Ce n'est pas la fin. Ce n'est même pas le commencement de la fin. Mais c'est peut-être la fin du commencement. A vous de continuer l'histoire...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'âme errante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Natas
Oeuf de dragon
avatar

Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 07/03/2007

MessageSujet: L'âme errante   Mer 7 Mar 2007 - 19:27

C’est en l’an 267, sur les Terres d’Ixia, que notre histoire prend place. En ces temps reculés nombreuses sont les races foulant ce continent. Les elfes habitent les impénétrables forêts de Falhorn, les orques se multiplient dans les Landes Mortes nordiques, les nains travaillent les montagnes de l’Arc Blanc et bien d’autres encore peuplent les différents pays et régions du continent ixien.

Cette profusion de cultures, d’us et de coutumes n’a nulle pareille pour la culture de tout un chacun mais comme toujours en présence d’être doués du don de penser, l’art de la guerre était le plus répandu dans beaucoup des régions. Les hommes et leurs voisins n’avaient de cesse de creuser leurs différences respectives comme si n’importe quel prétexte était bon pour cogner l’un ou l’autre qui ne vous revenait pas.

En ces temps de violence aveugle et inconsidérée un groupe émergea tentant de freiner cette escalade en inculquant morale et lois écrites de leurs mains à tous par l’enseignement. L’Ordre de la Sainte Croix était constitué de chefs militaires de plusieurs horizons, des hommes, des elfes, des gnomes, même un délégué farfadet était dans les hautes sphères de l’organisation !

Pourtant toutes les races n’étaient pas représentées soit par choix, soit parce qu’on ne voulait pas les y voir mais cela, l’on n’ose le dire. Bien sûr des rumeurs circulaient sur l’Ordre, un tel organisme, de par son ascension fulgurante, sa taille et son pouvoir était le sujet de bon nombre de conversations à travers les terres. Il n’avait fallu que deux décennies à l’Ordre pour prendre les rênes d’une large superficie s’étalant de l’est à l’ouest de la carte.

Les dirigeants de l’Ordre étant des soldats accomplis depuis de nombreuses années ils comptaient parmi les plus riches âmes vivantes actuellement. Et bien entendu les chefs militaires ont toujours une cohorte de fidèles prête à les suivre aveuglément comme un messie incertain. D’ailleurs l’Ordre rassemblait également beaucoup grâce au salut qu’il « offrait » à ses fidèles après la mort. Une vie nouvelle dans un endroit sans guerre ni haine ou jamais le malheur ne pénétrait.

Malgré tout, certaines rumeurs visaient juste et l’Ordre avait des desseins bien sombres et inavouables à cacher. Les richesses de ses dirigeants étaient grandes mais pas inépuisable et ils s’aperçurent que leur projet était plus vaste que leur budget. Le Conseil de L’Ordre envoya donc ses armées en quêtes des plus grandes richesses existantes, armes forgées par les elfes, armures des nains, potions des gobelins, alcools orques et les plus précieux de tous les artefacts du passé et du présent : les écailles des légendaires dragons.

Les dirigeants de l’Ordre décidèrent de « diaboliser » les nobles dragons. Partout ils placardèrent leur propagande appelant au rassemblement des valeureux pour défendre leurs terres et leurs familles de la folie meurtrière de ces dragons, démons envoyés du diable. Tout ceci n’était que mensonge, les dragons étaient depuis des millénaires les gardiens du temps et de la terre mère. Mais cela était oublié depuis longtemps et rares étaient les dragons qui se risquaient à se montrer au grand jour, l’avidité des hommes poussait ses derniers à les chasser mais les attaques étaient devenues rares depuis l’accalmie apportée par l’Ordre. Et voici que ces garants de la paix partaient en croisade pour les mêmes raisons que des braconniers inconscients. Leur nombre était leur force, nombre qui était également la faiblesse des dragons qui, à l’exception de quelques petits clans éparpillés, vivaient seul en des endroits reculés et difficiles d’accès.

Cela ne suffit pas bien sûr et les massacres redoublèrent lorsque l’on s’aperçut que l’Ordre parvenait à ses fins. Leurs rangs grossissaient tandis que ceux des dragons faiblissaient dangereusement. A tel point qu’ils étaient maintenant en réel danger d’extinction…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'âme errante
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une âme errante [- Uryu -]
» Shenon Gärick, Une Plume Errante.
» [Les loups se retirent...] Courtes Jambes contre Loups Gris [Prio : Aetius]
» /Âme Errante/ Gilda Dent
» Âme errante ~ LIBRE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Héroic-Fantasy RP :: Les histoires. :: Histoires Héroic Fantasy-
Sauter vers: