Ce n'est pas la fin. Ce n'est même pas le commencement de la fin. Mais c'est peut-être la fin du commencement. A vous de continuer l'histoire...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La croix des ames...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sylan
Dragon nouveau-né


Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 18/06/2006

MessageSujet: La croix des ames...   Dim 18 Juin 2006 - 21:20

Voici un texte a moi, dont d'ailleur il existe le forum rp depuis peu, donc voila c'est peut etre pas super je sais pas j'ai pas encore pu lire des texte d'ici...donc vila bonne lecture
***************************************************************
« Cheveux noirs, visage pâle, yeux verts…la pénombre se déchira devant les pas du jeune homme de vingt et un an. A son grand damne les lampadaires éclairaient la rue voisine. Il pesta, et traversa comme un souffle de vent…il avait réussi a contrôler ses mouvements. Une fois sur le trottoir d’en face, il longea les murs, se protégeant le plus possible des lumières des lampadaires, arriver à hauteur d’un magasin, il approcha sa main de la poignée et abaissa celle ci pour ouvrir la porte…une grille de métal était censée contrer les cambrioleurs…était censé…il ce concentra et se fit métal…la fusion était parfaite…mais le but n’était pas la…Sylan avait depuis longtemps passé se stade là…il fit s’imposer son esprit humain et le métal de la grille l’expulsa…dans la boutique. Aucune lumière a l’intérieur, aucun autre ennui, que des avantages, le jeune homme ferma les yeux. Le souvenir s’imposa comme à chaque fois…dur…dur. Il le brisa en ouvrant a nouveau les yeux, il commença à arpenter la boutique. Il y avait là ce qu’il cherchait, à vrai dire, ce n’était pas une simple boutique, c’était une forge. Le jeune homme se dirigea vers l’arrière boutique, tira un rideau, et découvrit le but de son escapade…Le Sabre Noir…superbe sabre, forgé a l’époque des Samouraïs, son manche, simple, recouvert de lanière de cuir, une fine garde ovale et sa lame qui mesurait environ soixante-dix centimètres, était faite d’un métal foncé, si bien que sous certain angle d’inclinaison, elle devenait noire…D’après la légende, se sabre fournirait des pouvoirs magique a quiconque le manierait. Sylan s’approcha et prit le sabre d’une main assurée…l’alarme retentit. Qu’importe, Sylan se redirigea d’un pas nonchalant vers la grille et se fondit a nouveau dedans…avec le sabre. Au dehors il entendit des sirènes, la police sans doute…tant mieux, il pourrait au moins vérifier si le sabre ne tire pas sa réputation d’une simple rumeur…il ressortit de la grille coté flics juste pour pouvoir sourire sadiquement…
« Plus un geste ! » hurla un haut parleur. Sylan regarda la scène l’air déprimé, toutes ces personnes pour lui…n’importe quoi…la vie était n’importe quoi…il affermit sa prise sur le sabre et sortit. Le haut parleur beugla une seconde fois « Les mains sur la tête, vous êtes cerné ! ». Décidément quel système de merde pensa le voleur. Il s’avança, une main sur le sabre une autre au niveau de sa ceinture. Une…deux…trois…étoiles partirent dans les pneus de chacune des voiture des gardien de la paix. Tu parles…repensa Sylan, gardiens qui servent a rien. Sans prévenir et sans un cri, il sauta en avant et atterrit sur le capot d’une des voitures. Les flics firent feux mais Sylan avait déjà fusionner avec la voiture et son métal…les balles passèrent au dessus du capot sans toucher personne. Une légère déformation sur le coffre de la voiture et Sylan se matérialisa entre les deux policiers interdits auxquels il trancha la gorge d’un geste plein de finesse, comme si il avait fait sa toute sa vie…ce qui était le cas. Les quatre autres forces de l’ordre, se retournèrent mais ne virent que les deux cadavres de leurs collègues. Sylan était déjà loin.

Svetlana se réveilla en douceur se matin la…elle ne prit pas la peine de mettre autre chose que ses sous vêtements. Etys, vint se frotter contre ses jambes ; elle le caressa doucement puis le prit dans ses bras et partit à la cuisine. Une fois à l’intérieur, son chat noir, sauta de ses bras pour courir jusqu'à sa gamelle. La jeune femme sourit puis se servit un grand bol de café, laissant le chat à son occupation, elle alla se blottir sur le canapé d’un doux velours noir…
Dans son petit intérieur qui lui était réserver, Svetlana, s’y sentait bien…la décoration de son appartement était en osmose avec son esprit. Assez simple, assez sombre, des meubles design, et une superbe sono sans laquelle Svetlana ne pouvait vivre…On sonna…
La jeune femme loin d’être étonnée posa avec délicatesse son bol sur une table d’obsidienne, et se leva pour aller ouvrir. Chacun de ses gestes était d’une étonnante finesse. Elle ne prit pas la peine de regarder qui se trouvait derrière la porte et ouvrit. En s’écartant légèrement elle fit entrer le visiteur et l’invita a s’asseoir.
- Tu désir ? demanda l’ôte au jeune homme qui examinait depuis le canapé son bol de café.
- Café.
Svetlana revint de la cuisine avec un café fumant, pour le jeune homme qui regardait ses formes…
- Merci mademoiselle
La jeune femme sourit puis après avoir finit son café s’assit a coté du galant.
- Alors Sylan…comment c’est passée cette nuit ?
- Banale dirais je…j’ai récupérer le sabre…
- Joli coup très cher…
- D’une facilité déconcertante, ils ont même essayé de m’arrêter…
Il fit un silence puis reprit :
- Je vais aller au Conseil…
Svetlana eu un air déçu, puis en se penchant vers Sylan, lui caressant la joue d’un air prometteur…
- Déjà ?tu ne veux…pas patienter…un peu ?
Sa voix était suave et légèrement provocante…la jeune femme savait à l’avance que Sylan ne résisterait pas, mais ils s’amusaient de ce jeu…
- Le Conseil ne doit pas attendre.
La jeune femme se rapprocha encore puis elle mit ses deux mains dans le cou du jeune homme et les fit glisser pour caresser son torse, un a un elle commença a déboutonner sa chemise…
- Alors…tu es sur que le Conseil ne peut attendre ?
Sylan feignit de réfléchir puis déclara :
- Hummm…ils feront bien une exception a la règle…après tout ce n’est que la deuxième en une semaine…
Svetlana avait gagné…comme toujours, elle rigola a la remarque de son invité puis recula et fit des invitations plus prometteuse les unes que les autres au jeune homme. Mais ce dernier ne bougeait pas, le sourire aux lèvres, se délectant déjà du plaisir proche…Alors la jeune femme, retourna auprès de son ôte et l’enfourcha et d’un geste vif elle enleva la chemise de Sylan. Celui-ci passa doucement ses mains dans le dos de Svetlana et fit tomber son soutient gorge…La jeune femme sourit, elle approcha ses lèvres de celles de Sylan et l’embrassa avec fougue...
- Désoler Sylan, viens de me rappeler que le Conseil m’a aussi convoqué…et je crois que c’est a propos de nous deux…son air désoler disparu et fit place a un sourire prometteur… « Tu n’es pas en mission se soir que je sache ? »
- Pas pour le moment dit il, mais je te rappelle qu’on a rendez vous avec le Conseil.
Il n’était nullement fâché, il connaissait bien Svetlana et tout deux aimaient jouer et se faire languir….
- Dit la prochaine fois tu feras attention a ma chemise s’il te plait…je vais torse nu au Conseil maintenant ?
Il jeta la chemise dans un coin de l’appartement, se leva et s’accouda à la porte où il attendit que Svetlana se soit changé. Elle ressortit de sa chambre, du robe rouge foncé, a manche bouffantes, style gothique…
- Tu es magnifique ma chère.
- Toi sa te va bien torse nu, tu devrais l’être plus souvent, mais je reconnais que tu as aussi un certain charme avec ta chemise…je t’en achèterais une autre d’ailleurs.
Le garçon sourit puis pris la direction de la Salle des Croix en compagnie de la jeune femme.


Artach, un homme d’une cinquantaine d’années, siégeait au Conseil, et il était le plus souvent plonger dans ses Livres de Légendes, c’est d’ailleurs à cause d’une de ses trouvailles dans un livre de ce genre que Sylan avait été envoyé en mission.
L’Archiviste referma son Livre, et se leva, à force d’être assis dans des fauteuils, il avait du mal à marcher, et son dos le faisait souffrir.
Il se traîna jusqu'à une étagère porche et y déposa le Livre. Dans une demi-heure le Conseil se réunissait pour faire le point sur le rapport du jeune Sylan et décider de sa prochaine mission, heureusement pour Artach, la Salle des Croix n’était pas loin, et il put y arriver sans peine.

Les 5 autres membres étaient déjà présents. Certains papotaient, d’autres réfléchissaient...
Artach s’avança jusqu'à sa place et s’y assis avec soulagement, a son coté se trouvait Gaur, le Sentencier, il confirmait les missions donner aux agents, mais il ne pouvait pas lui-même en donner, ceci dut a son rang. Ainsi s’était lui qui faisait avancer le Conseil et ses agents. Les mauvais Sentencier bloquent les missions, et le réseau qui ne peut plus se moderniser, meure. Pour l’instant il n’eu aucun mauvais Sentencier, et le Conseil put survivre.

Les trois autres membres étaient, les Missionnaires, il y en avait deux, ils étaient charger de préparer les missions, le dernier est l’Intendant, il gère les dépenses, et dirige le Territoire du Conseil.
L’Archiviste vit arriver par la grande porte de la salle, les deux individus, une jeune femme aux cheveux noirs aux reflets bleutés, la peau blanche, les yeux gris très clairs, habillée d’une robe gothique rouge foncée et un jeune homme, torse nu, cheveux noir lui aussi, Sylan.

Les six membres eurent un petit rire en voyant l’accoutrement du jeune homme.
Gaur prononça :
- Damoiselle, vous êtes ravissante mais je vous prierais d’habiller Sylan la prochaine fois.
Son sourire s’effaça laissant place a un sérieux des plus total :
- Pour commencer, le rapport de votre mission nocturne.
Sylan prit la parole, il parlait a haute et intelligible voix sans hésiter…d’ordinaire les paroles n’étaient pas son fort, mais devant le Conseil…
- J’ai récupérer le Sabre Noir, une alarme c’est déclencher les force de l’ordre humaine son arriver mais je me suis échapper en tuant deux des leurs hommes.
Gaur eu un moment de réflexion…
- Si les deux autres Conseil on eu vent de notre trouvaille, il nous faut nous tenir sur nos gardes.
Après un silence il reprit :
- Artach, as-tu trouver plus de renseignements sur ce sabre ?
L’homme eu l’air de réfléchir un moment :
- J’ai bien pu glaner quelques informations sur ces pouvoirs, nos Livres de Légendes n’en disent pas plus, ce sabre décuplerait les capacités martiales du porteur et lui permettrais de frapper fort et rapidement, a mon avis le guerrier le portant bénéficie d’un net avantage.
- Bien merci Artach, puis se tournant vers les jeunes gens, maintenant nous allons vous assigniez à votre prochaine mission.
Il fit signe aux Missionnaires d’écouter.
- Alors, notre cher Archiviste m’a soumis une mission des plus délicate, il laissa un silence s’installer pour que plane le suspens, puis le brisa avec ces paroles : Infiltré un autre Conseil…
Sylan et Svetlana ouvrirent des yeux ronds…
- Pardon ?
- Vous avez bien entendu confirma l’Archiviste.
Personne n’y aurait seulement songer depuis que la Lumière avait monté les trois Conseils les uns contre les autres…Svetlana un peu décontenancée, dit :
- Bon…bah bien…et qui de nous deux y va ?
- Vous deux !
- Mais euh…nous sommes sans doute vos meilleurs agents !
- Justement raison de plus c’est risqué mais si vous réussissez, cela pourrait rapporter gros à tout les Conseils…
Sylan acquiesça et après à voir saluer le Conseil, se retira, la jeune femme a sa suite…
- Croyez vous qu’ils réussiront ? demanda Gaur
L’Intendant qui était rester silencieux jusque la répondit :
- L’enjeu est énorme, si ils échouent notre Conseil tombera et nos plans de reconquête seront perdu a jamais…même pour les autres Conseils… d’ailleurs si entre temps un des autres Conseil meure, nous n’auront plus aucunes chances…

L’appartement baignait dans une douce pénombre, seules quelques bougies éclairaient l’espace…
- Merci pour se repas Sylan, il était délicieux…
- Mais de rien !
Ils se joutèrent un moment du regard puis ils éclatèrent de rire.
- Nan, pas encore mon cher, je te rappelle que l’on doit passer a la Salle des Missions, préparer la mission…ensuite on verra si je suis pas trop fatiguer
Un sourire taquin se posa sur les lèvres de Svetlana.
- Bon bah allons y, tu veux que je te porte pour que tu te fatigues moins ?
- Oh ! mais t’as finis oui ?!si tu continu tu dors chez toi !
Elle avait gardé son sourire moqueur aux lèvres.
- Bon, bon, marche toute seule !
Sylan faisait son air de renfrogner mais c’était pour éviter d’éclater de rire. Il se leva passa a la salle de bain, enfila une chemise de soie blanche puis sortit avec la jeune femme, et de là se allèrent jusqu'à la Salle des Missions.

Artach était dans un de ses éternels fauteuils, aux coussins user, un grand grimoire sur un petit pupitre devant lui, pencher au dessus du Livre il le déchiffrait à la loupe. L’Archiviste avait traduis pour le moment ceci :

« Nous sommes les Maîtres, réunis en trois Conseils, nous dirigeons les Ombres, nous régnons sur cette Terre…Nos Légions sont puissantes…la Lumière et leur 13 Archanges ne peuvent rien contre nous. Nous sommes les tout puissants… »
Artach ne s’attarda pas sur cette partie et traduisit les deux paragraphes en dessous.

« …la ruse semer dans notre esprit se répondit peu a peu entre les Conseils…et par celle-ci, nous tombèrent dans nos profondeurs natales…et la Lumière pris possession de notre Territoire…malgré cette défaite, les Conseils ne s’allièrent pas pour autant, chacun rejetant sur l’autre la cause de la défaite alors qu’ils étaient tout les trois coupables… »
C’était signer Kilmon, Archiviste du Premier Conseil…
Artach referma le livre et partit se coucher en boitillant.


Les deux Missionnaires les attendait tranquillement assis entre les rayons de matériel, du Conseil, c’était sans doute ceux qui avaient le plus de contact avec les agents mais par ce fait, moins de pouvoir…Svetlana et Sylan entrèrent ensemble en rigolant, puis reprirent leur sérieux devant les dignitaires.
- Bonsoir chers agents, nous allons vous parez pour cette périlleuse mission.
- Bien Resmir, répondit la jeune femme, nous sommes près.
Sylan chuchota à l’oreille de sa collègue :
- On été pas censé partir demain ?
- Apparemment non…
Sylan fit une drôle de mine mais n’ajouta rien.
- Suivez nous !
Cette fois c’était Zaerl, l’autre Missionnaire qui avait parlé, ils les emmenèrent dans les fins fonds de la Salle. Ils avaient déjà tout préparer, et le matériel était dans deux caisses en bois.
- Voila dit Resmir, votre équipement.
- Bien merci, on va les prendre et les amener dans l’appartement de Svetlana, encore merci, d’habitude c’est bien plus long.
- D’habitude la mission n’est pas d’une telle ampleur…allez, partez.
Les deux jeunes ne se firent pas prier, ils prirent leurs caisses et partir sur le champ.
Une fois a l’intérieur, ils déposèrent les caisses dans un coin et se dirigèrent vers la chambre de Svetlana…
- On reprend se qu’on avait commencer dit elle ?
- Avec plaisir très cher…

Le Sentencier était assis dans son bureau, et n’ayant pas vu les deux agents partirent il dit a l’Intendant :
- L’embêtant avec ces deux la, c’est qu’ils n’ont aucune conscience de l’importance de la mission.
- Comme tous les agents, répondit l’Intendant sans quitter son livre de compte et ses cartes des yeux.
- Oui mais nous ne pouvons faire autrement, de toute manière un peu de plaisir ne leur fera pas de mal sans doute avant la mission…
Il sourit en sachant très bien se que ses deux acolyte faisait, plus bas dans leur appartement…

Un corbeau s’envola quand ils ouvrirent la trappe qui donnait sur leur monde, une terre de poussière, balayée par des vents incessants, quelques maigres broussailles courbaient l’échine devant de telles rafales…A peine étaient ils sortit qu’un véhicule les accosta :
- Voila votre véhicule, bonne chance
Les deux agents montèrent sans rien dire, le chauffeur lui descendit et s’engouffra dans la trappe.
Bientôt la voiture ne fut plus qu’un point a l’horizon…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myself
Dragon
avatar

Nombre de messages : 138
Age : 24
Localisation : Au delà du firmament
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: La croix des ames...   Mer 26 Juil 2006 - 12:55

C'est bien écrit et bien ficelé. Y a une suite?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La croix des ames...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Croix Rouge Haïtienne ou à l'haïtienne? La descente aux enfers.
» Pisciculture : Croix-des-bouquets mise sur le lac Azueï
» Marche Croix-Bossales sort des flaques de boue et des piles d\'immondice
» Ames sensibles s'abstenir...
» [RP] Les Ames liés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Héroic-Fantasy RP :: Les histoires. :: Histoires de Science Fiction-
Sauter vers: