Ce n'est pas la fin. Ce n'est même pas le commencement de la fin. Mais c'est peut-être la fin du commencement. A vous de continuer l'histoire...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La Nayade, princesse des eaux.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Wazarnaud
Wazadragon
avatar

Nombre de messages : 2099
Age : 28
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: La Nayade, princesse des eaux.   Lun 26 Juin 2006 - 17:13

A vos ordres, capitaine.
Marc ne voulant vraiment pas énerver davantage la pirate, il s'éxécuta, contraint et forcé. Il prit la bouteille de rhum sur la table et le verre que la capitaine avait déjà vidé plusieurs fois et s'approcha craintivement de Claudia, tendant devant lui les deux objets.
Voilà, capitaine.
Il lui déposa ses deux requêtes au sol, sous la menace constante du sabre, et recula prudemment pour aller s'asseoir sur un chaise, ceci fait, il murmura pour lui même :
Enfin... Ce n'est pas recommandé...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/timelapsemusic
Safana
Dragon mûr
avatar

Nombre de messages : 600
Localisation : Dans un Songe
Date d'inscription : 05/02/2006

MessageSujet: Re: La Nayade, princesse des eaux.   Lun 26 Juin 2006 - 17:17

Elle sourit, puis rangea sa rapière, se servit un verre, puis s'avança vers Marc. Elle se planta devant, sourit d'avantage, puis s'écroula sur le divan et regarda le jeune homme.

"Joue moi un morceau."

Elle regardait son verre, sans le gouter, examinant seulement la couleur du liquide, puis elle fixa a nouveau Marc.

"Non, ne joue pas. Racontes moi plutot qui tues, et d'ou tu viens. Et viens t'assoir plus pret."

Après avoir dis ceci, elle bu cul sec le verre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wazarnaud
Wazadragon
avatar

Nombre de messages : 2099
Age : 28
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: La Nayade, princesse des eaux.   Lun 26 Juin 2006 - 17:30

Marc sentait venir la chute de sa si bonne journée. Gardant les yeux rivés au sol, il vint s'asseoir à côté de Claudia sur le divan, mais à distance respectable quand même. Répondant à la demande de sa supérieure, Marc raconta sa vie :
Eh bien, je suis né dans une ferme au Nord du port où vous m'avez engagé. Mes parents ne sont pas trés riches. J'ai passé mon temps à garder nos trois vaches, Elisabeth, Claudine et Lolita durant ma jeunesse, et à glander au bord de la plage en jouant de l'harmonica. Vous ne connaissez sans doute pas ça mais les journées sont tellement longues quand on a rien a faire qu'il faut bien se trouver un passe temps. Voilà le mien... Et puis là, pour mes vingt ans j'ai dit à mes parents que j'attendais autre chose de la vie, et, même s'ils prévoyaient de me garder à la ferme et de me la léguer, ils m'ont laissé partir. Mon pére m'a donné mon sabre et m'a dit que de toutes maniéres je reviendrai, que ce n'était qu'une crise d'indépendance, et que la ferme me serait toujours ouverte. Et puis... J'ai un peu erré sur le port et puis j'ai vu votre bateau et, sans réfléchir, je suis monté et on m'a engagé. La suite vous la connaissez, ce me semble.
Il soupira, eut un triste sourire au souvenir du temps passé et interrogea enfin Claudia du regard.
Et vous, oserai-je vous demander votre histoire ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/timelapsemusic
Safana
Dragon mûr
avatar

Nombre de messages : 600
Localisation : Dans un Songe
Date d'inscription : 05/02/2006

MessageSujet: Re: La Nayade, princesse des eaux.   Lun 26 Juin 2006 - 17:41

Elle sourit.

"Simpathique histoire, le peu de temps que j'ai passé sur Terre moi ... Mon histoire ... ? Elle n'a rien d'exeptionnelle. Je suis née sur ce navire, et ma mère est morte peu après. Je fu élevée par Mary Read, étant ma grand mère, et j'ai grandi sur ce navire. Peu avant mes 10 printemps, ma grand mère mouru, et j'ai porté le deuil sur terre pendant un mois. Pendant ce mois j'ai decouvert tout l'héritage que j'avais ... mais aussi des dettes, et des enguagements. Ma grand mère m'avait promise au descendant du capitaine qui avait été son amant ... Bien sur, j'ai été a sa rencontre. C'est un homme très charmand, et qui aurait changé ma vie pour faire de moi une femme comme toutes les autres, cependant j'ai préféré rester sur la Nayade, et depuis, j'y suis toujours. C'est lui que je suis allée voir hier. Il m'a donné cette amulette qui est une part de la dot ... c'est la clf de l'Ile. Je ne l'épouserai jamais."


Elle sourit, ravie de cette pensée.

"J'aurais bien voulu rester a garder des vaches, moi, j'ai seulement jouer avec les betes des océans et vu tant d'abrodages."

Elle sourit encore plus puis s'aproche de Marc et pose sa tête sur son épaule.

"Je veux voir votre ferme, a notre retour."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wazarnaud
Wazadragon
avatar

Nombre de messages : 2099
Age : 28
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: La Nayade, princesse des eaux.   Lun 26 Juin 2006 - 17:46

Marc se sentait tellement impuissant qu'il faillit en exploser. A la plce de cela, il dit simplement d'une voix outrée :
Capitaine !
Il ne s'attendait pas à se retrouver si vite parmi les confidents du capitaine, et encore moins à ce qu'elle lui fasse des avances. Il mit ça sur le compte de l'alcool et espéra qu'elle oublie vite ces paroles. Toutefois, il la remit droite en face de lui et la maintint par les épaules. Tourné vers elle, il lui fit remarquer :
Vous avez trop bu, capitaine. Vous devriez dormir un brin avant de faire des bêtises...
Ces mots dits, il la relâcha et la laissa reposer sa tête sur son épaule. Puis il s'efforça de se concentrer sur autre chose -une carte maritime- en attendant que Claudia s'endorme enfin.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/timelapsemusic
Safana
Dragon mûr
avatar

Nombre de messages : 600
Localisation : Dans un Songe
Date d'inscription : 05/02/2006

MessageSujet: Re: La Nayade, princesse des eaux.   Lun 26 Juin 2006 - 17:51

Claudia releva la tête, se leva et alla a son bureau, prit des papiers et commença a les examiner.

"Partez si ça vous chante, je ne vous retiens pas. Allez donc tenir compagnie aux jolies donzelles qui sont dans mes cales. Après tout, elles sont attachées, vous pourrez user d'elles comme il vous chante."

Elle leva les yeux, puis les rabaissa.

"Et bon amusement."

Son animal vint se faufiler sur elle et lui mordiller les doigts, mais, dans un indifference totale, elle continua a examiner les cartes, dont elle ne comprenait rien, le regard trop perdu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wazarnaud
Wazadragon
avatar

Nombre de messages : 2099
Age : 28
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: La Nayade, princesse des eaux.   Lun 26 Juin 2006 - 18:02

Ignorant superbement les implications des "jeunes donzelles dans les cales", Marc se redressa et repoussa doucement Claudia de l'autre côté du divan. Il se leva et lui annonça d'une voix neutre :
Je dois retourner travailler et dire à votre assistante qu'elle s'occupe de vous.
Il s'avança de quelques pas, se planta devant la porte, faillit se retounrer et dire quelque chose mais n'en fit rien, puis ouvrit doucement la porte et sortit, refermant la porte derriére lui, sans se retournerUne fois à l'air libre, il alla demander à un marin si une tâche particuliére l'attendait. la réponse fut positive, comme prévu, et Marc alla à la cuisine aider le cuisinier, qui commençait à le connaitre, à faire la nourriture de midi. Lorsque le cuisinier lui demanda s'il voulait bien apporter son repas à la capitaine, Marc expliqua, les yeux baissés :
Euh... Je n'ai jamais participé à la distribution des marins. Il serait peut être temps que je me penche un peu dessus.
Ce fut Berthe qui le sauva du regard inquisiteur du cuisinier en entrant et en disant :
Donnez moi la nourriture du capitaine, je vais lui apporter.
Marc la remercia mentalement et prit dans ses bras le lourd chaudron empli de bouillie de morue. Il tituba jusqu'au pont et sonna la cloche du déjeuner.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/timelapsemusic
Safana
Dragon mûr
avatar

Nombre de messages : 600
Localisation : Dans un Songe
Date d'inscription : 05/02/2006

MessageSujet: Re: La Nayade, princesse des eaux.   Lun 26 Juin 2006 - 18:20

Berthe arriva avec le dejeuner, et commença a sermoner la femme qui était sa supérieur, mais aussi la feme qu'elle avait vu grandir. Cette derniere consultait toujours ses cartes, et refusa tout simplement de manger, et envoya Berthe voir ailleurs, car elle n'était plus d'humeur. Après une demi-heure dans ses appartemants, elle descida de prendre l'air. Elle porta son chapeau et la petite fouine enroulée dans le chapeau, puis monta a la poupe et remplaça le timonier au gouvernail. Elle tripotait l'amulette a son cou tout en admirant la mer et le vent lui foueter le visage. Elle rempassa aux cales, et apella le timonier pour reprendre la barre, descendit dans les cales et regarda les prisonniers et esclaves. Elle marcha, les devisageant tous : certains éraient attachés piteusement aux chevilles et aux poignets, et étaient recroquevillés sur eux mêmes. Elle s'arreta devant un des prisonniers, le devisagea, puis s'accroupit devant lui. Il tourna la tête et Claudia decouvrit une balafre cascadant toute la fine joue de la femme. Claudia de mordilla la lèvre inferieur et chuchotta :

"Comment te nommes-tu, femme ?
- Tari, de mon vrai nom Capitaine Read.
- Et combien de temps es-tu ici ... ?
- Cela doit faire ... au moins 3 printemps.
- Quel était ton travail alors, que sais-tu faire ?
- J'étais .. danseuse dans une taverne ..
- Bien Tari, tu dansera pour mon equipage. Liberez-la."

Elle regarda la jeune femme, qui devait avoir vers les 17 années, puis l'emmena dans les appartemants des marins, lui proposa un bain, et decouvrit le charme naturel qui emmanait de cette jeune fille. Elle l'emmena ensuite sur le pont, ou certains marins jouaient aux dés, et s'gripa dans les cordages.

"Compagnons, voici Tari ... Danse ma fille ! "

deux marins prirent des instruments et entamèrent un air pendant que la femme se mit a danser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wazarnaud
Wazadragon
avatar

Nombre de messages : 2099
Age : 28
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: La Nayade, princesse des eaux.   Lun 26 Juin 2006 - 18:28

Marc était aussi de la fête, mais découvrant que les histoires de prisonniers dans la cales étaient loin d'être du bluff par l'intermédiaire de la danseuse, il préféra s'absenter, prétextant un mal de ventre à son camarade qui riait à gorge déployée en regardant la danseuse. Les remarques fusaient, llant du simple : "Elle danse bien" au "J'me la bour'rai bien mé !". Marc, abattu, fatigué, descendit dans la cabine des matelots et prit son harmonica. En passant, il remarqua que l'ocarina de la capitaine était toujours là. Il la rapporterait le lendemain à Berthe., qui ferait le nécessaire. Portant son harmonica à ses lévres, il commença un petit air solitaire, rappelant peut être la bande originale d'Amélie Poulain. C'était comme un rituel, jouer de l'harmonica. Maintenant il se rendait compte que tous les soirs il jouait, ou presque. Bah... Un tic de marin, se dit malicieusement Marc avant de se percher sur son hamac, attendant le sommeil.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/timelapsemusic
Safana
Dragon mûr
avatar

Nombre de messages : 600
Localisation : Dans un Songe
Date d'inscription : 05/02/2006

MessageSujet: Re: La Nayade, princesse des eaux.   Mar 27 Juin 2006 - 12:01

Claudia prenait plaisir a voir ses marins si joyeux, mais elle avait d'autres choses a faire. Elle alla voir le timonier et lui indiqua leur position sur la carte, et la direction a suivre, puis elle alla voir les marins qui travaillaient, afin de verifier que tout était en ordre. Elle finit ce petit tour par monter le grand mat, jusqu'a la vigie, ou elle commença a discuter avec le marin qui n'était pas souvent remplaçé, et de ce fait, elle apprit quelques petits ragots qui la fit sourire. Les heures passèrent et la nuit tomba.
Le cuisinier apela tous les marins, et c'est un vrai vacarne qui se produisait dans la navire, tout le monde était dans la salle principale, certains dicutaient a table, tandis que d'autres jouaient de la musique ou se donnaient des tapes amicales dans le dos. Claudia était encore dans sa cabine, et enfilait un vetement reservé pour les occasions, étant une simple tunique seresée a la taille par le corset, un pantalon court, des bas et ses eternelles cuissardes, le tout recouverte d'une veste rouge de commodor.
Elle arriva enfin, et, les pirates tapèrent sur la table, ce qui arracha un grand sourire a la femme. Elle leva les mains pour reclamer le silence.


"Mes Compagnons, mes frères, notre direction est peu être la dernière que l'on prendra, mais sachez que je suis heureuse et honorée d'y aller en votre compagnie, votre loyauté me touche sincerrement. Mais, aucune parole ne peux remplaçer ma joie, buvons !"

Elle fut acclamée puis les hommes servirent l'alcool et commencèrent a discuter, chanter, rire. Claudia les regardaient tous un par un, et fut troublée de ne pas voir Marc. Elle appella Berthe et lui demanda d'aller le chercher, et de lui dire combien son capitaine était indignée de cette absence. La vieille femme étant partie, claudia prit un verre et trinqua, la tête endore lourde du surplus d'alcool de la journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wazarnaud
Wazadragon
avatar

Nombre de messages : 2099
Age : 28
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: La Nayade, princesse des eaux.   Mer 28 Juin 2006 - 14:00

Berthe trouva Marc lourdement affalé dans son hamac, les yeux ouverts, mais l'esprit ailleurs. La vieille femme lui fit remarquer brusquement sa présence, qu'il ne semblait pas avoir perçue avant :
Holà, matelot !
Marc sursauta et se tourna vers Berthe avec maladresse.
Hein ? Quoi ?
Berthe lui adressa un sourire en coin.
La capitaine veut te vois sur le pont, et de suite.
Marc soupira et se redressa, descendit du hamac et suivit la vieille au banquet. L'assistante du capitaine lui offrit une place juste à côté de celle-ci, ce qui lui valut un regard contrarié, mais Berthe insista d'un regard appuyé pour qu'il s'y installe. Marc finit par s'éxécuter et s'assit à côté de Claudia qui riait avec son voisin de l'autre côté. Il poussa encore une énorme soupir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/timelapsemusic
Safana
Dragon mûr
avatar

Nombre de messages : 600
Localisation : Dans un Songe
Date d'inscription : 05/02/2006

MessageSujet: Re: La Nayade, princesse des eaux.   Mer 28 Juin 2006 - 15:15

Claudia remarqua enfin Marc a ses côtés, et nota a l'intérieur d'elle même de toucher deux mots a la place qu'elle avait choisis pour le jeune homme. le Capitaine regarda son matelot, et un sourire niais obscurcit son visage. Elle l'ignora superbement, tapa sur la table afin de demander l'attention du monde regroupé, et se leva, le verre a la main.

"Mes Frères, je lève un verre a la Nayade, mais surtout a Mary Read, a qui je dedis tous les actes que je ferai a present !"

Les homme reprirent en choeur le nom de la defunte capitaine puis portèrent tous le verre a la bouche, les conversations reprirent de plus belle, Claudia bu très peu dans son verre, et en servit un a Marc, avant de se rassoir. Elle tourna son visage vers le jeune homme et chuchotta :

"Je suis vraiment desolée de voir que rien ne vous amuse. Je me demande si, en effet, vous n'auriez pas mieu fais de descendre de ce navire au port."

Elle se releva, et un marin lui colla une bise sur la joue, completemnt ravagé par l'alcool. La Capitaine sourit et alla vers les marins jouant un air enjoué, leur chuchotta quelques mots puis elle sortit et alla a la proue, admirer les étoiles. Au moment ou elle sortit, le marin qui jouait du violon vint chercher Marc afin de l'inviter ajouer avec eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wazarnaud
Wazadragon
avatar

Nombre de messages : 2099
Age : 28
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: La Nayade, princesse des eaux.   Mer 28 Juin 2006 - 16:10

Marc se joignit au musicien et ils jouérent ensemble pendant une bonne partie de la soirée. Le jeune marin jusqu'à là si effacé était à présent au milieu du pont, sujet aux regards de tous ses camarades. Le violon et l'harmonica firent merveille, cette nuit là, et ce fut tard que Marc descndit se coucher, avec quelques autres pirates qui ne cessaient de le féliciter, pour son plus grand malheur. Il aurait voulu être un peu seul et dormir en paix, mais ses voisins continuérent de parler encore un certain temps, tant et si bien qu'il finit par remonter sur le pont et s'isoler dans un coin, à la proue. Il était trés fatigué, aussi ne vit il pas tout de suite que Claudia était non loin en train d'admirer les étoiles.
Bizarre, elle ne s'est pas encore endorie, malgré tout l'alcool qu'elle a absorbé... pensa Marc.
Ignorant la capitaine, il s'emmitoufla de plus belle dans sa couverture et commença à compter les moutons.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/timelapsemusic
Safana
Dragon mûr
avatar

Nombre de messages : 600
Localisation : Dans un Songe
Date d'inscription : 05/02/2006

MessageSujet: Re: La Nayade, princesse des eaux.   Mer 28 Juin 2006 - 16:34

Claudia avait entendu le jeune homme se poser, et se blottir contre lui. Ignorant qui c'était, la penombre cachant son visage et les étoiles attirant son regard, la femme bougea un peu, le froid prenant peu a peu son corps elle s'approcha de la femme d larbre surplombant la mer et vint s'assoir a coté de sa tête, le bateau fraquassant les vagues, et lançant l'écume au visage de la femme. Claudia comença par fredonner l'air quelle fredonnait si souvent, puis, elle commença a énonçer les paroles, la mer accompagnant ce chant racontant l'histoires de pirates s'entretuant pour garder un butin, malgrès le code des pirates. les mouvement du bateau finit par l'embeter.

"Mer, mère de nous tous .. accepterez-tu de m'acceuillir dans tes bras glaçés ?"
Elle ricanna puis se leva, marcha le long de la proue et, passant a coté de Marc qu'elle ne reconnu pas, elle inclina son chapeau, continua a marcher jusqu'au tas de cordes, s'y assis et baissa le chapeau sur son visage, avant de plonger dans un sommeil trop profond
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wazarnaud
Wazadragon
avatar

Nombre de messages : 2099
Age : 28
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: La Nayade, princesse des eaux.   Mer 28 Juin 2006 - 22:29

Marc fut réveillé le lendemain par un marin qui le secouait comme un prunier.
Eh m'sieur l'harmonica réveille toi !
Marc, l'esprit embrumé, se leva, tituba un instant et interrogea le pirate du regard. Ce dernier lui ordonna fiérement :
Regarde à bâbord !
Marc s'éxécuta et vit, perdue dans la brume, les contours flous d'une île. Il se tourna vers son réveil.
Oui, et alors ?
Le marin lui sourit de toutes ses dents, dont la plupart brillaient de l'or dont elles étaient faites.
Et alors, gamin, ça veut dire qu'on est arrivé à destination !
Le marin exhultait, Marc ouvrit de grands yeux et l'interrogea :
Mais... Le voyage n'était pas censé être plus long ?
Le loup de mer lui fit un clin d'oeil.
Eh nan... L'île peut apparaitre à tout moment, à n'importe qui, et n'importe où... C'est pour ça qu'elle est introuvable. 'paremment, not' bonne capitaine a trouvé comment la trouver rapid'ment...
Marc repensa seulement à cet instant au talisman. Puis il retourna son attention sur l'île. Sans savoir ce qui l'attendait là bas, il eut tout de même des frissons et souffla pour lui même :
L'île maudite...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/timelapsemusic
Safana
Dragon mûr
avatar

Nombre de messages : 600
Localisation : Dans un Songe
Date d'inscription : 05/02/2006

MessageSujet: Re: La Nayade, princesse des eaux.   Jeu 29 Juin 2006 - 12:44

Claudia s'était reveillée assez tot, par l'un des premiers marins qui l'avait bousculée, et elle était directement partie au gouvernail tout ce temps. A présent, elle avait le regard posé sur l'Ile duquel ils s'approchaient a chaque minute, on pouvait voir un nuage épais autour de l'ile, d'ou les eclairs se voyaient bien, et trop bien au gout de certains ; des rochers immenses étaient immergés de l'eau et formait une barrière imposante et dangereuse. Claudia gardait une expression posée, et ses yeux ne trahissais qu'un impatience a l'encontre de cet endroit tant redouté. Elle laissa le gouvernail au timonier, descendit sur le pont puis a la proue, puis elle alla ensuite dans ses appartemants prendre le necessaire, ainsi que la petite fouine qui ne se decrocha pas de la femme. Elle sortit sur le pont, ordonna qu'on arrete le navire et qu'on jette deux cannots a la mer. Elle designa ensuite les marins qui l'accompagneraient a terre, et designa Marc a la dérobée. Ils montèrent tous dans les cannots, et s'engoufrèrent vers l'Ile.
l'orage trop haut dans le ciel ne les atteignaient pas, mais le vacarne qui s'en echappait était pesant, ainsi ils ramaient a travers les massifs rocheux, quand ils trouvèrent beaucoup d'épaves de navire, sauvagement attaquées et bien amochés. Claudia regarda ça, avec moins d'impatience qu'un instant plus tot.
Ils arrivèrent sur la plage au sable gris sans dommage, et c'est une ile surplombée d'une montagne imposible a atteindre et d'un foret presente partout qu'ils virent l'Ile Maudite. le silence était pesant a présent. Claudia s'avança, regarda ses compagnon avec un petit sourire, et se contenta de cela pour les rassurer, puis elle s'engoufra dans la vaste foret, ou les cadavres gisaient déja.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wazarnaud
Wazadragon
avatar

Nombre de messages : 2099
Age : 28
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: La Nayade, princesse des eaux.   Dim 2 Juil 2006 - 21:26

Marc en pissait presque dans son froc, mais il se retenait tant bien que mal. Les autres pirates autour de lui ne semblaient pas plus rassurés. Seule la cpaitaine semblait totalement décontractée et avançait d'un pas léger et sûr, bien que la main au fourreau. Marc préféra sortir d'avance son sabre et déglutit péniblement alors qu'ils s'enfonçaient plus vant dans la sombre forêt. La brume s'épaississait autour d'eux, semblant vouloir les prendre et les emmener dans le néant. Plus la petite troupe s'avançait, plus les marins se blottissaient les uns contre les autres pour se rassurer. Certaisn étaient bleus de peur, d'autres verts... Marc n'osait pas imaginer à quel point lui était violet. Des petits bruits commencérent à se faire entendre autour d'eux : branches qui se brisent, gouttes d'eau... Et même le bruit d'une chute. Marc passait son temps à compter et recompter encore ses camarades, autant pour s'occuper l'esprit que pour vérifier que tout allait bien. Un corbeau se fit entendre juste au dessus d'eux, et Marc se retint de hurler alors... Ils gardaient cependant un silence absolu, par peur peut être de réveiller quelque esprit. Un marin de l'âge de Marc laissa échapper un gémissement et du liquide commença à perler le long de sa culotte. Ce qui aurait dû être comique ne fit que bleuir d'autant plus les autres personnes du groupe. Un autre marin lâcha :
On ferait peut être mieux de retourenr au bateau, non, et d'attendre que la brume se léve...
Un autre marin lui répondit :
J'ai bien peur qu'elle ne se léve jamais... ca se sent au fond de l'air...
En effet, l'air était vraiment chaud et humide, et trés vite les vêtements des hommes furent trempés... Pas que d'eau, parfois...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/timelapsemusic
Safana
Dragon mûr
avatar

Nombre de messages : 600
Localisation : Dans un Songe
Date d'inscription : 05/02/2006

MessageSujet: Re: La Nayade, princesse des eaux.   Dim 2 Juil 2006 - 22:19

Claudia ne voyait rien devant elle, seulement les branches lorsqu'elles allaient effleurer son visage. Elle senti un marin se coller contre elle.

"Mon ami, vous devriez éviter de vous coller a moi, ou bien toutes ces choses qui nous observent depuis tout a lh'eure ne seront rien a coté de moi. Et allumez l'essence de la lanterne ..."

Le marin s'executa tant bien que mal et vint aux cotés de la femme piur ecliarer ses cotés et le devant de la marche. Ils arrivèrent sous une foret differente, ou la brume se dissipait un peu et ou ils pouvaient se voir d'avantage entre eux. Claudia regarda ses marins, les compta et remarqua satisfaction que tous étaient la.

"Je vous remercie de ne pas avoir fuis mes frères .."

Certains étaient tellement efrayés que la voix pourtant calme et douce de la femme les fit sursauter. Elle s'assit dans la brume, ou seul son chapeau depassait, puis se releva.

"C'est bizarre ... ça sent la chair carbonisée ...Je propose que l'on ne se sépare pas .."

Elle eu un sourire amer et reprit la marche dans les arbres changeant de variété au fur et a mesure qu'ils s'enfonçaient. Elle s'arreta encore.

"Je .. je ne sais pas comment nous reviendrons, mais il est dit qu'il faut convaincre les esprits ..."

Il n'existait toujours pas de doutes dans sa voix, mais la marche devanait penible, et la femme coupait les branches avec un sabre, afin de mieu acceder dans les branchages. Ils arrivèrent enfin a un endroit déboisé, et, bizarrement se trouvait un village de pecheur intacte, mis apart la poussière deposé surrement a cause du volcan.

"Cherchez s'il y a quelqun ici. Nous paserons la nuit ici."

Au bout d'une demi heure, les marins revinrent avec un homme completement effrayé. Après lui avoir proposé a manger et a boire, la capitaine s'installa a ses cotés et le questionna : il était la depuis des mois, et apartenait au navire d'un Capitaine inconnu. Il raconta surtout les horreurs de l'endroit, imaginant des esprits devorant les gens dans le sommeil. Claudia le garda auprès d'elle, afin d'en savoir le maximum su ce qu'elle cherchait, si bien qu'il mena la femme accompagnée de 5 marins, dont Marc a travers les bois jusque dans une grotte, beaucoup de passages, marqués par une empreinte, surrement celle du vieil homme pour s'y retrouver. Il les laissa au bout d'un certain endroit, en disant simplement "c'est auch boutch de ch'te couloir !" Et la femme parti, le sang froid, et la lanterne en main. Arrivés dans la salle plongée dans l'obscurité et de grande taille vu l'echo qu'offrait leur voix, Claudia alluma la première torche sous la main et toutes les autres s'allumèrent, devoilant avec slendeur et merveille une salle remplie de bijoux, d'or, de pierres. Les marins étaient heureux de ce butin, et ne se génèrent pas pour y passer leur doigts. Claudia tant qu'a elle, s'avança, regarda partout et trouva enfin le tombeau. Elle s'avança et passa sa main dessus.

"Le Tombeau du Roi aux poings d'argent ... venez m'aider !"

Deux hommes vinrent l'aider et quand le tombeau fut ouvert, les deux hommes furent emportés par des espèces de bras mecaniques dans le gouffre du tombeau, Claudia essaya de ne pas se faire emporter et s'accrocha au premier objet qu'elle trouva, quand une bestiole etrange en sortit, elle lacha en criant tellement fort que l'écho se fit entendre dans toute la salle. Ils étaient au fond du tombeau, surrement pour éloigner les intrus. Claudia tenta de se relever, une brume epaisse montant et les engoufrant, elle cri comme elle pu :

"Marrrrrrrrrrrc !!! nous sommes au fond, les hommes et vous cherchez un passage .. on se retrouvera comme on peux. Ne laissez pas les esprits vous tromper je ..."

Elle ne pu finir sa phrase, et les trois personnes furent emmenées dans un courant mélangé d'air chaud et froid et furent propulsés dans une salle encore plus somptueuse, ou des torches brulaient dans une harmonie étrange, un chant et une musique s'élevant de tout coté. Claudia ouvrit les yeux, étourdie, et regarda l'endroit : un trone surplombait la grande salle aux piliers, et le vrai tombeau se trouvait au milieu de celle-ci, il était ouvert et des esprits dansaient autour. Ils vinrent chercher l'un des marins le charmèrent doucement puis il fut sacrifié sauvagement. Claudia et son matelot regadèrent ceci avec horreur, ne sachant la suite des venements ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wazarnaud
Wazadragon
avatar

Nombre de messages : 2099
Age : 28
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: La Nayade, princesse des eaux.   Dim 2 Juil 2006 - 23:09

Les deux marins se tournérent vers Marc.
Puisque c'est toi que la capitaine a appelé, on te suit, gars...
Marc ne savait pas trés bien ce qu'il pouvait faire, mais il savait qu'il devait le faire vite.Il affirma :
Je ne pense pas que ce soit une bonne idée de descendre par le même chemin, on devrait trouver un autre passage.
Trois minutes aprés, sans doute grâce au désespoir qui s'était emparé d'eux, leur donnant une force supplémentaire, l'un des compagnons du jeune homme trouva une trappe sous un tas de piéces d'or. Marc le soupçonna qu'en fait il se remplissait es poches dans le cadre d'une fuite en régle, mais n'en tint pas compte.
Il ouvrit la trappe et descendit en premier l'échelle de lianes qui descendait le long d'un mur de briques noires et luisantes à la lueur de la torche. Il parvint en bas et fit signe à ses compatriotes de descendre à leur tour.

C'est bon, je suis toujours là.
Pendant que les deux autres descendaient, il fit un tour d'horizon et ne trouva qu'une seule issue. Le trio l'emprunta rapidement et courut -dans la fange- sur une bonne centaine de métres, armes en mains, prêts à parer à toute éventualité. Ils arrivérent à une vaste salle voûtée, fort propre et séche, et dans laquelle reposait un piédestal surmonté d'un diamant comme personne n'en avait jamais vu. De la taille d'un poing massif, il reflétait une lumiére venue d'un trou dans le plafond d'une maniére incroyable. Marc détourna les yeux de ce spectacle et ordonna :
Personne ne s'en approche ! C'est sans doute un piége !
Trop tard ! Un de ses deux hommes de main s'était jeté sur la pierre avidement. Marc ne vit rien mais entendit. Un cri inhumain sortit de sa gorge tandis que sa peau se déchirait largement, comme arrachée par une force divine. Ainsi dépouillé de sa peau, le corps encore vivant continua de hurler avant de se faire transpercer par un carreau qui le planta contre un mur. Marc se retourna et vit le survivant vomir toutes ses tripes. Lui même eut du mal à se contenir, mais il indiqua à son frére d'arme de le suivre, une fois qu'il eût fini. Ils ouvrirent une porte qui se révéla non piégée et continuérent le long d'un grand couloir. Ils ouvrirent enfin une seconde porte et ils aboutirent dans une vaste salle encombrée de spectres, de piliers, et dans laquelle résonnait inlassablement un requiem horrible. Un trône surplombait la salle, en haut d'un grand escalier de marbre, et un tombeau ouvert était le centre d'une ronde de fantômes. A côté se trouvait Claudia et un autre matelot. le dernier était invisible. Porté par l'adrénaline, Marc cria avec un mélange de desespoir et de joie :
Claudia !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/timelapsemusic
Safana
Dragon mûr
avatar

Nombre de messages : 600
Localisation : Dans un Songe
Date d'inscription : 05/02/2006

MessageSujet: Re: La Nayade, princesse des eaux.   Dim 2 Juil 2006 - 23:54

La Femme tourna vivement la tête vers l'endroit d'ou provenait la voix, et reussi a apercevoir Marc, elle sourit doucement quand apparut derrière les deux hommes trois femmes d'une suprème beautée et vetue seulement aux modes Indoues se tremousser sensuellement contre les hommes, les envoutant d'un charme trop fort pour des hommes, leur poitrine bondissant sous leur vetements transparents, et leur hanches hondulant sous la musique. Elles entrainèrent les deux hommes dans la salle, trémoussant leurs formes sous leur nez. Claudia regardait cela avec degout, quand, du tombeau se releva un homme a moitié decomposé, les fantomes s'agitèrent d'avantage, échangeant des baisers avec le mort, et le corps de ce dernier se recomposer, quand il poussa un cri surhumain, se releva de son tombeau et les esprits enfilèrent de somptueux vetements sur l'homme majestueux. L'homme se tourna leva les bras et la musique devint plus puissante, plus envoutante. Il tournoyait, regardait les esprits, les caressaient puis s'arreta sur Claudia, posa son regard sur le pendentif et s'avança vers l'epsèce de cage atrapa le collier et raprocha le visage de la femme vers les barreaux.

"Il semblerait que vous soyez venu a moi ma Chère ... Une Read, bien. Approche ma fille."

Et sans controler son propre corps, elle passa les barreaux et s'procha de l'homme qui lui prit la taille d'un main, et la main de la jeune femme de l'autre, et l'entraina dans une valse, et fini par l'embrasser langoureusement, avant de la jeter au sol.

"Et bien jeune demoiselle, il semblerait qu'il est temps d'emmenager ici."

Claudia regarda l'homme, avec un air d'incomprehension. Il se releva, la mena vers une salle fermée de barreaux.

"J'ai besoin d'un nouveau corps .. et ce soir ... pour serez la femme qui accomplira ce rituel. En effet, mon prochain corps sera l'un de ces trois hommes .."
Il ricanna
"Mais le mieu sera que vous serez vous aussi, vous serez mienne. Ainsi que le beau navire qui est le votre, je partirai d'ici, vous laissant vous la."
Il ricanna de plus belle, puis se servit un verre d'un liquide inconnu, se leva et invita les danseuses pret de lui, les hommes étant eux aussi jetés dans la salle avec la femme. Claudia s'était adossé au mur en pierre et ne regardait plus que ses chaussures, le regard vide, tellement desolée de ce qu'elle faisait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wazarnaud
Wazadragon
avatar

Nombre de messages : 2099
Age : 28
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: La Nayade, princesse des eaux.   Dim 9 Juil 2006 - 15:53

La premiére chose que fit Marcf, aprés avoir retrouvé ses esprits, fut de se précipiter sur Claudia. Il s'agenouilla devant elle, et, ua bord des larmes mais avec tout de même une belle dose de courage dans la voix, il l'interrogea doucement :
Claudia, relevez la tête, nom d'un requin ! Ca va ? On va sortir d'ici... Vous inquiétez pas. Pour l'instant c'est pas le moment de discuter alors... Cherchons un plan...
Les deux autres hommes s'approchérent. Le plus vieux demanda, blême :
Qu'est ce qu'on fait, capitaine ?
Marc se tourna vers eux.
Il faut qu'on fuit d'ici.
Le plus jeune fit remarquer :
Mais ils nous ont enlevé nos armes...
Marc haussa les épaules.
De toutes maniéres, j'ai bien peur que contre des esprits, elels ne servent pas à grand chose.
Il se tourna vers sa supérieure.
On va pas crever ici, on va s'en sortir, Claudia !
Puis, s'adressant à tous, mais à voix basse :
D'abord, il ne faut pas tomer sous le charme de ces sirénes, là bas.
Il désigna les femmes qui les avaient charmé, puis il arracha queqlues lambeaux de son pantalon.
On va se bander les yeux, sauf vous, capitaine, et vous nous guiderez à la sortie. Il faudra qu'on avance en dernier carré et...
Un marin l'interrompit :
C'est une bonne idée, mais comment va t'on sortir ?
Marc haussa les épaules de nouveau.
Ils devront bien ouvrir cette cage un jour ou l'autre... Je pense que nous sommes tous assez bons pour se ruer à l'extérieur et s'organiser. Il faudra être rapides...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/timelapsemusic
Safana
Dragon mûr
avatar

Nombre de messages : 600
Localisation : Dans un Songe
Date d'inscription : 05/02/2006

MessageSujet: Re: La Nayade, princesse des eaux.   Ven 14 Juil 2006 - 20:02

Claudia leva las yeux vers Marc, puis sourit doucement.
"Je suis désolée de nous avoir menés ici ... Il faut partir par la ou vous etes venus."

Elle se releva doucement, regarda son ennemi et pesta doucement. Ils vinrent ouvrir les cages des heures après. Le mort vivant souriait, et s'installait dans son trone, tandis que les prisonniers s'allignaient devant l'homme. Les enchanteresses s'agitaient, quand a elle autour du tombeau, et y glissaient nombreux objets de valeurs, autant des diamants que des pièces d'or et d'armes incrustées de pierres. Une musique mielleuse s'elevait dans la salle, et s'arreta d'un coup lorsque l'homme de leva, s'avança et tourna le dos aux prisonniers, s'agenouillant devant son propre trone et apellant ainsi quelqun, d'une langue étrange. La roche tremblait, et des ames de personnes ayant gravit l'Ile, ou non, passaient l'endroit, regardaient, criaient une plainte et se deplaçaient. Claudia fit signe a ses compagnons qu'il était temps de prendre la poudre d'escampette, ainsi ils prirent la fuite vers la "sortie", quand Claudia réalisa qu'elle n'avait pas trouvé ce qu'elle cherchait, elle fit demi-tour, alla jusqu'au tombeau et chercha l'objet qu'elle finit par trouver et fourra dans son corset, avant de prendre une des lames dans le tas, et de repartir vers ses compagnons. Elle allait franchir le passage quand celui-ci se referma par quelques lianes. Elle entreprit de les couper, mais en vain. Elle regarda Marc et ses compagnons partir, cria le nom du jeune homme quandune lame passadans son corps. Elle se retourna, vit le regard du Roi la terrasser et l'emmener jusque devant le trone, et devant les ames dansantes quand il lui agripa les cheveux et leva sa tête vers les fantomes tournoyant. Son regard s'arreta sur l'un d'entre eux, avançant presuqe vers elle, son visage avait changé, mais jamais sa façon de se tenir et ses vetements ne changeraient, se tenait devant elle la personne qu'elle avait le plus admiré de toute sa vie : Mary Read.
le Roi aux poings d'argent, comme on l'avait nommé dans sa vie, fut surpris puisse leva, affontant le fantome en posant son pied sur el corps de la femme blessée. L'attention du revenant se posa a nouveau sur les autres fantomes, cherchant en vain sa propre ame, quand Mary vint dans le corps de Claudia, controlant ainsi son corps et rechauffant le coeur de la femme a present coincée dans un coin de sa concience, voyant ce qui se passait sans pouvoir intervenir. Elle se releva, prit la lame et les fantomes se repoussèrent. Le Capitaine se mit en garde, l'opposant prit lui aussi une lame et s'en suivit un combat inhumain, les deux personnes se donnant des coups mortels en vain. Seul le corps de Claudia succombait aux attaques, étant elle, vivante. Mary Read ne disait rien, seulement elle se recula, fixa l'homme en face d'elle, prit sa lame par la pointe et la jeta sur l'homme qui n'eu aucune peine a l'eviter, pour aller se planter dans un fantome, le fantome du Roi. Ce dernier se tortilla dans son corps vide, qui peu a peu se decomposa anouveau, avant de n'etre qu'un tas de cendres. Les ames autour s'échappaient, bien que prises au piège dans ces murs. Tout devint sombre et Claudia s'éffondra.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wazarnaud
Wazadragon
avatar

Nombre de messages : 2099
Age : 28
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: La Nayade, princesse des eaux.   Ven 14 Juil 2006 - 20:16

Les compagnons de Marc commencérent à prendre la fuite dans le sombre couloir, mais Marc les interpella avec force.
Eh ! Vous n'allez pas abandonner le capitaine ici ?
Les gaillards revinrent avec réticence.
Mais, Marc, on peut pas passer avec ces lianes...
L'intéressé réflachissait à toute vitesse. S'il faut le temps qu'il découpent les lianes, Claudia sera morte, ils devaient toruver une solution au plus vite. Heureusement, l'habile pirate avait entamé quelques lianes qui l'avaient emprisonnée avant d'être reprise. Sans réfléchir, Marc cria à ses compagnons :
Foncez dedans !
Lui même se précipita sur les lianes, puis ses deux compagnons le heurtérent de plein fouet. Un instant, les lianes resistérent, instillant un désespoir sans pareil au coeur des trois hommes, mais trés vite un craquement retnetit, puis un secon, et les trois hommes se ramassérent sur un tapis de lianes arrachées. Marc eut un faible sourire.
Occupez les, je vais récupérer la capitaine !
Les deux hommes terrifiés, mais poussés par le desespoir, s'éxécutérent. Marc se précipita au centre de la salle et mit le corps léger de Claudia sur son dos, puis il commença à s'enfuir, ne prétant pas attention à ce que faisaient ses compagnons. Ils le rejoindraient plus tard... Du moins le crut il jusqu'à ce qu'un hurlement inhumain ne lui parvienne, derriére lui :
Maaaarc... Argl...
Le jeune homme ne se retourna pas, retint ses larmes et son estomac, et courut à la sortie.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/timelapsemusic
Safana
Dragon mûr
avatar

Nombre de messages : 600
Localisation : Dans un Songe
Date d'inscription : 05/02/2006

MessageSujet: Re: La Nayade, princesse des eaux.   Ven 14 Juil 2006 - 20:34

ils arrivèrent a la sortie, debouchèrent dans la salle remplie de merveilles, mais le jeune homme se precipita vers la sortie de cette salle. Certains hommes restés au campement avaient voulu partir, et avaient été tués en essayant de passer la foret. Les autres étaient encore la, et furent reconfortés de voir Marc arriver avec le capitaine. L'un d'eux qu'estionna le jeune homme sur les venements, qui répondit simplement que ce n'était pas le momenet, etq u'il fallait partir au plus vite d'ici ; a cemoment, le matelot raconta les mesaventures des autres. un bruit les fit taire tous. le brouillard tombait doucement sur le campement, et on pouvait voir a present les esprits venir a eux, armés comme il se doit.
Claudia choisit ce moment ou ils sentaient tous leur mort arriver pour reprendre ses esprits. Elle regarda autour, posa sa main sur sa blessure la plus grave a son ventre et se releva. Elle fixa Marc, et son regard était figé, froid et distant. Elle se deplaça, alla vers les esprit et ecarta ses bras, comme pour les acceuillir. Certains fantomes tressaillirent, mais ce fut lorsque la femme prononça d'une voix qui n'était pas la sienne quelques mots creux aux esprits que ceux-la fremirent et crièrent d'autres plaintes, avant de rententer leur affront. on pu voir l'ame de Mary Read sortir du corps de sa petite fille et s'avançer parmis les fantomes, et prendre ses armes, enfourchant les fantomes. Ils s'entretuaient, bien que "immortels".
Claudia trebucha mais se ratrapa, l'esprit troublé par ces evenements, et s'enfonça dans le chemin qu'ils avaient fait a travers les feuillages, suivies de ses marins. Ils arrivèrent très peu de temps après a la plage et la femme monta dans l'une des barques, attendit que tout le monde soit la et ils partirent vers la Nayade. Claudia se senait faible, a bout de force, et regardait ses nombreuses blessures. Arrivés sur le Navire, ils ordonnèrent de lever l'ancre et de partir au plus vite. La Capitaine s'éffondra au sol, sentant ses dernières heures venir. Elle vit Berthe accourir et se faire emmener dans la cabine du medecin. Elle n'avait plus de frce, et se sentait voler, si bien qu'elle ne sentait pas l'homme tenter de la soigner. Après ceci, elle fut menée dans ses appartemants, et Berthe annonça a l'équipage que, pour l'instant, leur capitaine était consciente mais a bout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wazarnaud
Wazadragon
avatar

Nombre de messages : 2099
Age : 28
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: La Nayade, princesse des eaux.   Mar 18 Juil 2006 - 20:12

A peine rentré, fourbu et éreinté par ces derniéres heures, Marc fut assailli de mille questions de la part des autres marins.
-Où sont les autres qui sont partis avec toi ?
-Qu'avaez vous trouvé ?
-Qu'est ce qu'elle a la capitaine ?
Et Marc ne daignait répondre à aucune question. Il se sentait las... Tellement las... Faisant fi de l'insistance des marins qui le harcelaient, il descendit à la salle commune et s'installa dans son hamac, poussant un énorme soupir. Un vieux loup referma la porte derriére lui et la bloqua en clamant à travers le bois du panneau :
C'jeune homme l'a besoin de calme, pour l'instant !
Marc le remercia silencieusement et ferma les paupiéres. Un instant aprés, à peine son sentiment de sérénité revenait, le vieux lui souffla à l'oreille :
Bon... J'suppose qu'tu m'répondras pas plus que t'as répondu aux autres. De toutes maniéres j'pourrais répondre par déduction à la moitié d'leurs questions...
Marc grommela des paroles inintelligibles. L'autre continua :
Le truc c'est qu'tu vas devoir aller parler le plus tôt possible à Berthe. La capitaine semble trop faible pour répondre par elle-même, et ça fait d'toi l'seul survivant valable...
Marc se retourna et le fixa droit dans les yeux, avant de murmurer :
C'était horrible... Ils les ont tous tués, tous...
Le jeune homme fut pris d'une quinte de toux. Il avait le visage livide.
Il faut qu'on reparte d'ici ! Vite !
Le vieux, nullement effarouché, dit simplement d'un ton funébre :
Impossible. Le navire a dérivé sans qu'on s'en aperçoive, dans c'te brume, et on a touché le fon. Si on r'part on va couler si on fait pas d'réparations avant.
Marc soupira de plus belle, puis se redressa.
Allez, emméne moi à la cabine du capitaine. j'ai un rapport à faire.
La vérité était qu'il était réellement soucieux de la santé de la capitaine, et il voulait en avoir des nouvelles au plus tôt. Si le vieux le sentit, il n'en montra rien, mais il opina du chef et accompagna le mousse fourbu à la cabine principale, écartant les marins poussés par la curiosité à envahir l'esprit de Marc de questions.
Le vieux ouvrit la porte sans même frapper et poussa son protégé à l'intérieur.

Le voilà, dit il simplement.
Marc leva péniblement la tête pour parcourir du regard la cabine. Elle semblait bien austére, tout à coup, sans doute à cause du brouillard luminescent qui flottait dans la nuit noire au dehors. Les lampes accrochées aux murs révélaient un net déséquilibre du bateau, preuve qu'il s'était bel et bien échoué. Mais cette lumiére bienfaisante réchauffa tout de même quelque peu le coeur de l'apprenti marin.
Berthe était assise au chevet de la capitaine, un air d'infinie tristesse peint sur le visage. Claudia avait les yeux mi-clos et bredouillait ça et là des propos incompréhensibles. des fioles vides étaient répandues par terre, sans doute des potions curatives que Berthe avait administré à Claudia. Marc eut un faible sourire. Berthe leva les yeux sur lui alors que la porte claquait dans son dos.

Ah... Marc...
Elle laissa un silence, pendant que Marc essayait de reprendre un peu sur soi.
Je ne sais que dire, je pensais que la capitaine serait heureuse de te voir pendant sa convalescence. Aprés tout vous avez vécu tout deux cet enfer... Enfin... Vous êtes les deux seuls qui ont survécu... Quel dommage...
Marc ne savait que répondre. Sans demander la permission, il s'affala dans un lourd fauteuil pourpre et souffla un grand coup. La vieille ricana.
Fatigué, hein ? Alors, comment c'était ?
Marc répondit d'une voix pâteuse, sans force :
C'était horrible. On a cru... On a cru que c'était facile... Il toussa. En fait il n'en était rien... Le trésor était là, et il a disparu... Avec la capitaine...
Il regarda l'intéressée d'un oeil torve.
On l'a rejointe... Et puis ils nous ont tous capturés, et puis... Oh je sais plus. on a réussi à fuir... Enfin j'ai réussi à fuir... Avec elle sur le dos...
Il eut un rire forcé.
Vous devriez la forcer à manger elle est plus légére qu'une plume...
Berthe rit de bon coeur. Elle comprit qu'elle aurait du mal à en tirer plus pour l'instant. Elle lui tendit une fiole.
Buvez ça. Ca ira mieux aprés. Et restez dans ce fauteuil ça vous évitera de faire des bêtises...
Puis elle retourna inspecter Claudia.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/timelapsemusic
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Nayade, princesse des eaux.   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Nayade, princesse des eaux.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Toutes les eaux sont couleur de noyade. [PV Aélis]
» Eaux croupies, rattus norvegicus
» Dégâts des eaux [Jena]
» [ Toutes les eaux sont couleur de noyade ] - [ PV ]
» Pierre, sauvé des eaux!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Héroic-Fantasy RP :: L'index des RPs. :: Histoires Achevées-
Sauter vers: