Ce n'est pas la fin. Ce n'est même pas le commencement de la fin. Mais c'est peut-être la fin du commencement. A vous de continuer l'histoire...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le Livre de Léonidas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Harlendar
Dragon
avatar

Nombre de messages : 109
Age : 24
Localisation : Royan
Date d'inscription : 21/08/2006

MessageSujet: Le Livre de Léonidas   Ven 20 Avr 2007 - 18:41

[HRP : Salut à tous ! Aujourd'hui je commence une petite histoire, que j'agrandirais au fur et à mesure, jusqu'à arriver à la fin. Tout est déjà prêt dans ma tête Smile: Ne laissez aucun commentaires svp, ou alors par MP.]


Le Livre de Léonidas



Prologue :


Un homme seul, franchit la porte noire, permettant d'accèder à la salle. Elle était ornée de tableaux et de statuettes hautes de moins de quinze centimètres. Tout au font, un siège d'or incrusté de rubis soutenait un squelette d'humain. Dans sa main gisait une feuille de papier.
L'homme pensa tout en marchant vers les os :


*J'y suis enfin arrivé. Ouf...*

Il prit le parchemin à deux mains et lut lentement, captivé et concentré :

Salut à toi, inconnu. Tu as réussi les épreuves. Dans cette salle, tu trouveras un tableau représentant un monstre des mers. Derrière se trouvera un livre. Lis-le en entier, et tu connaîtra ma fin. Moi, Léonidas, roi de Durandel, t'autorise à lire en entier mon livre racontant ma mort...


Un sourire aux lèvres, l'homme chercha et trouva le tableau cité dans le texte. Il le déchira et ouvrit le coffret derrière. Dedans, un livre rouge et or était posé, au milieu de quelques pièces d'or. L'inconnu les mit dans sa sacoche et ouvrit le livre. A la première page, il y avait d'écrit :

Bien le bonjour à toi, voyageur. Quand tu découvriras ce livre, les murs de cette salle commenceront à se refermer lentement. Sors vite. Les pièces sont pour toi, pour t'être donné la peine de venir chercher mon livre. Laisses mes os ici et cours...


Déchires cette page dès que tu sera dehors.


L'inconnu s'empressa de quitter les lieux et se dirigea vers sa maison. En se retournant une dernière fois, il vit la masure s'écrouler. Il se dépêcha de rentrer chez lui et commença à lire le livre, en prenant d'abord la première page pour la déchirer proprement, avant de la mettre au feu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harlendar
Dragon
avatar

Nombre de messages : 109
Age : 24
Localisation : Royan
Date d'inscription : 21/08/2006

MessageSujet: Re: Le Livre de Léonidas   Lun 23 Avr 2007 - 14:39

Le peuple était content et enthousiaste. La ville prospérait comme à son habitude, les marchands gagnaient leurs sous, les voleurs, si peu soient-ils, étaient immédiatement arrêtés, les rares soldats n'avaient rien à faire (les fainéants...),... Durandel, la ville de la Paix, était quotidiennement visitée par les commerçants et les touristes. Chacun de ces derniers achetaient les choses que la ville pouvait leur offrir, et les commerçants rajoutaient quelques achats de plus pour eux mêmes. Quelques diplomates surgissaient parfois pour nous demander un peu d'argent, d'or, ou encore de la nourriture, contre un peu de leurs terres.
Nous ne nous doutions pas que, parmis tous ces gens, des espions de l'Armée Noire s'étaient infiltrés et donnaient des informations très précieuses à leur chef. un jour, surgissant de derrière une colline, une grande armée Noire arriva à nos portes. Pendant une semaine, nous parlementâmes pour essayer de leur faire rebrousser chemin. En fait, nous gagnions du temps pour essayer d'appeler une autre armée grâce à laquelle nous pourrions vaincre. Nos messagers ne revinrent jamais, et le négociateur ennemi ne céda pas. Alors, la guerre nous fut déclarée.
Ils nous sont tombés dessus comme un oeuf qui s'écrase par terre. Nous même ne pensions pas que notre défense était aussi avancée. Ils commencèrent d'abord par essayer d'enfoncer les portes avec un énorme bélier. Nous répliquâmes à l'aide de tonnelets d'huile bouillante et de flèches enflammées. En quelques minutes, ils battèrent en retraite, laissant leurs morts sur place. Nos hauts murs n'avaient rien, et la grande porte avait un trou, qui fut vite réparé.
La guerre dura 2 mois, pendant lesquels nous n'eûmes aucun mal à repousser les vagues ennemies. Mais nos provisions s'épuisaient bien trop vite. Nous n'avions plus aucun navire marchant venant s'arrêter à notre port. Le peuple mourrait chaque jour un peu plus. Nos ennemis le comprirent enfin. Ils attendirent qu'on meurent à cause de notre faim en faisant le siège.
Au bout de quelques semaines, des milliers de personnes mourraient chaque jour, et nous fûmes obligés de céder la ville, qu'ils prirent avec joie avant de nous chasser. Nous évoluâmes en nomades, recrutant mercenaires, soldats, paysans, et les entrâinants à notre manière. Nous sommes revenus 2 ans plus tard, plus puissants et déterminés que jamais, avec toute une armée, au moins quatre fois plus grande que celle de l'adversaire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le Livre de Léonidas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fête du Livre
» Compagnons de voyage pour lire un livre en Champagne
» Uglies, un livre....prettie ? ^^
» éditeur de livre sur les arcs et autres
» le livre rouge

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Héroic-Fantasy RP :: Les histoires. :: Histoires Héroic Fantasy-
Sauter vers: