Ce n'est pas la fin. Ce n'est même pas le commencement de la fin. Mais c'est peut-être la fin du commencement. A vous de continuer l'histoire...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le rideau de Lumière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
NaGaara
Dragon mûr
avatar

Nombre de messages : 450
Date d'inscription : 26/03/2006

MessageSujet: Le rideau de Lumière   Dim 17 Sep 2006 - 21:27

Et si les humains ne voyaient plus seulement l'aspect superficiel du monde?


Ève, l'ange qui goûta au sang de Lucifer, sacrifiée au nom du monde céleste sur l'hôtel sacré a survécu. Durant des siècles, la recherche de cet être impure fut vaine, mais en cet instant divin, l'heure de l'ultime croisade approche. Plus le pouvoir d'Ève grandit, plus le réveil des Hommes presse et plus la sainte bible est mensonge... L'illusion est sur le point de prendre fin

{A suivre}

[Certains trouveront que l'histoire est classique, mais j'espère qu'elle vous plaira]


Dernière édition par le Sam 23 Sep 2006 - 19:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NaGaara
Dragon mûr
avatar

Nombre de messages : 450
Date d'inscription : 26/03/2006

MessageSujet: Re: Le rideau de Lumière   Jeu 21 Sep 2006 - 21:50

*1*
Vers la décadence.

*Alors ça y est ils se décident à se montrer...* venait de penser la jeune fille emmitouflée dans une sorte de couverture usée, cachant la moitié supérieur de son visage. Le bus quatre cent trente et un de la ligne sept roulait depuis au moins une demie heure vers les quartiers pauvres de la nouvelle ville que l'on nommait Dios. Il était plein à craquer comme à son habitude, tous des pauvres, ou des sans papiers. Plus loin dans l'allée, où s'entasser plusieurs enfants turbulents, se présentaient deux hommes aux traits fins, habillés de longues tuniques longues et grossières. Les gens ne faisaient pas du tout attention à leur allure, après tout, en ces temps troublés, on voyait de tout... La mystérieuse fille pourtant les avaient bien remarqué, elle les fixait depuis le départ, ces hommes au regard clair. Mais eux, l'avait ils repéré? Allaient-il passer à l'action et impliquer autant de personnes? * "Ils" sont si prévisibles, jamais "ils" n'oseraient s'attaquer à moi devant autant d'humains*. Sous la capuche, un sourire se dessina, la jeune fille n'était pas inquiète.
Pendant ce temps, en plein coeur de Dios, le quartier des affaires, une rue près du commissariat, un jeune homme commençait sa journée, son arme de service se frottait sur ses cotes, sa chemise froissé lui donnait un air pitoyable, pourtant aux yeux de n'importe quelle jeune femme, il restait séduisant: De magnifiques yeux bleus et des cheveux châtains un peu en bataille. Dans son costume, il arborait les derniers mètres avec assurance et détermination vers le commissariat. On l'appela par son grade puis par son nom:
-Lieutenant Stiling, le commissaire vous attend. Le petit homme à lunette donna au lieutenant un dossier abritant quelques pages que celui-ci ne manqua pas de parcourir tout en longeant les couloirs marbrés du bâtiment. *Un nouveau cas de combustion spontanée, une femme...* Fut sa dernière pensée avant de franchir le seuil du froid et grand bureau de son chef. Une femme à la peau mate et forte l'attendait en fumant sa cigarette du matin et en sirotant son café.
-Shad... Le commissaire aimait beaucoup appeler ses officiers par leur prénom, C'est quoi ce bordel!? Vous n'avez pas réussi à protéger votre coéquipier! L'homme se massa la nuque, la voix de cette grosse femme venait encore de le surprendre.
-Il y a eu cette fusillade... Commença t-il.
-Je ne veux rien entendre! En ce moment votre ancien coéquipier est dans le coma, la famille a porté plainte contre le commissariat! C'est complètement irresponsable de votre part de l'avoir impliqué dans cette lutte, surtout quand on sait qu'il n'avait aucune expérience!! Coupa le commissaire, dont la voix devenait de plus en plus aigue et gagnait en puissance au fur et à mesure qu'elle parlait.
-On m'a refilé un salle gosse qui refusait d'obéir aux ordres. Trancha le lieutenant tout à fait posé. Le teint de la femme devint écarlate, Shad imaginait bien de la fumée noire sortir de ses narines...
Le bus continuait sa route, l'odeur à l'intérieur était insupportable, l'hygiène de certains passagers laissait à désirer. L'un des deux mystérieux hommes chuchota quelque chose à son compagnon tout en jetant un coup d'oeil à la jeune fille encapuchonnée. Celle-ci en eu la certitude, elle était à présent repérée. *Après dix ans de recherche depuis la dernière embuscade, les voila entrain de jubiler...* Se dit ironiquement la fille. Les deux hommes se levèrent puis se dirigèrent vers leur cible. * Tient, tient, les voila entrain d'agir en plein jour.* En effet leur réaction la surpris, jamais les anges avaient agi de la sorte auparavant.

Après que le commissaire eut daigner mettre fin à son discourt sur le prise en charge des jeunes recrues et de s'être abîmé la voix elle en vint enfin au vif du sujet.
-Ça fait la sixième fille en trois semaines, la polémique ne cesse de croître... le ton du chef était devenu grave, et son regard plein de haine il y avait un instant, était devenu froid et sérieux.
-Je sais... Répondit Shad, lui aussi, devenu concentré.
-A t-on découvert quelque chose d'anormal?
-La chair calcinée rend les analyses difficiles. Le commissaire ne répondit pas, elle était plongée dans une réflexion que le lieutenant n'osait troubler alors il n'insista pas. Puis cinq secondes plus tard:
-Les victimes ont-elles un lien entre elles?
-Non aucun. Le commissaire se frotta le menton.
-L'affaire ne donnera pas suite si ça avance comme ça. Dit-elle, agacée. Shad se doutait de la réponse de son chef,pour lui cette affaire n'avait rien à voir avec la police.

Le bus était enfin dans le quartier pauvre, il restait environ un quart d'heure avant son arrêt. Les deux anges camouflés se retrouvèrent en face de la jeune fille. Celle-ci les dévisagea mais n'eut pas le temps de répondre que des flammes jaillirent de son corps, les anges restèrent impassible devant ce spectacle, la déflagration brûla une dizaine de passagers, des cris retentirent, le bus freina brusquement, créant la chute de plusieurs personnes, c'était la panique, les gens se piétinèrent jusqu'à ce que les portes s'ouvrent. Les flammes qui semblaient dévorer la fille devinrent bleus, la chaleur devint telle, que le métal commençait à fondre, pourtant les deux anges ne bougèrent pas. Enfin le feu disparut ne laissant qu'une fumée noire qui se dissipa rapidement.
-Bande de fous... Cette voix raisonna dans les oreilles des deux individus. Devant eux, une fille à la peau pale dont les yeux étaient aussi noirs que les ténèbres se tenait debout, le sourire aux lèvres.
-C'est bien Ève. Constata un des deux anges, l'air ébahit. L'autre avait l'air beaucoup plus serein et sage, ses yeux clairs se posèrent sur le corps nu de la fille, on pouvait remarquer une sombre petite cicatrice sur le coté droit, juste en dessous de son sein, la signature de Dieu.
-En effet. Ève s'avança vers eux, passa sa main dans ses cheveux noirs coupés jusqu'au niveau du cou. Une lueur terrifiante animait les yeux de la fille. Mais qu'est ce qui vous prends de révéler au monde votre pouvoir? Demanda t-elle curieuse.
-Le temps presse, il nous faut ton sacrifice pour recréer un monde. Dit l'un des deux compagnons.
-Même si le sang de Lucifer s'est mêlé au tien, tu peux tout changer.
-Jamais je ne me sacrifierais pour qui que ce soit! Trancha Ève tout en écrasant de son pied le thorax d'un corps calciné, le craquement de la chair ne fit même pas frissonner les anges. Mais j'imagine que vous allez tenter de me tuer.
-Pour te mettre sur l'Hôtel sacré et te vider de ton sang! Renchérit le plus charismatique des deux individus. Ève laissa échapper un soupire de lassitude puis deux fentes ensanglantées apparurent dans son dos, du sang noir coula à flot le long de son corps. Ne la laisse pas déployer ses ailes, Orca! Rugit l'ange à l'adresse son équipier. Celui-ci tenta de la charger mais la jeune fille esquiva, puis fit un puissant bond et perça un trou dans la coque du bus, elle se retrouvait maintenant sur le toit. Le soleil, caché en partie par le nuage de pollution éclaira le luisant squelette qui se formait sur le dos d'Ève. En un grand fracas, une épée transperça à son tour le toit du véhicule, les trois combattants se retrouvèrent enfin face à face.


Dernière édition par le Sam 23 Sep 2006 - 19:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ëmmelinä
Dragon de la Génèse
avatar

Nombre de messages : 1721
Localisation : a côté de Nîmes
Date d'inscription : 12/02/2005

MessageSujet: Re: Le rideau de Lumière   Jeu 21 Sep 2006 - 22:13

Tout les types d'histoire sont classique si l'écrivain est médiocre. Hors tu n'es pas médiocre et ton récit est plutôt bon. Certe, certaines choses ont été reprise, en commençant par la lutte éternelle du bien contre le mal, mais pour t'avouer, j'aime beaucoup le scénario. Le fait que ce soit "Eve" et pas n'importe quelle démon apporte l'originalitée voulue. Si tu creuses ça, ça pourra donner une nouvelle très intéressante.

_________________
Lovecraft... Bienvenue dans un monde ou la raison laisse sa place à la folie pure...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.planet-tekno.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le rideau de Lumière   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le rideau de Lumière
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obélisque de lumière
» [Quête] Une lumière dans les ténèbres
» "Il y a pas de lumière sans clarté, pas de beauté sans bonté" - Sara Ebstein
» Derrière le rideau d'eau...{Pv Fleur de Brume, Coeur Sauvage, et libre ^^}
» [Porteuse de lumière]Akari

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Héroic-Fantasy RP :: Les histoires. :: Histoires de Science Fiction-
Sauter vers: