteur accomplit. "Alors elle s'est approchée de moi, comme ça (Leya recula d'un pas) et elle m'a donné un de ces baiser, mon gars, qu'tu t'en souviens toute ta vie ! Le baiser d'la sirène ! Vous savez ce qu'on dit : tu reçois un baiser, et t'es bon pour l'éternité ! Waip ! L'a des propriétés magiques, ce baiser, c'est moi qui vous l'dit ! Et j'ais commencé à savoir respiré sous l'eau, oui ça ! et en plus, depuis, j'ai jamais été aussi beau !"

Vincent avait changé. Elle qui ne pouvait le voir vit peu à peu un corps se former pour lui tout seul. Elle ne put s'empêcher de penser qu'il était à nouveau séparé de Vince. Maintenant, VIncent avait la peau légèrement bleue, mais son apparence ne différait pas beaucoup de celle de Vince, mis à part le fait qu'elle semblait plus... irréelle.

C'était horrible à dire, mais elle lui en voulait terriblement. La façon qu'il avait de toujours l'éviter, son regard qui ne passait plus jamais sur le sien. Elle s'était mise à le haïr, plus pour se protéger des sentiments qui la consumaient de l'intérieur que par véritable aversion. Elle l'évita dorénavant d'une superbe manière. Il ne comprenait pas vraiment, mais en était quand même blessé.
Parallèlement, elle redoubla d'ardeur dans sa relation avec Vince. Elle éprouvait une telle incompréhension de Vincent et un tel énervement à cet égard que le simple fait de pouvoir lui faire ressentir une infime partie de sa détresse la comblait de joie... et d'amertume.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La baronne Louise
Dragonnet
avatar

Nombre de messages : 98
Age : 26
Localisation : Here or there, it depend where the wind pull me...
Date d'inscription : 05/04/2007

MessageSujet: Leya, la voleuse de fées   Dim 1 Juin 2008 - 23:40

Vincent soupira.
- Nous partirons demain matin, Ondina est parie cherché vos équipements de plongée.
- Dis plutôt qu'elle les a volé, cracha Vince.
- Ecoute, cette situation est pénible pour tout le monde, d'accord ? Alors s'il te plait, ne la complique pas encore davantage avec ta mauvaise humeur !
- On ne peut pas dire que tu t'en plaigne vraiment... Tu as l'air de bien l'aimer, cette Ondina !
Vincent le regarda, puis regarda Leya, qui gardait les yeux résolument posés sur le sol. Il soupira à nouveau.
- Pense ce que tu veux ! Tes pensées t'appartiennent...
- La faute à qui ?
Vincent ouvrit la bouche, la referma. Il regarda à nouveau Leya, les yeux plein de regrets. "Peut-être que le pouvoir des sirènes n'a pas de prise sur un cœur amoureux..." pensa-t-il sombrement.
Il capitula finalement et retourna dehors. Un plongeons dans la piscine lui ferait le plus grand bien : il aurai enfin l'impression de respirer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La baronne Louise
Dragonnet
avatar

Nombre de messages : 98
Age : 26
Localisation : Here or there, it depend where the wind pull me...
Date d'inscription : 05/04/2007

MessageSujet: Leya, la voleuse de fées   Lun 2 Juin 2008 - 22:03

Peu de temps après, Ondina vint le rejoindre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ophélie
Dragonnet
avatar

Nombre de messages : 65
Age : 26
Localisation : Perdue sur la mer des mots et heureuse de l'être
Date d'inscription : 05/05/2007

MessageSujet: Leya   Jeu 5 Juin 2008 - 20:43

_Laisse-moi.
_Tu devrais l'oublier...
_C'est toi qui devrais m'oublier.
_Oh ! Mais je suis si bien avec toi, Alek. Je t'ai longtemps cherché, tu sais.
_Ondina...
_Oui ? fit-elle en se blotissant contre lui comme un chat ronronnant.
Elle sentit sa main se poser sur la sienne, caressante. Elle sourit. Pendant une seconde.
-Aïe !
La pression de ses doigts lui coupa brutalement la circulation, tel un étau.
_Qu'est-ce que tu fais ?
_C'est intéressant, dit-il d'une voix qui la fit frissonner.Tu as encore augmenté mes pouvoirs...
_Lâche-moi, je t'en prie.
_J'en ai assez, Ondina. J'en ai assez que des forces supérieures essaient de me contrôler. Je n'était déjà rien d'autre qu'un reflet et je deviens un jouet. Je n'aime pas cela.
Elle ne répondit rien. La pression autour de son poignet diminua. Elle posa sa tête contre son épaule.
_Je ferai tout pour t'aider, Vincent. Reste tranquille. Bientôt, tout sera fini.

Vincent marchait dans le noir. Il marchait mais ne semblait pas avancer. Il faisait
du surplace. Il tendait la main vers quelque chose, le cherchait à tâtons. Mais il faisait si noir. Soudain, il trébucha sur quelque chose. Il chercha à tâtons de quoi il pouvait s'agir. Et en ouvrant les yeux, il vit ses mains tendues devant, lui. Sa vision était floue et pourtant, il sut tout de suite que le liquide chaud sur ses mains, c'était du sang...

Il se réveilla en sursaut, haletant, les yeux exhorbités. Il regarda ses mains. Rien. Il avait rêvé. Non, c'était plus qu'un rêve. Soudain, Leya entra dans la pièce. Dans un soupir, elle commença à dire que le déjeuner était prêt mais s'arrêta au dernier moment.
_Ah, d'accord...dit-elle d'une voix pleine de dépit.
Et elle s'en alla, les larmes aux yeux.
Vincent regarda à côté de lui. Il était dans son lit et Ondina était étendue à ses côtés. Lui-même était toujours en maillot de bain, comme la veille.
_Eeeeet merde...
Il se leva, s'habilla et quitta la maison en silence. Il avait besoin d'être seul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ophélie
Dragonnet
avatar

Nombre de messages : 65
Age : 26
Localisation : Perdue sur la mer des mots et heureuse de l'être
Date d'inscription : 05/05/2007

MessageSujet: Leya, voleuse de fées   Mer 25 Juin 2008 - 11:58

Il marchait depuis des heures mais n'était pas fatigué. Il réfléchissait. L'arrivée d'Ondina, la rupture avec Leya, Vince qui ne lui adressait presque plus la parole. Ca faisait beaucoup. Trop même. Il se laissa tomber dans l'herbe du parc dans lequel il avait échoué. Le soleil se couchait à l'horizon. Il ferma les yeux. Il chercha dans sa tête une bouée à laquelle se raccrocher. Alors il se releva et se remit en route.

_Je vois.
Il avait marché jusque chez la mère de Leya, sans savoir pourquoi. Sans doute parce qu'à ce moment précis, il avait besoin d'une mère. Il avait commencé à lui raconter toute l'histoire, sans explication, sans un bonsoir. Et elle l'avait écouté patiemment, sans 'linterrompre une seule fois.
_Et Leya t'en veux. Qui aime-t-elle selon toi, Vince ou toi ?
_Je crois qu'elle aime le tout que nous formons. Et ça lui fait mal que l'on ne soit plus réunis. Mais je sais qu'elle sera heureuse avec Vince. Moi, je peux lui donner que mes doutes, mes peurs, mes faiblesses et une sorte de méldiction qui semble peser sur moi.
_En somme, tu t'es sacrifié pour qu'elle ne souffre pas de ton état et c'est la contraire qui se produit.
_Oui. Je ne sais plus où j'en suis.
_Tu es sûr que tu n'essaye pas de te faire du mal ? Je veux dire, tu as l'air de vouloir continuellement te faire souffrir. Or, tu es un clone fabriqué par un homme cruel et maléfique, probablement celui qui a fermé le monde des fées, comme tu me l'a dit.
_Oui.
_C'est peut-être lui qui te manipules...Et Ondina qui arrive juste au bon moment pour tout gâcher entre Leya et toi, pour vous faire entrer dans le monde où celui qui peut te contrôler pourra raffermir son emprise sur toi. Ca ressemble à un piège...
Vincent leva la tête vers elle. Elle avait su interpréter mieux que lui-même une situation qu'elle ne connaissait pas.
_Vous me faites penser à ma mère.
_Toutes les mères sont un peu pareilles et un peu différentes. Elle te manque, n'est-ce pas. Depuis qu'elle vous a laissés, Vince a fait son deuil mais pas toi.
_Vous êtes formidable...
_Ne sois pas ridicule. Je ne suis que moi. Et puis, ton père finance mes soins et je vais tellement mieux depuis que tu lui a demandé de le faire. Je te devais bien de t'écouter.
_Vous avez fait bien plus que m'écouter. Merci. Mais...je voudrais vous demander encore une chose...
_Quoi donc ?
_Est-ce que je peux vous prendre dans mes bras ?
Elle sourit devant cet enfant perdu qui avait tant besoin d'amour. Et elle le serra très fort dans ses bras maigres, aussi fort qu'elle le pouvait. Lorsqu'il repartit, elle regarda longuement la porte d'entrée. Finalement, elle murmura :
_Bonne chance, Vincent...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La baronne Louise
Dragonnet
avatar

Nombre de messages : 98
Age : 26
Localisation : Here or there, it depend where the wind pull me...
Date d'inscription : 05/04/2007

MessageSujet: Leya, la voleuse de fées   Jeu 26 Juin 2008 - 12:21

Leya s'approcha tout doucement de Vince. Celui-ci remarqua aussitôt ses yeux rougis et il lui ouvrit en grand les bras. Elle s'y faufila avec reconnaissance et se serrant contre son torse, pleura tout son soul. Vince attendit patiemment. Enfin, il murmura : "C'est Vincent ?"
Ne recevant pas de réponse, il s'imagina le pire. Un baiser se déposa sur la tête de la jeune fille, un autre lui chatouilla le coup.
Leya ferma les yeux.
Les rouvrit.
Et se fit la promesse de ne jamais plus pleurer pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ophélie
Dragonnet
avatar

Nombre de messages : 65
Age : 26
Localisation : Perdue sur la mer des mots et heureuse de l'être
Date d'inscription : 05/05/2007

MessageSujet: Leya, voleuse de fées   Sam 28 Juin 2008 - 15:01

Vincent rentra tard. Nul ne savait où il était passé.
Vince s'en fichait et ne pensait qu'à lui mettre son poing dans la g... pour avoir fait pleurer Leya.
Leya avait décidé de ne lui accorder aucune attention bien qu'elle brûlat de curiosité et d'inquiétude.
Ondina, elle, s'apprêta à lui sauter au cou. Ils parlèrent tous en même temps.
_Alek ! Tu m'as tellement manqué !
_Je vais te mettre la correction de ta vie, espèce de...
_Monsieur s'est remis de ses émotions ?
Excédé, Vincent les interrompit.
_Ca suffit ! J'aimerais pour une fois que quelqu'un s'intéresse à ce que je veux et non ce qui l'arrange ! J'en ai marre ! Nous irons libérer le monde des fées demain à la première heure et le premier qui râle, je le tue !
Tous s'immobilisèrent. Jamais Vincent n'avait hurlé comme ça. Il avait les larmes aux yeux mais personnes ne l'avait remarqué avant qu'il ne se taise brutalement. Il quitta la pièce en claquant le porte.

Une fois seul dans sa chambre, il se laissa tomber sur son lit. Lorsqu'il ouvrit les yeux, il tomba sur sa table de nuit. Il en ouvrit le tiroir du dessus et en sortit un pendentif. Au bout de la chaîne en or, une boule sombre se balançait doucement.
_Je m'en rappelle aussi, dit une voix. Je l'avais perdue ici en te ramenant. Ce que tu pouvais être bourré ce soir-là.
_Bourré et drogué. J'ai l'impression d'être revenu à cette époque. Déjà, j'agissais plus à cause d'une force invisible qui me poussait que par ma propre volonté.
Leya s'assit sur le bord du lit.
_Je n'ai pas couché avec elle.
_Comment est-ce que je pourrais te croire ?
_Tu n'y es pas obligée. Même si c'est la vérité.
_Est-ce que tu m'as aimé, Vincent. Même un petit peu.
_Je t'aime. Mais je n'arrive pas à...je voudrais juste que toutes ces voix dans ma tête se taisent. Comment pourrais-je construire un avenir avec quelqu'un si je ne sais même pas qui je suis vraiment ? Si j'existes vraiment...
_Tu existes, Vincent. Pour moi tu existes.
_Vince t'aime, Leya. Il prendra toujours soin de toi. Moi, je suis incapable de prendre soin de qui que ce soit, même de moi-même. Je n'ai rien à offrir d'autre que des problèmes...
_Je ne comprends pas. Je ne te comprends pas.
_Pardonne-moi, Leya.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Leya, la voleuse de fées   

Revenir en haut Aller en bas
 
Leya, la voleuse de fées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Maelya [Pirate, voleuse & Assassin]
» Eleys [Voleuse et aventurière]
» Le Soldat & La Voleuse, retour à l'auberge
» *. Kyra Nïran [Assassin, voleuse]
» Elvira Dommein, Voleuse/Assassine à la retraite[Validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Héroic-Fantasy RP :: Les histoires. :: Histoires Héroic Fantasy-
Sauter vers: