Ce n'est pas la fin. Ce n'est même pas le commencement de la fin. Mais c'est peut-être la fin du commencement. A vous de continuer l'histoire...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Crimson Blade

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kunimitsu
Dragon adulte
avatar

Nombre de messages : 266
Age : 27
Localisation : Tissant un rêve, sur un nuage
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Crimson Blade   Mer 5 Juil 2006 - 21:02

Alors voilà, je tente, c'est juste un début, mais j'aimerais vos impressions, j'attendrais jusqu'en Septembre et si personne n'aime je ne continue pas...

Chapitre 1: Une quête à entreprendre

Morte. Elle devait être morte. Le cheval de sa mère l'avait piétinée après un sublime rodéo. Poisse. Satané canasson. Son corps était perclus de douleurs, elle était donc forcément vivante. Double poisse. Pour ce que sa vie valait. Cela faisait deux mois maintenant que sa mère était décédée, treize ans après que son père eut disparu. Aujourd'hui, c'était son anniversaire et la solitude résonnait tristement dans son cœur.
Après avoir fustigé mentalement l'animal hargneux, elle pénétra dans l'immense corps de ferme de la famille Aïrise. Sa mère en avait hérité de sa mère et ainsi de suite. C'était d'immenses bâtisses en U, en pierre des landes. Le toit en joncs ne tenait plus qu'à grand-peine, et la jeune fille n'avait pas l'expérience pour le réparer. Elle revenait de la montagne d'entraînement. Le sommet le plus haut de la région, où coulait la source bénie des maîtres des mystères. On y raconte que là seraient nés les deux plus grand maîtres que les systèmes aient jamais portés. Sur son chemin, les oiseaux lui chantaient de joyeux souhaits de bonheur. Cela ne faisait que de misérables années qu'elle les comprenait. Dans le cadre de son entraînement, toutes les disciplines étaient importantes, et si chacun avait ses propres inclinations, tous devaient avoir un excellent niveau en tout. Mais elle était très en retard sur les potions et les sceaux également. Sa grande spécialité, c'était les runes et les glyphes. Ses doigts agiles les traçaient en effet avec grâce dans l'air pur du Mont des Oltes, où elle s'entraînait. Elle n'était pas mauvaise non plus en manipulation. Mais elle était désormais trop occupée pour se perfectionner. Bientôt, elle devrait entamer son pèlerinage initiatique afin d'être ordonnée Crimson Blade. Ils étaient un ordre très ancien qui se basait sur la biologie, le sang et les runes pour soigner ou tuer. Elle tenait sa fonction de son père. Tout était dans le sang parait-il... Elle l'ignorait, seulement que sa mère avait été une Blade.
Car le seul problème, c'était que chaque Crimson se devait d'avoir sa Blade, soit un spécialiste dans le maniement des armes tranchantes. En bref, il lui fallait une équipière. Une, car à son âge, avoir un compagnon lié à elle pour la vie de dix ans son aîné était impensable. Elle se voyait d'ailleurs mal camper avec un homme. Les Crimson étaient des nomades, son père en était le meilleur exemple. Un jour, sans sa Blade, il était parti pour ne jamais revenir, la laissant seule élever un nourrisson.
En entrant dans la maison, un sentiment de profonde solitude l'envahit. La maison était maintenant trop vide. Il fallait qu'elle parte sous peine de s'effondrer en sanglots. Ses bagages furent vite faits: des couvertures, un vêtement d'hiver, de l'argent, quelques vivres, une corde et un briquet. Elle attendit la nuit en faisant le ménage, et dès que le soleil passa son manteau écarlate, elle prit son bâton et s'éloigna sans se retourner.






Poisse, que c'était long! Il devait faire au moins cinquante degrés! En treize ans, elle n'avait jamais tant marché. Elle n'avait encore rencontré personne en deux jours. Et quelle poissarde! Elle avait déchiré sa tunique dans le dos, donnant l'impression qu'elle avait fuit devant une lame. Et elle avait raté le traditionnel poisson de Meline. Il avait trop cuit pendant qu'elle rapiéçait son corsaire fin de toile, sa seule tenue d'été.
Poisse, elle avait un caillou dans sa chaussure. Décidément, elle allait finir par s'énerver, elle toujours si calme. Elle dont ni les animaux de la ferme, ni le marchand si vulgaire, ni les vieillards lubriques de l'auberge ne troublaient le masque. Cette forêt n'en finirait jamais. Le soleil couchant ne laissait pénetrer que peu de lumière sur le chemin tracé par les charettes et encadré d'arbres hauts aux feuilles qui roussissaient.Alors que le Soleil rentrait du bal dans son costume moiré, elle entendit derrière elle de multiples bruits de pas. Se retournant, elle aperçu une dizaine de bandits sales, en guenilles, à l'haleine méphitique et à l'œil lubrique. Faisant soudain fi de ses enseignements, elle courut de toutes ses forces dans le sens inverse. Oiseaux et arbres l'aidaient et lui indiquaient pierres et branches qu'elle ne distinguait qu'à peine dans la lumière déclinante. Après avoir couru, lui semblait-il des heures, elle s'arrêta pour faire un petit tour d'horizon. Elle avait abandonné son bâton, la nuit de la nouvelle lune l'enveloppait comme un nuage d'encre, elle était perdue en forêt et elle mourait de faim. Les violentes protestations de son estomac l'incitèrent à trouver une clairière et à allumer un feu. Par chance, pour une fois, elle déboucha rapidement d'une trouée de buisson devant un espace vierge de tout arbre. Elle traça une rapide rune pour allumer le feu, puisqu'elle avait perdu son briquet dans sa course effrénée. De grands hêtres, à feuilles douces, lui fournirent une couchette agréable et quelques baies calmèrent sa faim. Elle but un peu d'eau à sa gourde, et mangea une lanière de viade séchée ppur compléter le tout. Elle s'endormit alors en toute insouciance.
Un hurlement la réveilla en sursaut. Elle crut tout d'abord que la clairière était le point de rendez-vous pour loups affamés puis, émergeant de son sommeil, elle l'identifia comme humain. Elle se dit alors que ce n'était pas son problème, puis sa conscience repris le dessus, elle ramassa son sac, éteignit son feu, l'enterra et pris un bout de bois avant de courir jusqu'au lieu d'où provenait le cri.


[hh]Voilà j'ai rajouté quelques petits trucs et encore merci pour vos avis, si ça vous ennuie pas trop de relire (mais ça peut c'est aps grave ^^) vous me direz ce que vous en pensez maintenant. Merci d'avance ^^[/hh]


Dernière édition par le Mar 11 Juil 2006 - 20:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henharma
Dragon mûr
avatar

Nombre de messages : 675
Localisation : Coincée entre la réalité et une utopie...
Date d'inscription : 11/02/2006

MessageSujet: Re: Crimson Blade   Mer 5 Juil 2006 - 21:20

Hey, joli ^^ J'aime bien le début, ça donne envi de lire la suite ^^

C'est pas mal, tu mets du vocabulaire, jmais je te conseillerais d'ajouter quelques descrptio des lieux, ça rajoute du charme et du concret à l'histoire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurée
Dragon
avatar

Nombre de messages : 132
Date d'inscription : 19/04/2006

MessageSujet: Re: Crimson Blade   Jeu 6 Juil 2006 - 3:44

Entrainant comme histoire :8:
Moi qui avais juste l'intention de lire les 2-3 premières lignes, je me suis fait avoir là. Tu as su retenir l'attention avec ton histoire, vraiment bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kunimitsu
Dragon adulte
avatar

Nombre de messages : 266
Age : 27
Localisation : Tissant un rêve, sur un nuage
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: Crimson Blade   Lun 10 Juil 2006 - 20:05

MERCI !!!!!!!!!!!!!!!!!
Vraiment je ne pensais pas ^^
Pour la description des lieux, pour le concret, je crois bien que tu as raison... je verrais ça.
En attendant je vous propose un bout de suite et merci d'avance à ceux qui le liront ^^

Chapitre 2 : Une rencontre fortuite


Nathanaël Bélial était en chasse. Il faisait enfin nuit et les loups rapportaient gros à la vénerie du royaume d'Obenhim. Cela ne faisait que deux ans qu'il avait le droit de chasser et parfois, l'excitation faisait encore trembler ses mains. Non qu'il aimât tuer les animaux car il avait appris que chacun avait une âme et récitait la prière traditionnelle après chaque mort, mais simplement parce qu'il pouvait quitter la maison où sa belle-mère l'étouffait sous les propositions de mariages de toutes les filles du village. Certes, il était beau et distribuait partout sourires et baisers, allant même parfois plus loin. Son tableau de chasse était impressionnant, remplis autant de loups que de brebis. A quinze ans, il était déjà plus grand que son père, avait de longs cheveux noirs corbeau, mi-longs, avec de sublimes yeux bleu-violets. Sa musculature était fine et nerveuse. Son physique était des plus parfaits et il le savait bien. Il était également intelligent mais blasé, cynique et de désagréable compagnie parfois. Son sourire sauvage ne faisait d'ailleurs pas uniquement de l'effet aux jeunes pucelles et quelques femmes expérimentées étaient déjà tombées sous sa coupe.
La forêt était profonde et la nuit noire. Cela faisait une bonne heure qu'il traquait un loup solitaire en se traînant sur le sol, surveillant les vents pour ne pas se faire repérer, dans un étatt de tension extrême, et, alors qu'il allait enfin l'abattre, un cri retentit, détournant son attention et faisant fuir le loup. Par tous les bordels du Royaume. Bon, avec un peu de chance, ce serait une hérétique qui lisait encore ces abominables livres vantant l'inceste ou l'acte sexuel avec des bêtes sauvages. Assistant à une exécution, un jour, il avait feuilleté une de ces horreurs et il n'avait pu, une semaine durant, toucher une fille. Son imagination débordante les voyait toujours dans les pires situations. Elles rapportaient au moins deux fois plus que les loups et étaient facilement approchables mais elles se faisaient de plus en plus rares. Des espèces en voie de disparition, pour le plus grand bien de tous les habitants d'Obenhim...

Courant le plus vite possible de peur qu'on ne la trouve avant lui, il arriva dans une clairière éclairée par de nombreux flambeaux et l'horreur le saisit. Une femme était en train d'être écorchée vive et un consciencieux enfant versait une belle poignée de sel sur chaque plaie, crachant ensuite dessus pour le faire mieux pénétrer. Il s'apprêtait à intervenir, pour faire cesser cette torture et la livrer directement au Château, il préférai que toute torture se passe le plus loin possible de ses yeux... il avait donc pris cette résolution quand on le bouscula violemment dans le dos et qu'il commença à dévaler la légère pente en haut de laquelle il observait la scène.




Elle le sentait, elle approchait. L'odeur des torches était de plus en plus présente. Sans même qu'elle s'en soit rendu compte, son pas s'était accéléré. Elle apercevait maintenant la lueur des brandons lorsqu'une forme jaillit devant elle. Ne pouvant stopper son élan, elle percuta cette chose et ils firent irruption dans un amas indistinct de jambes, têtes et vêtements au centre de la clairière où les attendaient une masse de presonnes, qui observaient auparavant la torture avec délice et sadisme.


Dernière édition par le Mar 11 Juil 2006 - 20:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cloud
Dragonnet
avatar

Nombre de messages : 67
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Re: Crimson Blade   Lun 10 Juil 2006 - 20:19

Oh très bien écrit , vivement la suite ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kunimitsu
Dragon adulte
avatar

Nombre de messages : 266
Age : 27
Localisation : Tissant un rêve, sur un nuage
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: Crimson Blade   Jeu 2 Nov 2006 - 22:27

Chapitre 3: Un "sauvetage" inespéré





"Bordels! Poisse!". Ils se relevèrent tant bien que mal pour regarder autour d'eux, incertains du sort qu'on leur réservait mais prêts à défendre chèrement leur vie. Une bande de Primitifs les encerclaient, le regard noir. C'étaient des brutes qui servaient aux exécutions et autres travaux peu glorieux, et qui avaient l'air de s'ennuyer ferme jusque-là. L'apparition des jeunes gens leur faisait comme une petite distraction dans cette tâche monotone...
C'est sûr, on est mort. Et dire que je n'ai même pas fini mon voyage initiatique. Je ne peux pas mourir maintenant. Ce serait une honte pour ma famille et pour mon ordre...
Par les putains vérolées! J'ai pas encore battu Zahikel à la lutte, j'ai pas le droit de mourir ici! Et ce poids collé à mon dos! J'ai presque eu peur, elle a les yeux de la même couleur que ceux des loups. Merde! Faut que j'arrête de penser, ils vont nous sauter dessus là!

Alors que Nathanaël pensait ainsi, la jeune fille avait tracé un glyphe de protection qu'elle espérait efficace. Elle le maîtrisait depuis longtemps mais ne l'avait testé en situations réelles. "Bah, on verra bien de toute façon... Les attaques commencèrent et le bouclier tint durant le premier assaut. Mais ils s'apprêtaient déjà pour une nouvelle charge et Denelle se doutait que ça ne résisterait plus longtemps.Ils poussaient déjà un horrible râlement guttural annonciateur de l'attaque, la fin était proche…


________________________




"Halte!", la voix était forte, profonde et tellement autoritaire que tous les Primitifs se stoppèrent au risque d'une déchirure musculaire. Malheureusement, Nathanaël connaissait cette voix. "Bonsoir, Père, dit-il humblement, sans oser le regarder tant la honte lui cuisait."

" Bonsoir, mon fils, mais avant de commencer les mondanités et que tu me présentes ta nouvelle conquête, tu vas m'expliquer ce que tu fiches ici.
- Je pourrais te retourner la question, tenta-t-il, relevant la tête jusqu'à apercevoir le menton barbu de son père.
- Il est vrai que tu ignores le sort réservé aux hérétiques et que celle-ci était suffisamment bruyante pour troubler une de tes étreintes."
Lorsque la frêle voix de la jeune fille s'éleva, les deux hommes tournèrent la tête dans un geste tellement semblable qu'elle se retint pour ne pas sourire.

"Je vous prie sincèrement d'excuser mon intervention incongrue, mais, bien que ma route soit longue, si je dois être informée de quelque chose, le pourrais-je?
- Mais bien sûr, jeune fille. Que veut donc savoir la nouvelle partenaire de mon fils volage?
- 'Pa…
- Je suis désolée, il y a erreur sur la personne, j'ai simplement été troublée dans mon sommeil par un affreux cri et ai simplement percuté votre fils en venant voir d'où il provenait. Mais là n'est pas le sujet, quelles sont ces histoires d'hérétiques?
- Pardon pour la méprise, dit-il en mettant galamment son poing fermé sur son torse d'ours. Avouez malgré tout que le doute était permis... Mais passons. Ces hérétiques sont des femmes perverses qui copulent avec les démons.
- Bien, merci, je ferai attention, répondit-elle, soudainement pressée mais surtout choquée, je vais vous laisser et pardon encore de vous avoir importunés."
Lorsque Urlan posa une lourde main sur la fragile épaule de Denelle, et malgré son sourire bienveillant, celui qu'elle lui rendit fut plus crispé que sincère.
"Restez donc pour ce soir, Nathanaël va vous emmener à la maison. Ah! Ne faites surtout pas attention à ma femme.
- Ma belle-mère est assez spéciale, tu vas voir. Qu'est-ce qu'elle va encore aller s'imaginer si je ramène à la maison mademoiselle…?
- Aïrise, Denelle. Enchantée. Merci de votre hospitalité si rare de nos jours. Que les esprits vous bénissent.
- Ce n'est rien ma petite demoiselle, bonne soirée et reposez-vous bien!"
Et, alors qu'elle s'éloignait avec Nathanaël, les hurlements reprirent, les faisant tous deux frissonner. D'un pas rapide, ils prirent le chemin du village où Nathanaël vivait avec sa famille.



[hh] Après une longue absence et malgré peu de lecteurs, me revoici ^^ .[/hh]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Crimson Blade   

Revenir en haut Aller en bas
 
Crimson Blade
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Rapport 1500pts] Chaos de Dan VS Crimson Fists de Tarkand
» Death Guard contre Crimson Fist de Tarkand
» Tarkand's Crimson Fists, Orks & Reikland Reavers
» Batista vs Crimson
» Qu'avez vous pensez de Crimson Shell?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Héroic-Fantasy RP :: Les histoires. :: Histoires Héroic Fantasy-
Sauter vers: