Ce n'est pas la fin. Ce n'est même pas le commencement de la fin. Mais c'est peut-être la fin du commencement. A vous de continuer l'histoire...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La Nayade, princesse des eaux.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Safana
Dragon mûr
avatar

Nombre de messages : 600
Localisation : Dans un Songe
Date d'inscription : 05/02/2006

MessageSujet: Re: La Nayade, princesse des eaux.   Sam 18 Nov 2006 - 23:28

Claudia lança un regard étonné a Marc puis elle rougie légèrement, les yeux petillants.

"Et bien Messsire, j'ignorais que vous étiez aussi un flatteur de Haut Rang."

Elle mima une robe et s'inclina comme le ferait une femme de haut rang, de façon remarquable, puis elle reprit son sérieux et s'approcha du jeune homme, jusqu'a sentir la tunique du jeune homme la sienne.

"Peut etre que je suis dure et respectée mais .. je ne suis pas tombée comme ça, j'ai hérité de cela, et quand au devant d'un grand Navire, il semble bien loin a l'heure qu'il est, le Grand. Cependant, je suis touchée par ce que vous me dîtes .. je dois avouer que c'est rare de recevoir des compliments .. mis apart de Berthe, mais je ne la revois plus ... surrement est-elle coulée avec la Nayade ... Rah quel triste sort que nous avons mon cher Marc. Nous n'avons plus rien, ni équipage de confiance, ni navire, ni Berthe, ni trésor, et j'ignore si nous avons encore de l'honneur ... Quoi que nous en avons toujours plus que mon "promis" ... Rah que j'ia hate de le voir agoniser pour l'eternité ... En effet l'endroit ou nous allons le mener est surrement le lieux ou personne ne voudrait "vivre", tout simplement parce que règne la-bas une force invisible qui vous ronge petit a petit et vous empèche de quitter ce lieux, vous retenant prisonnier ... personne n'en reviens, et pourtant, ne me demandez pas comment on connais les details de ce phénomène ... Quoi qu'il en soit, il est la, et nous irons a lui, mais avant, allons chercher la Nayade et le butin !"
Elle prononça cette dernière phrase avec une voix enjouée et pleine de joie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wazarnaud
Wazadragon
avatar

Nombre de messages : 2099
Age : 28
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: La Nayade, princesse des eaux.   Sam 18 Nov 2006 - 23:36

Marc sentit un malaise lui nouer les tripes. Il n'osait pas imaginer ce que lui avait décrit la jeune femme. Stupéfié, il se permit tout de même de poser une question :
Mais capitaine, comment pourrons nous en partir si personne ne peut le faire ?
Des milliers de questions lui assaillent à présent le cerveau.
Et où est cet endroit, comment cela se fait il que vous le connaissiez ? Oh... Je crois que je pourrai vous poser des tas de questions sans que ma curiosité ne soit jamais rassasiée...
Il rougit et bougea enfin pour se gratter la joue gauche. Puis il s'accorda un sourire pour Claudia et lui murmura :
Je n'aimerais pas être votre ennemi. Vous êtes vraiment à la fois sublime et horrible. Si vous permettez que je le dise...
Il rougit de plus belle.
Je ne devrais pas vous parler comme ça... Mais enfin... On devrais faire attention : plus le temps passe et plus je me permets des choses... Méfiez vous...
Il lui fit un clin d'oeil et lui adressa un sourire complice.
Ceci dit j'espére que vous savez ce que vous faites...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/timelapsemusic
Safana
Dragon mûr
avatar

Nombre de messages : 600
Localisation : Dans un Songe
Date d'inscription : 05/02/2006

MessageSujet: Re: La Nayade, princesse des eaux.   Sam 18 Nov 2006 - 23:51

La femme sourit légèrement aux propos du garçon

"Ne vous permettez pas trop de choses ... les gens trop ambitieux finissent souvent a la fin d'un bouquin, mais pas celui de l'Histoire ... Quand a moi, je peux faire ce que je veux de vous ..."

un eclair passa dans ses yeux et son sourire devint un mélange de sadisme et de pervertion.

"Mais vous m'etes utile pour l'instant, alors je vais retenir mes pulsions de femme horrible ... Et ne vous inquietez pas, je sais ce que je fais ... Je suis maudite, et de plus je suis .. immortelle parait-il ... aucune presence ne pourra me retenir car j'ai un devoir, et la souffrance eternelle n'avançerait a rien a cette "chose" Et puis si ça vous chante, vous pourrez toujours accompagner notre cher ami ..."

Elle lui rendit son clein d'oeil et se releva, entra dans le batiment et retira les vetements qui lui tenaient trop chaud
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wazarnaud
Wazadragon
avatar

Nombre de messages : 2099
Age : 28
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: La Nayade, princesse des eaux.   Dim 19 Nov 2006 - 17:31

Marc,ayant suivi Claudia, détourna immédiatemment les yeux. Le manque de pudeur de sa capitaine l'étonnerait toujours... Le regard toujours baissé, et la main en visiére pour assurer sa non vue, il grommela avec amusement :
Vous pourriez pas prévenir, oui ? Bientôt vous allez me rendre aveugle...
Entre deux doigts il se permit tout de même une petite vue espiégle sur le corps nu de la jeune femme. Mais il ferma bien vite sa main en s'apercevant que son sexe réagissait un peu trop à son goût... Ceci dit, il remarqua quand même :
Vous êtes une trés belle femme, capitaine.
C'était sans doute trés maladroit de sa part, mais il n'avait rien trouvé de plus à dire sur le coup. Il se rappela le baiser de Claudia et sentit la toile de son pantalon se tendre. Il laissa échapper un juron et ferma les yeux en soupirant.
Pourriez vous vous rhabiller, ou au moins mettre un minimum, que je ne reste pas ainsi comme un crétin. Et puis vous allez attraper froid, et vous ne pourrez plus vous venger de votre comodore adoré...
Il maintint sa position en attendant que sa supérieure réagisse.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/timelapsemusic
Safana
Dragon mûr
avatar

Nombre de messages : 600
Localisation : Dans un Songe
Date d'inscription : 05/02/2006

MessageSujet: Re: La Nayade, princesse des eaux.   Dim 19 Nov 2006 - 17:49

Claudia laissa les vetements au sol, tres peu soucieuse de l'état des vetements puis se retourna vers Marc qui se cachait toujours le yeux. Un sourire amusé passa sur ses lèvres puis, sans detourner le regard de lui, elle atrapa un drap blanc dans l'armoire la plus proche, l'entoura sur sa taille jusqu'a sa poitrine et s'aprocha d'un pas leger et lent vers Marc, repondant a ses propos.

"Oh vous savez ... a présent un rhume ne me fais plus grand chose ... si ce n'était que ça, je plongerai dans l'océan nue pour vous le prouver ..."

Elle s'arreta a quelques pas, a gauche du jeune homme puis continua.

"Et puis, je suis dans la cabine atribuée a mon rang, je peux y faire ce que bon me semble ... Après tout, c'est vous qui etes invité ici, pas moi .."

Elle ricanna puis s'aprocha encore et colla son corps a celui de Marc, son sourire devenu plus prononçé.

"Vous pouvez ouvrir les yeux, je suis habillée."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wazarnaud
Wazadragon
avatar

Nombre de messages : 2099
Age : 28
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: La Nayade, princesse des eaux.   Dim 19 Nov 2006 - 18:10

Marc grimaça.
Convenablement, j'espére...
Il ouvrit les yeux et put voir ce que son corps lui avait déjà dit par le toucher, masi qu'il ne voulait croire :La capitaine était en effet collée contre lui, tout juste revêtue d'un drap blanc. Le jeune homme lui trouva l'aspect d'un ange, avant de se retirer vivement de l'étreinte de sa supérieure.
Désolé, capitaine. On ne peut pas faire ça. Comprenez... Pas que je ne vous désire pas ou... Enfin je suis juste un bosco insignifiant, alors que vous... Vous êtes la capitaine de la Nayade, une pirate redoutée, descendante d'une grande lignée de pirates...
Il recula d'un pas mais trébucha sur une coffre en bois posé là. Il tomba sur les fesses avec fracas, mais ne mit pas longtemps à se reprendre. Il se releva à demi et expliqua :
Que vont dire les autres ? S'il faut, il le prendront comme un signe de faiblesse de votre part... Il ne faut pas qu'ils sachent...
Sa voix s'éteignit, il regarda Claudia dans les yeux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/timelapsemusic
Safana
Dragon mûr
avatar

Nombre de messages : 600
Localisation : Dans un Songe
Date d'inscription : 05/02/2006

MessageSujet: Re: La Nayade, princesse des eaux.   Dim 19 Nov 2006 - 18:17

Claudia regarda de façon tres étonnée la réaction du jeune homme puis, quand il s'immobilisa enfin, elle ricanna et s'aprocha d'un pas de lui.

"Dites donc Jeune homme .. en quoi m'aprocher de vous était une proposition .. ? Il me semblais, dans mon esprit que je vous taquinais ..."

Elle s'avança de deux pas et reserra le drap autour de sa poitrine.

"Et puis, que je soit Capitaine, c'est une chose .. mais a l'heure qu'il est, mon Navire est dans les abysses ..."

Elle s'aprocha encore, rendant son regard fixe a Marc.

"Et vous etes Bosco, rang que vous avez mérité ... me semble-t-il ... Et pas insignifiant, puisque vous avez sous votre ordre la majorité de mon équipage .. n'ayant pas de Second."

Elle effectua les derniers pas jusqu'a Marc et s'arreta a quelques centimetres de lui, avant de chuchotter :

"Et de toutes façons ... personne n'entrerai ... et personne ne le saurait ..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wazarnaud
Wazadragon
avatar

Nombre de messages : 2099
Age : 28
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: La Nayade, princesse des eaux.   Dim 19 Nov 2006 - 18:39

Marc ferma les yeux, et tenta de rassembler toute sa volonté pour s'empêcher d'accomplir l'inimaginable. Ce fut dérisoire. Il se leva d'un bond et posa ses lévres sur celles de Claudia. Il sentit un frisson parcourir sa colonne vertébrale alors qu'ils continuaient de s'embrasser. Quand il retira sa langue de la bouche de sa supérieure, il murmura :
Quelle folie, Claudia... On ne devrais vraiment pas...
Il reposa ses lévres sur celles de sa compagne et descendit doucement le drap qui couvrait le corps de la jeune femme. Puis il l'enlaça et déposa un baiser sur la peau tendre de la capitaine. Relevant la tête, il dit encore :
Si on nous trouve...
Il lui embrassa le menton et descendit jusqu'à la poitrine, qu'il embrassa aussi. Puis il se releve, pris de nausée.
On ne doit pas faire ça... Ordonnez le moi en tant que capitaine, alors je le ferai, mais je ne peux pas le faire mon plein gré, j'ai l'impression que... C'est mal...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/timelapsemusic
Safana
Dragon mûr
avatar

Nombre de messages : 600
Localisation : Dans un Songe
Date d'inscription : 05/02/2006

MessageSujet: Re: La Nayade, princesse des eaux.   Dim 19 Nov 2006 - 19:07

Claudia leva vers Marc un regard ampli de tendresse, regard que jamais elle n'avait montré jusqu'alors. Elle passa ses bras sur le torse de l'homme et deboutonna la veste, puis la chemise et caressa du bout des doigts la peau du jeune homme, avant d'y poser sa joue et de glisser ses mains dans le dos sentant la peau de Mrac frissonner sous ses mains gantées. Elle chuchotta :

"Cela ne nous engage a rien vis a vis des autres ... et vous le desirez autant que moi ... je l'espère ..."

Elle releva la tête baisa du bout des lèvres celles de Marc puis se detacha de lui, se baisa fin d'atraper son drap, s'en vétit et alla fermer la porte de l'appartement a clef, puis elle alla se poser sur le divan, celui ou quelques heures auparevant elle tait attachée et prisonnière, si bien qu'elle sentit l'être encore, mais prisonnière d'une envie qu'elle ne pouvait satisfaire.

"Qu'est-ce qui est bien, qu'est-ce qui est mal ? Vous avez peur de moi .. parce que je suis maudite ..."

Elle regarda a sa droite et atrapa un verre plein d'alcool visiblement et descida d'étancher sa soif soudaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wazarnaud
Wazadragon
avatar

Nombre de messages : 2099
Age : 28
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: La Nayade, princesse des eaux.   Dim 19 Nov 2006 - 19:15

Marc ferma les yeux et laissa la chaleur emplir son corps.
Non pas. Que tu sois maudite ou non ne change rien à mes yeux, Claudia, tu es ma capitaine, pas ma maitresse. Et puis... Je ne m'y attendais pas vraiment.
Il laissa ses pieds le diriger vers le divan. Un fois là, il enleva sa chemise et se pencha sur la juene fmeme pour lui déposer un doux baiser sur les lévres. Puis il s'agenouilla, prit sa main et la baisa également. Enfin, il admira pendant quelques secondes le corps qui s'offrait à lui et posa une main sur le ventre de Claudia et l'autre main alla chercher un autre verre d'alcool. Il en but une partie et déposa le verre au pied du divan, puis il s'allongea prés de Claudia et la regarda tendrement dans les yeux. Il passa ses deux mains dans le dos de son aimée et se colla à elle en un long baiser langoureux, qui se finit sur un :
Je t'aime...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/timelapsemusic
Safana
Dragon mûr
avatar

Nombre de messages : 600
Localisation : Dans un Songe
Date d'inscription : 05/02/2006

MessageSujet: Re: La Nayade, princesse des eaux.   Dim 19 Nov 2006 - 19:41

Elle detourna le regard de Marc un instant, troublée par les paroles qu'il venait de prononçer, puis elle porta le verre a ses lèvres afin de passer la gène qui grandissait dans son esprit puis elle passa sa main tenant le verre derrière le dos a Marc et approcha sa bouche de son oreille.

"Ce n'est pas en tant que capitaine que je te le demande .. mais en tant que femme."

Elle jeta le verre contre le mur, qui en allant s'éclater jeta des eclats au sol, et Claudia attira Marc d'avantage contre elle, puis elle entreprit de le deshabiller doucement, enchangeant un baiser de temps a autres jusqu'a ce qu'elle se lève et traine son drap jusqu'au lit. Elle invita Marc a la rejoindre, et, en attendant sa venue, elle se devetit de son drap, allongant son corps nu mis apart ses mains toujours gantée et frissonna au contact des draps froids, et, se tirant jusqu'aux oreillers, elle frolla le bois su lit qui lui rendit une légère plainte ce qui la tira un instant de sa reverie, enfin son amant arriva, elle l'acceuillit d'un sourire, devoilant ses dents blanches contrastant avec ses cheveux roux étalés sur la couche. Elle attira Marc contre elle et le serra en croisant ses jambes sur les siennes, tandis que ses mains glissaient le long du dos du jeune homme, enivrées de désir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wazarnaud
Wazadragon
avatar

Nombre de messages : 2099
Age : 28
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: La Nayade, princesse des eaux.   Dim 19 Nov 2006 - 20:01

Au moins deux heures s'étaient passées quand Marc se réveilla, enlacé par les bras de Claudia. Il lui fallut un temps avant de remettre toutes ses idées en place. Il hésita entre un juron et une priére de remerciement adressée au ciel, mais ne dit rien pour finir, et se contenta d'admirer la belle endormie dont la tête était délicatement posée sur son épaule. Il caressa la douce chevelure d'une main distraite et embrassa la blanche nuque une fois de plus. Puis il se dégagea tant bien que mal de l'étreinte de sa compagne et se leva. Il saisit le verre encore à moitié plein qui trainait au pied du divan et le vida d'un trait, puis il se rhabilla sans bruit. Ceci fait, il revint au lit et caressa tendrement la joue de la capitaine du bout des doigts.
Réveille toi, Claudia. On ne doit plus être loin du lieu où a coulé la Nayade, si nous ne l'avons pas déjà dépassé...
Il continua à caresser le visage et les cheveux de la jeune femme en guettant l'ouverture des beaux yeux de cette derniére...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/timelapsemusic
Safana
Dragon mûr
avatar

Nombre de messages : 600
Localisation : Dans un Songe
Date d'inscription : 05/02/2006

MessageSujet: Re: La Nayade, princesse des eaux.   Lun 20 Nov 2006 - 16:39

Claudia avait attendue que Marc s'endorme puis elle s'était faufile contre lui, l'etreignant de ses bras. Lorsqu'elle se reveilla, elle aperçu d'abord une silhouette floue puis, en se frottant doucement les yeux, elle dicerna les traits déja familiers de Marc et compris enfin les paroles qui l'avaient reveillée, accompagnées de maintes caresses. Elle s'assit, sourit au jeune homme et s'étira, ce qui fit cascader sa chevelure sur ses épaules puis sur sa poitrine. D'une voix claire elle demanda a boire puis elle se leva, accorda un baiser sur la joue du jeune homme puis enfila ses propres vetements que le marin s'occupant des taches avait lavé. Elle serra avec facilité son bustier en cuir puis enfila ses cuissardes, avant d'atraper le verre delicatement préparé a son attention, fourra son chapeau sur ses cheveux emmelés et ouvrit la porte, invitant Marc a la suivre.
Elle arpenta les couloirs, rendant leur salutations aux marins qu'ils depassaient puis monta sur le pont, le soleil brillant son zenith, ce qui l'éblouis un instant. un homme qui devait être autrefois stratège, vu son langage et la tonne de cartes dans ses poches, s'approcha d'elle et, en s'inclinant lui annonça qu'ils étaient juste a l'endroit au la Nayade avait été attaquée et par la suite coulée.Le capitaine alla s'agripper aux rembardes de bois longeant le bateaux, afin de jeter son regard dans les eaux glaçées de l'océan. Elle designa les hommes qu'elle avait, lors de l'attaque, maudits comme elle, bien que sans le vouloir et leur donna les instructions pour la suite. Elle alla ensuite converser avec Marc par chuchottements.


"Si ... si je ne reviens pas avant demain a l'aube, partez avec ce navire chercher le butin ... et ne revenez pas."

Elle prit l'une des mains du garçon dans ses mains, la serra fort et en le fixant longuement elle rajouta :

"Bonne chance, et a la prochaine fois, peut être ..."

Elle retira ses mains gantées de celle du jeune homme, en laissant dans la paume de celle-ci l'amulette qui était jadis autour de son cou, ainsi qu'une lettre qu'elle glissa dans la veste de Marc.
Elle se detourna de lui, afin de ne pas rendre les adieux plus difficiles, et déposa son long chapeau sur le pont, tout en se glissant dans l'eau, et tandis que son corps était en contact avec l'eau froide, il se changea en bois et si bien qu'il ne restait plus que son visage encore humain, elle jeta un dernier regard vers Marc et reprit une respiration lente, trompant les regards et changeant ses idées, sachant que peut être elle ne reverrai jamais plus le visage de ces hommes, ni de n'importe qu'elle homme ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wazarnaud
Wazadragon
avatar

Nombre de messages : 2099
Age : 28
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: La Nayade, princesse des eaux.   Ven 24 Nov 2006 - 18:29

Marc se tourna vers les marins qui attendaient, entre anxiété et impatience, les ordres du nouveau maitre à bord. Le jeune homme les regarda un certain temps, silencieusement.
Bon... Vous avez compris ? On reste ici jusqu'à l'aube. Tous à vos postes. Ceux qui n'ont rien à faire, vous n'avez qu'à nettoyer le pont et réparer tout ce qui a pu être cassé.
Les hommes s'entreregardérent. La vigie fut le premier à rejoindre sa place, les autres ne tardérent pas. Marc les observa pendant quelques minutes avant de retourner à la cabine où Claudia et lui avaient dormi. Là, il fit le lit, rangea les verres aprés les avoir conscienscieusemnt nettoyés, se servit un verre de whisky, finit de ranger tout ce qui pouvait l'être. Puis il s'assit sur le lit, mit l'amulette autour de son cou, la cachant dans sa veste, et sortit la lettre. Il saisit un ouvre lettre en forme de papillon, coupa doucement le papier, et sortit le papier blanc imprimé de la tendre écriture de la capitaine. Quand avait elle écrit cette lettre ? Il aurait bien voulu le savoir... Il respira profondément, les maisn posées sur les cuisses, puis porta le mot à hauteur de ses yeux et lut.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/timelapsemusic
Safana
Dragon mûr
avatar

Nombre de messages : 600
Localisation : Dans un Songe
Date d'inscription : 05/02/2006

MessageSujet: Re: La Nayade, princesse des eaux.   Ven 24 Nov 2006 - 18:46

"Messire Marc,
J'imagine la curiosité qui peux vous ronger en cet instant, alors que vous parcourez des yeux ces quelques lignes ... J'en sourirais.
Je voulais tout d'abord vous souhaite bonne chance pour la suite, et vous avouer combien votre compagnie m'a été d'une grande importance, sans quoi ma vie aurait été si peu .. enthousiaste.
Sous le lit du Commodor j'ai caché Le Journal. Ne l'ouvrez pas, ou vous serez forcé de le lire et enfin ... d'etre maudit comme moi. Dès que vous le pourrez et le voudrez, debarassez vous en de façon a ce que personne d'autre ne puisse le lire.
C'est tout ce que j'avais a vous dire.
A la prochaine, l'Espoir nous en souris.
Affectueusement,
Claudia"


De son coté, Claudia coulait dans les profondeurs de l'océan. Elle croisa a nombreuses reprises des variétés d'animaux marins tous plus ou moins étranges les uns que les autres quand, tandis qu'elle nageait comme elle le pouvait, elle retrouva ses hommes perchés sur une immense falaise garnie de toutes sortes de corails et de poissons.

"Voyez-vous la Nayade ?
- non Capitaine, mais il y a l'ancre arrachée a la coque et plantée a l'entrée de cette immense fissure ..."

Ils s'approchèrent tous du trou en question et, tandis qu'ils regardaient dans els tenebres, le soleil se faisait de plus en plus lointain ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wazarnaud
Wazadragon
avatar

Nombre de messages : 2099
Age : 28
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: La Nayade, princesse des eaux.   Sam 25 Nov 2006 - 18:45

Marc se releva, rangea la lettre dans la poche intérieure de sa veste et jeta l'enveloppe à la corbeille. Puis il rejoignit le mont histoire de surveiller les marins. Là, il sortit sa carte et retraça une fois de plus le trajet qu'ils devaient faire une fois la Nayade récupérée. Leur navire d'emprunt était un bon bateau, mais pas assez rapide. Le garder entrainerait la perte du butin. Il faudrait donc l'abandonner ici, le couler, même... Le jeune homme espérait de tout son coeur que Claudia revienne, avec la Nayade, car sinon ils auraient tout perdu... Une révolte en perspective ! Le meilleur ou le pire, pas d'alternative... Il retraça encore une fois leur trajet puis rangea la carte dans sa poche. Les marins se reposaient, profitant de leur arrêt inopiné. Ca et là, ils jouaient aux dés, ou, allongés sur le pont, profitaient du soleil... Marc ne leur ne tenait pas rigueur. Il y avait peu de choses à faire et il comprenait qu'ils ne portent aucun interêt à nettoyer un bateau qu'ils n'allaient pas garder... Toutefois, pour la forme, il sermona deux mousses et tout le monde se remit à faire semblant de travailler. Fallait il être un despote pour gouverner...
Ceci fait, il se planta à la proue et regarda au loin. Il fronça les sourcils, regarda le haut du mât... Bien spur, la vigie s'était endormie à son poste... Il fit le tour du navire au pas de course.

Tempête à l'horizon ! On s'active, allez !
Les nuages noirs qui approchaient n'annonçaient rien de bon...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/timelapsemusic
Safana
Dragon mûr
avatar

Nombre de messages : 600
Localisation : Dans un Songe
Date d'inscription : 05/02/2006

MessageSujet: Re: La Nayade, princesse des eaux.   Sam 2 Déc 2006 - 20:12

Le petit groupe maudit s'aventurait dans le gouffre d'ou s'elevait une chaleur inexplicable. Le tou dans le fond marin était si grand que trois caravelles pouvaient s'y abandonner en même temps.
Claudia nageait avec une facilité qui lui était due a la malediction. Elle se gissait le long de la paroi, de peur peut être d'etre aspirée par cette fissure immense, ou peut tre de perdre ses repère, le peu de terre en ce bas monde, et, tandis qu'elle posait l'une de ses mains devenue bois contre la roche, elle pouvait sentir de nombreuses vies que l'on ne connaissait pas l'existence, elle ne pouvait les voir, et plus ça allait, plus la lumière disparaissait et les tenebres emportaient son cors, tel un aimant. les courants marins étaient plus puissants, si bien qu'a certains moments, elle se sentait une fourmie au milieu du monde, et parfois un vrai poisson tellement l'eau était calme, et simple a surmonter, mais ce n'était pas toute la difficultée, la chaleur s'intensifiait toujours plu, toujours plus profond quand enfin ils arrivèrent dans une espèce de grosse caverne, caverne était bien le mot : il y faisait extremement noir, mi apart la faible lueur que deguageait une plante étrange tapissant les mur et les nombreux navires gisant là. Claudia et ses marins étaient fascinés par la variété d'animaux marins qui y vivaient, et a plusieurs reprises ils croisèrent des poisons vraiment étranges et horrifiants. Tout d'un coup, ils la virent, la Nayade, posée comm par enchantement parmis les autres Navires. Cladia se tourna vers deux des marins et leur donna pour toute instruction de rester n poition et de fuir vers le navire la surface si elle leur faisait signe de la main. Elle s'avança accompagnée du dernier marin et ils allèrent sur le pont de la Nayade, pont qu'ils connaissaient si bien, seulement le bois de la coque semblait avaoir poussé et s'était entremelé sur tout le navire, comme une barrière infranchissable. Alors que Claudia s'approchait de son navire pour repondre a la plainte qu'il lui adressait, un immense requin surgit de nul part et fonça sur eux, chopa le capitaine et le marin par la taille et les jeta avec une force ectraordnaire contre la coque de la Nayade. Les deux hommes restés en arrière prirent la poudre d'escampette, montèrent l plus vite posible jusqu'au navire tandis ue l'un d'entre eux se faisait entrainer dans els profondeurs de la caverne. Le survivant arriva jusqu'au naviredu Commodor et se fit remonter sur l pont. Tout suffoquant et terrifié par ce qu'il venat de vivre, il racontales derniers evenements.
Pendant ce temps-la, le requin prit plaisr a manger le fuyard puis il revint vers Claudia.


"Et bien Humaine ... voila longtemps que je n'ai reçu de visite ... je me prsente, on me nomme Usul, je suis Celui qui sait ... et j'ai plaisir a avoir la compagnie s rare des mortels ... nous allons bien nous amuser ..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wazarnaud
Wazadragon
avatar

Nombre de messages : 2099
Age : 28
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: La Nayade, princesse des eaux.   Dim 10 Déc 2006 - 19:11

Les deux marins furent rapidement récupérés à bord de la Nayade, affolés, pour ne pas dire terrifiés. Marc quitta son poste et se lança à leur rencontre dés qu'ils furent sur le pont.
Que s'est il passé ? Où est la capitaine ?
Un marin réussit à reprendre son sang froid et, entre deux hoquets, il expliqua u bosco :
Un requin. Il a...
Du sang vint rougir la surface de la mer. Marx comprit de suite. Pris d'une pulsion soudaine, il prit le marin par le col et lui demanda avec hargne :
Et Claudia ?
Le marin haussa les épaules et se dégagea.
Je sais pas. On est partis dés que la bête a déchiqueté le premier de nos compagnons.
Marc serra les dents et regarda au loin. La tempête approchait... Il réfléchit longuement. Les autres attendaient sa décision.
Bon... Claudia sait ce qu'elle fait, elle s'en sortira. On a plus important à gérer. Préparez vous à affronter la tempête...
Les marins s'activérent de plsu belle. Ls nuages étaient presque sur eux maintenant, et déjà on voyait les éclairs fendrent l'horizon avec régularité.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/timelapsemusic
Safana
Dragon mûr
avatar

Nombre de messages : 600
Localisation : Dans un Songe
Date d'inscription : 05/02/2006

MessageSujet: Re: La Nayade, princesse des eaux.   Dim 10 Déc 2006 - 19:48

Claudia avait les yeux equartillés devant la taill du monstre dean elle, c'est quand elle entendit ses paroles qu'elle comprit qu'elle était en face d'un personnage qui depassait toutes ses croyances, Il tournoyait autour d'elle comme autour d'une proie, et prenait malin plaisir a fonç sur elle, l'efleurer du bout de a nageoire avant de reprendre sa ronde.

"Et bien Claudia ... tu es la pour ton Navire .. je le sais, je connais tout ... Mais pour le recuperer, il faudra bien que tu passe d temps avec moi, et que tu sois interesante. e t donnerai en echange quelques brides du futur ... Mais il faut que tu saches une chose .. lorsque le futur st revelé a un humain, il se peut qu'il change, soit parce ue cet humain est acteur de ce furut, soit parce qu'il en la volonté .. mais il est aussi possible de changer le futur en voulant quil se réalise a tout prix."

Il se glissa vers elle, lui dedia un sourire devoilant ses longues dents.

"Bien, que veux-tu savoir ?"

Claudia reflechit longuement, sachant qu'elle ne pourrait poser toutes les questions qui lui brulaient.

"Hum. Vais-je recuperer la Nayade ?
- Oui."

Claudia soupira intérieurement mais un trouble lui prit uand elle se demanda intérieurement si elle arriverait déja a sortir de cet endroit. Le Requin rajouta :

"Tu l'aura, mais quelqun que tu as dans ton estime tentera une mutinerie contre toi qui reussira."

Il ricanna doucement en observant la réaction de l'humaine. Il adorait reveler les futur, mis ce qu'l aimait bien plus,c'était de voir ces misérables êtres tenter de changer ce futur. Claudia deglutit peniblement puis passa ce detail qu'ele jugeait peu d'interret pour le moment.

"Vais-je trouver l'Objet ?
- Humm ... Non, mais ton salut arrivera bien avant que ton immortalitée te laisse depasser l'age maximum qu'un humain peut atteindre."

Il s'immobilisa et la fixa.

"Je vais te reveler une dernière chose ... un guerre va eclater entre le Royaume et les pays Unis d'en dessous des montagnes ... la Piraterie jouera un grand jeu dans cette guerre."

Usul ricanna une dernière fois puis s'engouffra vers la Nayade.

"Pour le recuperer, tu dois m'offrir ce qui caractèrise l'espèce humaine et la seule chose humaine qu'il te reste : les sentiments."

Claudia ouvra grands ses yeux pui les baissa en murmurant un "Soit, je vous l'offre", pensant que le navire était un bien plus important que le faitde pouvoir ressentir l'émotion. Le Requin rit d'un rire gras et satanique, avant de laisser la Nayade se liberer d'elle-mêm, le bois reprenant sa forme et le navire reprenant vie peu apeu. Usul se trnavers Claudia et chucotta :

"A la surface, ton équipage est confronté a une tempète, mais il en sortira avec très peu de pere humaines, mais beaucoup de materielles ... Quand a toi, tu arrivera a la surface avc ton navire l'aube passée d'une heure."

Il s'engoufra dans le néant, se demandant comment cet humain arrivera-t-il, lui aussi, a canger le futur qu'il aura predit ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wazarnaud
Wazadragon
avatar

Nombre de messages : 2099
Age : 28
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: La Nayade, princesse des eaux.   Dim 10 Déc 2006 - 20:09

Le pluie tombait drue à présent autour du navire, et les claquements de tonnerre auxquels les hommes étaient pourtant habitués retentissaient sombrement aux oreilles de tous. Le ciel noir donnait l'impression qu'ils étaient en pleine nuit, et la brume qui commençait à s'infiltrer et à cacher la lueur blafarde des lanternes n'arrangeait en rien la visibilité. Marc jura pour la éniéme fois et pesta contre le temps. A ses malédictions ne répondit que le vent qui commença par effleurer le visage du jeune homme, avant de manquer le faire tomber. Marc se tint de justesse à la barre. Un éclair claqua tout prés. Marc vérifia que les voiles étaient bien rangées, et s'aperçut que les marins les avaient laissées sur le pont.
Rangez les voiles ! hurla le bosco. Mettez les en soute, elles risquent de s'envoler !
Les marins s'activérent autour des lourdes toiles sales et alourdies par la pluie. Jamais Marc n'avait connu de tempête aussi violente, ni aussi brusque. Un marin qui passait prés de lui et qui sembla lire dans ses pensées lui expliqua :
Une tempête tropicale, m'sieur ! Mais celle-ci est franch'ment impressionnante...
Marc lui adressa un mouvement de tête, plus pour lui dire qu'il avait compris que pour approuver la chose. Le tonnerre tomba juste à côté du navire. Marc jura encore. Un éclair tomba sur le mât, qui prit feu.
Eteignez moi ce feu ! Activez vous ! Vite !
Une secousse mit fin à ses remontrances en le mettant à terre. Il se releva tant bien que mal et se retrouva à genoux avant même de s'être mis sur ses deux jambes. Une lampe tomba et se fracassa pas terre. Le feu atteignit un vêtements pas encore trempé, qui s'enflamma de suite. Marc ne prit pas la peine de se remettre debout.
Alerte ! Feu à bord ! Eteignez moi ces putains de foyers !
Les rares marins qui tenaient encore debouts ne réagirent pas. Ils regardaient au loin. Marc hurla de nouveau mais son cri se perdit dans le vent. Il joignit son regard à ceux des autres. Une gigantesque vague déferlait sur eux. Les yeux du jeune homme s'agrandirent comme des soucoupes. Il hurla de tous ses poumons mais le vent emporta une nouvelle fois ses paroles. La vague était à une vingtaine de métres. Des marins se jetérent au sol sans attendre de demande de la mer, d'autres reculérent avec circonspection vers le mât. Quinze métres. Une rafale particuliérement violente se rua sur le navire désemparé. Un craquement de mauvaise augure se fit entendre. Le mât grinça et finalement entama une lente descente sous les yeux horrifiés des marins. Dix métres. Des marins rampaient vers les cabines dans l'espoir d'y trouver un refuge. Piétre refuge... Un marin alla même se jeter à l'eau sans demander son reste, avec un cri d'horreur. Cinq métres. Le bateau commença à être soulevé, un canon traversa le pont, écrasa un marin effaré et partit avec lui à l'eau, en passant à travers la rambarde. Le sang gicla sur le pont, bientôt nettoyé par la pluie ruisselante. Quatre métres. Trois métres. deux métres. Un métre -Le navire était maintenant à la verticale. Le bateau se renversa, envoyant la plupart de ses occupants par dessus bord.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/timelapsemusic
Safana
Dragon mûr
avatar

Nombre de messages : 600
Localisation : Dans un Songe
Date d'inscription : 05/02/2006

MessageSujet: Re: La Nayade, princesse des eaux.   Lun 11 Déc 2006 - 18:05

Pendant ce temps la, au plus profond de l'Ocean.
La Nayade se liberait de ses liens, et Claudia apercevait chque etail du Navire changer, si bien que la femme en proue representant une nayade tenant les deux symboles de la grande Mary Read se figea en un sourire malveillant, les voiles n'ayant subis aucune dechirure avant le naufrage se reparer, et le pont pourtant troué a nombreux enroits se vider de nombreux parasytes entout genre. Claudia restait emerveillée, tandis qu'un flot impressionnant d'émotions se livraient a elle en même temps, tout une trimblée esouvenirs ou les sentiments se melaient, quand, se rendant compte de ses propre sentiments a cet instant de la vie, elle en fut vidée completement, ne laissant pour seule trace le suvenir de l'avoir ressenti, sans savoir comment le qualifier ni quelle sensation cela offrait. Elle penetra son navire, s'accrocha a la barre et, tandis que le navire prenait la direction du haut de la caverne, elle se cramponna a lui, communiquant avec par le simple touché et bientot son propre corps de mela a nouveau au bois, contact qu'elle e pouvait plus refuser.
Elle ouvrit le yeux et reconnu la Nayade lors de sa construction, bien qu'a cette époque elle n'était pas née ; Les hommes hissaient la figur de proue pour la fixer sur le navire et, se retrouvant a present dans la même crique mais le soir tombé, lors d'une fete étrangement nomade sur le devant et sur le navire, il semblait être une fête en l'honneur du bateau, ou ouvent était repeté un prénom féminin : Celui de la Nayade.
Elle se detacha très soudainement a l'emprise du bateau sur son esprit et, reflechissant aux brides du passé qu'ele venait de decouvrir, elle compris nombres des raisons au fait que la navire était étrange en lui-même ...
Elle repenssa surtout a ce que lui avait revellé Usul sur le futur, mis sentit une part de colère en voyant que cela ne l'ateignait plus au plus profond de son corps ... son corps, seule chosehumaine qui semblait encore lui appartenir, apart quand la malediction le lui volait certaines nuits.
La Nayade remontait doucement mais surrement a la surface, et des remous étranges peuplaient l'eau poutant si calme d'habitude. La Tempète que le requin avat predit. C'est avec calme qu'elle acceptait cette nouvelle et avec determination qu'elle desirait plus que tout arriver au plus vite aider son equipage ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wazarnaud
Wazadragon
avatar

Nombre de messages : 2099
Age : 28
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: La Nayade, princesse des eaux.   Ven 15 Déc 2006 - 23:22

La tempête était repartie aussi vite qu'elle s'était abattue sur Marc et ses hommes. Le jeune homme ne comptait plus le tmeps qu'il avait passé inconscient, supporté par une unique planche de bois arrachée au navire en perdition. Combien de temps avait il dérivé ? Restait il un reste du bâtiment et de ses occupants ? Marc ne voyait que la mer s'étendant à l'infini, parsemée ça et là d'écume blanche, et parfois une autre planche survivante. Le bosco regarda le désastre avec horreur. Qui aurait pu prévoir cela ? Claudia, sans doute, mais où était elle à présent ? Etait elle encore vivante ? Il se replaça sur sa planche et plaça sa main en visiére. Rien. Rien sinon le néant. Marc pinça les lévres et murmura pour lui même :
Me voilà bien avancé, seul et sans provisions au milieu de la mer, sur une plache de bois issu d'un navire royal, et sans idée de où je suis...
Il regarda le soleil.
De toutes évidence, je dérive à l'Est. Quand la tempête s'est abattue sur nous, nous étions... Fichtre ! A ce rythme là je n'atteindrai pas la prochaine côte avant deux semaine, assez pour mourir de faim...
Il se sentit envahi par un sentiment d'impuissance et de défaitisme.
Je suis foutu, je vais crever ici comme un vulgaire poisson !
Il sécha une larme et se reprit rapidement. Il devait y avoir une solution. Il y avait toujours une solution...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/timelapsemusic
Safana
Dragon mûr
avatar

Nombre de messages : 600
Localisation : Dans un Songe
Date d'inscription : 05/02/2006

MessageSujet: Re: La Nayade, princesse des eaux.   Sam 16 Déc 2006 - 0:04

Le navire remntait toujours vers la surface, mais Claudia ne se rendit compte qu'ils étaient arrivés a la surface seulement lorsqu'elle sentit les gerbes d'eau jetées par le passage du bateau de l'eau a l'air. Elle remarqua que le soleil s'éait bien levé depuis une heure, et que le navire Royal était effectivement plus la. Elle soupira de remords, et parcouru le pont du navire qu'elle aurait a present a manier seule. Elle regarda une dernière fois l'endroit d'ou la Nayade s'était liberée et c'est a ce moment qu'elle aperçut quelques morceaux de navire eparpillés. Elle fut prise d'un espoir, bien que minime. Elle monta sur la proue e cria de tout ses poumons pour savoir s'il y avait encore es survivant de ce carnage.
En vain, elle alla dans le cabines, tandis que les parasytes et algues disparaissaient du navire comme repoussé par le mal qu'elle offrait et qu'elle impregniait dansa coque du navire elle-même.
Elle rntra dans ses appartemants constata les pertes quoi qu'elles fussent minimes, et elle s'allongea sur le lit sans draps, le rgard dans le vide ; les larmes lui vinrnt, bien qu'elles n'avaient aucune significaion, aprat peut etre la rage de ne plus avoir mal de la solitude. Elle pleura, n'entendant plus rien que la calme plaint du navire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wazarnaud
Wazadragon
avatar

Nombre de messages : 2099
Age : 28
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: La Nayade, princesse des eaux.   Sam 16 Déc 2006 - 23:39

Marc était assis sur l'assemblage de planches qu'il s'était fabriqué avec les débris qu'il avait pêché en chemin. Désormais, trois planches formaient son petit radeau. En fait, il avait plus fait cela pour occuper son temps que par instinct de survie, puisqu'il savait qu'il allait mourir. Il avait attaché les morceaux de mois humides avec des lambeux de sa chemise déchirée. Il s'était d'ailleurs aperçu par la même occasion qu'il avait perdu son sabre. Ce fait lui transperçait le coeur, mais il n'aurait su dire pourquoi à ce point... A présent, recroquevillé sur lui même, il contemplait le soleil couchant à l'horizon. Au moins douze heures qu'il dérivait ainsi, sans repére aucun, seul, seul avec sa tristesse. Il repensa à Claudia, à son corps, à sa chaleur, à ses baisers... Il chassa ces pensées lorsqu'il sentit une larme amére lui couler sur la joue. Il orienta ses pensées vers sa famille. Que serait il devenu si il était resté là bas, en bon fermier ? Il se félicita tout de même d'avoir su mener une vie réellement excitante, même si trop courte. Plus le temps avançait, et plus il se sentait prêt à mourir. Il souriait presque à cette idée.
Pourtant, le dieu de la mer semblait en avoir décidé autrement. Alors que la soleil disparaissait peu à peu, une voile se dessina à l'horizon. D'abord surpris, Marc devint irrité à l'idée qu'il n'allait peut être pas mourir aujourd'hui. Il s'y était tant préparé ! Puis, il finit par se dire qu'il avait encore beaucoup de choses à vivre, et que, à des lieues d'ici à présent, une capitaine aurait besoin de son aide avant la fin. Il se leva précautionneusement sur son radeau de fortune et agita ses bras en l'air pour attirer l'attention de la vigie. Celle-ci devait avoir une excellente vue -ou n'était ce qu'une coincidence ?- car le navire filait droit sur le bosco déchu. Les minutes furent longues pour le naufragé avant que le bâtiment n'arriva enfin à sa hauteur. Il fut hissé à bord du navire qu'il identifia comme étant une goélette de sa Majesté. Il fut accueilli par le capitaine, un bonhomme assez gras, pourvu d'une fort belle barbe et d'un caractére apparemment trés cordial.

Eh ben, jeune homme, il est peu recommandable de se promener en pleine mer sur un simple morceau de bois, vous savez...
Marc esquissa un semblant de sourire.
Si j'avais eu le choix, j'aurais plutôt opté pour une ballade dans une flaque d'eau, vous savez...
Le capitaine lui fit un large sourire et un clin d'oeil. Puis il reprit de plus belle :
Cela fait combien de temps que vous dérivez ainsi ? Vous avez faim ? Soif ?
L'autre acquiesca d'un mouvement de tête.
Les deux. Je dérive depuis ce matin. Mon navire a été coulé par une violente tempête.
Le gros bonhomme le mena à sa cabine et poursuivit son interrogatoire :
Fichtre ! Et quel était votre navire ?
Ceci dit, il versa un verre de vin à son invité ainsi qu'à lui même.
Un navire de pêche en heutez mer, mentit Marc sans ciller. Nous étions à la poursuite d'une baleine blanche particuliérement coriace qui obnubilait mon capitaine... Il doit être mort maintenant...
Le gradé but son verre à grosses gorgées.
Ne soyez pas défaitiste, jeune homme. Quel était le nom de votre navire ?
Marc inventa en une fraction de seconde un nom... Enfin, il le tira de son histoire :
Le "Claudia". On avait pas de port d'attache particulier.
L'homme opina du chef.
Bien bien. Vous êtes mon invité. Nous nous rendons à la capitale. Le roi, à ce qu'il parait, a rappelé toute la flotte royale pour donner la chasse à un pirate.
Marc fut surpris.
Oh ?
Le marin regarda Marc dans les yeux.
Ouais. La Nayade, qu'il s'appele. Un vrai gros méchant. Avec un capitaine dont les histoires dessus te feraient se hérisser tous tes poils...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/timelapsemusic
Safana
Dragon mûr
avatar

Nombre de messages : 600
Localisation : Dans un Songe
Date d'inscription : 05/02/2006

MessageSujet: Re: La Nayade, princesse des eaux.   Sam 16 Déc 2006 - 23:58

Ils étaien seulement 20 rescapés, et a peine avaient-ils juré alleganc a la femme de nouveau, ils avaient subis une mor aroce avant de "revivre", partagant la malediction de La Femme sans Sentiments, car c'est ainsi qu'ils l'appelaient a present, quand ils ne l'appelaient pa directement Capitaine.
Claudia parcourait depuis le pont de son navire tant aimé, surveillant le travil peu necessaire des hommes, car ils n'avaient plus qu'a s'ocuper de tout le matriel n'étant pas en bois. La Femme, quand a elle, menait le Navire lorsqu'elle posait ses mains sur le gouvernail, et le Navire ne prenait aucune autre direction tant qu'elle ne lui n donnait pas l'instruction. Elle avait descidé de faire escale dans l'ancien port le plus important de ce monde, afin de faire des reserves de nourritures suffisantes et de recuperer des individus feminins pour peupler son Navire trop sinistre a son gout.
Alors que le traje commençait a peine pour eux, le capitaine resassait sans arret les révélations du Requin dans sa tête, si bien qu'elle en venait a adreser très rarementla parole aux homme peuplant le navire en sa compagnie. Ses pensées derivaient souvent sur Marc, qu'elle ne pavenait pas a oublier, malgré qu'elle ne pouvait decrire ce qu'elle ressentait pour lui, car elle ne parvenait pas a le ressentir, puis elle se mettait a penser au journal, et elle esperait qu'il lai jeté au fin ond de l'océan, ou qu'il l'ai gardé en héritage précisieusement, tel un secret plus secret que n'importe quel trésor de cette planete si vaste.
Le matin se levant apres une nuit de Nouvelle Lune, Claudia s'empressa de se vétir comme ll avait tujours aimé être habillée puis elle éait monté a la proue, là, elle tente de communiquer a nouveau avec le passé du navire, en vain. Elle se leva, joignit sesmains a dessus de ses yeux pour regarder le soleil levant, e c'est avec un sourire qu'elle montra comment elle se souvenait aimer les levers de soleil ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Nayade, princesse des eaux.   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Nayade, princesse des eaux.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Toutes les eaux sont couleur de noyade. [PV Aélis]
» Eaux croupies, rattus norvegicus
» Dégâts des eaux [Jena]
» [ Toutes les eaux sont couleur de noyade ] - [ PV ]
» Pierre, sauvé des eaux!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Héroic-Fantasy RP :: L'index des RPs. :: Histoires Achevées-
Sauter vers: