Ce n'est pas la fin. Ce n'est même pas le commencement de la fin. Mais c'est peut-être la fin du commencement. A vous de continuer l'histoire...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Sombre destin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Krill le nain bo
Oeuf de dragon
avatar

Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Sombre destin   Dim 3 Déc 2006 - 18:03

...On dit souvent qu'on peut lire à travers une personne comme dans un livre ouvert...
Effectivement, nos envies, nos joies, nos peines, nos pensées et nos espoirs les plus fous sont les pages qui composent le livre de notre vie.
Pour que l'histoire continue, il nous faut tourner les pages une à une, et continuer à écrire, à vivre.
"L'espoir fait vivre",
et j'espère ne jamais perdre espoir pour continuer à vivre.
Tous les jours être à la mort comme à la vie.
Les pages de notre livre sont secrètes et éternelles, les pages se tournent, se suivent mais ne se ressemblent pas.
Vous pouvez tourner la page, elle fera partie de votre histoire à tout jamais.


Mais tous les livres ne commencent pas par « il était une fois »…Et l’histoire de la famille Ammon, n’est qu’une succession de trahisons, d’unions dans les ténèbres, d’illusions, de morts. Une dynastie née dans la noirceur la plus obscure…Tant de mots qui plaisent à la grande faucheuse. La ou la douceur, la pureté ne peut survivre. A croire que la dynastie devait n’être que sombre et cruel.
Mon histoire n’échappe pas à la règle, en moi coule ce sang maudit, choisir entre les ténèbres…ou la mort.
Les rouages de la malédiction sont en marche, et nous, Ammons, nous devons satisfaire la faucheuse en lui offrant son lot d’âmes. Nous ne devons pas la deçevoir…Telle est notre destinée.

Il est temps pour moi de commencer l'histoire, l'histoire de la Famille Ammon.


Qui à dit que l'amour est une chose merveilleuse, qu'elle sort tout droit des contes de fées la belle princesse qui attends son prince charmant...quelle idiotie, l'amour n'est qu'une faiblesse, une illusion qui vise a tromper l'être et lui faire miroiter toutes sortes de belles choses, toutes sortes de promesses éternelles.
Mais l'amour est une faiblesse, j'en ai eu la preuve, l'amour est cruel qui aggrippe de ses serres l'inconscient, le transformant à un pauvre pantin commendait par la raison obscure qu'est l'amour, la passion, le poussant à se detruire, et à commettre un jour l'irréparable sans se soucier des autres, sans se rendre compte de l'amour d'autrui..quel égoisme....mais ne dit on pas aussi qu'entre la haine et l'amour la frontière est mince...

Pourquoi mon coeur s'est durcit, pourquoi s'est-il durcit à un point tel que le mot "aimer" vous en donne la nausé, et provoque en vous rien. comme un simple mot, un mot dénuait de tout sens.
Mais j'en ai la preuve, qu'il m'est encore difficile d'oublier que la haine guide mon coeur.
Mais vaux mieux en commencait mon récit, afin de ne jamais me laissait tenter, jamais oublier, toujours vivre dans l'inconscience qu'est l'amour.

La cité de Ivalice,jadis belle cité de mon enfance et celle des fidèles de la déesse Eilistraee, déesse de la danse, de la lune, de la chasse, de la musique, de la beauté, patronne de mon peuple qu'on nomme les drows et qui se sont tournés vers la lumière, jamais de guerre.
Ivalice respectait les autres peuples, et voulait leur montraient que nous n'étions pas des traitres ou des fourbes, prêts à sauter sur âme qui vive pour des raisons mineurs. Non comme chaque race, il y'a toujours ceux qui se tournent vers la lumière et ceux qui emprutent le chemin de la facilité, et se laissent tentaient par les ténèbres. L'équilibre parfait, et le peuple drow n'échappait pas a cette règle, aussi peu soit ils qui se sont tournés vers la lumière.Mais aucune race ne peux se pretendre parfaite!.et les habitants de Ivalice en étaient la preuve vivante de l'humanité des drows.

Comment oublier ou se trouvait cette belle cité, au curieux que ca pourrait paraitre batie au milieu du désert, un lieu choisit non au hasard. non loin une luxueuse forêt avec une faune et une flore de milles beautés. Des annimaux fabuleux qui apportent la nourriture nécéssaires, des plantes médicales, des fleurs aux parfums prenants, une effusion de couleur et d'odeur, sans parlait du décor colorés sortit tout droit de l'eden.

Mais la beauté ne s'arretait pas là, une rivière traversait la cité, et débouchait dans une autre forêt possedant la même flaure execptionnelle, mais qui avaient en son coeur une étendue d'eau ou scintillait les rayons du soleil, une cascade surpomblait ce lac, et que dire de la faune aquatique, vaste lieu multicolore, aux poissons colorés et crustacés se cotoyaient, pour le plus garnds bonheur de nos pêcheurs.

La beauté. ce mot décrit ce lieu, mais Ivalice n'avait rien à envier à dame nature, son architecture sortit tout droit des mille et une nuit, avec ses colonnes richement décrorées, ses statues gracieuses donnant une impression qu'elle s'éveilleront, ses habitations simple aux murs beiges, et en son centre une fontaine ou s'élévait une elfe tenant un coquillage ou sortait une eau bleu et limpide fesant le bonheur des enfants. Mais le temple et la palais étaient les merveilles et la fierté de la cité.Un palais des milles et une nuit, aux voutes finement décorées et qui s'élévaient jusqu'au zenith, sous l'astre.

Tandis que le temple, a l'architecture execptionnelle et qui étaient la fierté des artisans de la citadelle, avec des fresques, des statues representant la deesse sur des differentes portures, une statue representait la deesse dansant gracieusement, donnant une impression qu'elle s'éveilleras, une autre Ellistrae tenant un arc, vétue d'une tenue digne des amazones, a ses pieds un daim à la carrure imposante.

Chaque statue laissait échappait une impression de vie, et de beauté qui approtaient du réconfort au peuple qui se sentaient plus proche de la deesse. Mais au milieu du temple s'élévait un jardin ou coulait au milieu une fontaine, lieu de prière et de danse pour les pretresses, qui honoraient la deesse par leurs chants méodieux qu'aucune autre cité drow pouvaient pretendaient surpassaient, ainsi que de leurs danses envoutantes et magiques, des pretresses à la beauté incroyable digne d'Ellistrae.Mais parmi ces beautés envoutantes se trouvait une jeune drow donc la beauté dépassait l'entendement, une beauté quon ne peut qualifier par des simples mots, et qui fesaient pâlir toutes les femmes de tous les peuples.

Cette jeune drow se nommait lina, une créature qui ne laissait personne indifferent, une chevelure d'un blanc immaculé qui descendait jusqu'a ses chevilles, une peau parfaite aux traits fins et à la couleur noir de jais, des yeux de coulerts verts emeraudes, un corps gracieux, sa démarche plein de noblesse qui donner une impression qu'elle s'elevait au dessus du sol, sans parlait de sa bonté, et de de sa grande gentillesse à venir en aide à n'importe quel âme errante. Un jolie conte de fée avec la belle princesse, le beau royaume...mais ou est donc le prince charmant, et le grand méchant qu'il faut tuer...mais qu'arrive t il quand le méchant et le prince sont la seule et même personne.

C'est là que se termine le conte et commence la vérité, un jour Un homme arriva dans la cité . Au debut les drows se montrèrent méfiants, ils savaient que tous ce qui sort de l'ordinaire pour l'homme, est une nuisance pour lui, et la magie en fesait parti. Mais Lina demanda qu'on le aides, qu'il était de notre devoir et refuser les aider c'est d'aller contre la volonté de Ellistrae...Grave erreur...

Lina accompagnée d'autres pretresses suivit l'homme, revenant au crépuscule.

Mais arriva le crépuscule, puis la nuit, le matin, mais toujours rien. Inquiets les habitants envoyèrent un groupe d'hommes partirent à la recherche des pretresses.

Un jour, le groupe d'homme revint mais les femmes n'étaient pas là, et l'un d'entre eux portaient un corps couvert d'une longue cape, mais les longs cheuveux blanc trahissait que c'était Lina, elle fut enmenée dans le temple pour recevoir les soins, tandis que le patriarche demanda un rapport, qui se fit assez vague, ils avaient trouvé le groupe de jeune femmes massacrées, leurs habits arrachés, les yeux grands ouverts, montrant leurs souffrance, seule Lina fut retrouvée un peu plus loin.

Lina délira plusieurs jours, son coeur et son corps souillée, et son esprit s'échappait tandis que son ventre grossissait.et des mois plus tard elle donna naissance à une fille, une demi drow, une enfant non désirée, une batarde.

Mais l'enfant n'etait pas desirée elle était une erreur, issue d'une union non désiré. Lina ne pouvait supporter la vue de cette batarde, sa santé déclinait ses cheveux devint terne, elle perdait le gout de la vie, et un jour elle comis un acte qui la libera, elle se suicida, mettant un terme a sa souffrance.

Quand à l'enfant, détestait de sa mère qui lui rappelait ce jour horrible.Elle fut mise à l'écart, devenant une paria dans sa tribu. Son coeur durcit, maintenant elle avait une raison de vivre, retrouver son père et le tuer....

Que des souvenirs,je suis morte le jour ou ma mère se donna la mort, maintenant je suis tout simplement...


Dernière édition par le Sam 9 Déc 2006 - 19:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Krill le nain bo
Oeuf de dragon
avatar

Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Sombre destin   Dim 3 Déc 2006 - 18:23

Chapitre 1 : Le temps de l'âge d'or

Il y'a des siècles de cela, en un temps que l'on nomme "la Nuit des âges". Des régions entières de la planète restaient encore inconnues. Des civilisations cependant s'y étaient développées et prospérées à certains endroits.

Le Royaume d'Avalon étaient une des ces régions prospères. Une terre fertile, des ressources abondantes. Le peuple ne manquaient de rien et vivaient en harmonie avec les autres royaumes voisins.
L'empereur d'Avalon, Sir Melchior était un homme bon et plein de sagesse. Il favorisait la diplomatie à la guerre. Les autres rois alentour avaient beaucoup d’estime pour cette personne.
Ils créèrent un conseil des sept sages. Leurs royaumes sous une même fraternité une même bannière.
des batailles, ils savaient su'unir et s'entraidaient.
Melkior était un fin stratège
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Krill le nain bo
Oeuf de dragon
avatar

Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Sombre destin   Sam 9 Déc 2006 - 19:43

tout ceux ci est un meli melo, alors pas de soucis je mettrais tout en ordre)

Par delà les terres d'Arkavia, dans un lieu tenu secret, à l'abri des étrangers, le royaume de Dark Ammon s'étendait à perte de vue., aussi loin que l'horizon
De nombreux serfs étaient à son service soit par fanatisme pour leur souverain qui abhorrait la race humaine, soit par obligation craignant le courroux de Dark Ammon.

Sur une haute falaise, une forteresse imprenable surpomblé le sommet, entourés par des récifs dangereux, un bastion concu par le majestueux elfe, Dark Ammon lui même, qui jouait beaucoup sur la prudence.

Un chateau sombre, aux couloirs nombreux et obcurs, et parsemés de pièges qui envoyés à trépas les malheureux qui osait s'approcher de lui à son insu. Même les serviteurs ne connaissaient pas l'emplacement des pièges. Seul D A savait.

Dans la salle du trone sombre et silencieuses, éclairés par es torches D A sortit une feuille de papier et ecrivit un message à sa fille lui demandant de venir, cela fait il empressa un de ses fidele serviteur de le faire porter à sa chère progéniture.

L'empereur s'accouda à son trône. La malédiction était toujours en marche..Il se leva. Une petite voix se fit entendre. Une petite voix enfantine

-"Mon oncle, racontes moi une histoire.

C'était une petite gamine à la peau noir comme l'ébene, les cheveux blanc immaculé comme la neige, Ses traits était fin, parfait comme toutes les femmes de la lignée..Belle comme une déesse et maudite et ses yeux étaient le temoin de la malédiction : l'or.

L'elfe, s'aggenouilla devant la gamine, la prenant par les épaules, ses yeux couleur d'or se plongea dans ceux de la jeune elfe noire

Ma chère Isis, je t'en ai dejà raconté une ! ..

La petite elfe noire soupira.

Mon oncle, j'y tiens, je me sens si seule dans ce chateau..Tant d'ennuie alors que ma famille s'amuse.

-"Soites! je le ferais!, Suis moi .

Apres les nombreux escaliers montés, les couloirs prit, impossible à Isis de se repérer dans ce dédal

il débouchèrent dans une énorme bibliothèque, la plus grande jamais construite. Elle contenait des milliers d'ouvrages venant de terres et contrées disparaut comme d'Atlantide ou du phare d'alexandrie, d'autres étagères étaient remplies de grimoires et manuscrits traitant de toutes formes de magie, comme l'alchimie...ou encore des manuscrits de toutes époques, témoin d évenements étranges, ou d'emplacements comme le célèbre trésor des templiers..ou encore des traités de démonologies des oeuvres et des manuscrits originaux ecrit dans des langues inconnues.

Une bibliothèque nullement égalée dans cet univers, tant par sa grandeur, que par sa richesses d'ouvrages, parfois unique et dangereux. Mais DA se préoccupait pas de ca il se dirigea vers un gueridon ou reposait sous un socle de verre, un livre assez épais, à la couverture rouge comme le sang. Sur la couverture, le blason de la lignée était gravait dessus : un ange et un demon tenant un petit coffre.
, D A joignit ses mains, murmura quelques mots puis prit le livre avant de s'adresser a Isis, qui s'appretait à toucher un des nombreux livres sur une étagère.

Si je serais toi, je toucherais à rien...tout ces livres sont piégés et n'obeissent qu'a une seule personne moi...

Et ils ressortirent pour revenir dans la salle du trone, D A s'asseya sur son trone. Tandis que la jeune elfe noire s'asseya en tailleur devant le trône, impatiente qu'il commence son récit
Le roi souria,et monra le bouquin

Isis, fille d'Osiris.Ce livre relate la génèse de notre lignée..Notre destinée. ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sombre destin   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sombre destin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mon sombre destin
» Si c'est un destin inévitable, pourquoi vouloir l'éviter ? Sombre Destin || Validé.
» Une ruelle sombre
» On ne contrôle pas le destin !
» Hasard ou destin? [Guenièvre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Héroic-Fantasy RP :: Les histoires. :: Histoires Héroic Fantasy-
Sauter vers: