Ce n'est pas la fin. Ce n'est même pas le commencement de la fin. Mais c'est peut-être la fin du commencement. A vous de continuer l'histoire...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La Nayade, princesse des eaux.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Wazarnaud
Wazadragon
avatar

Nombre de messages : 2099
Age : 28
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: La Nayade, princesse des eaux.   Ven 22 Sep 2006 - 19:16

Marc reprit son souffle, essayant d'oblitérer l'horreur de la situation en regardant sa capitaine en face, et bien qu'il soit au bord des larmes, il y parvint. Il respira profondément, ouvrant son torse pour agrandir sa capacité pulmonaire, et se raffaissa sur le divan avant d'expliquer d'un otn saccadé à sa supérieure :
Des matelots... Pas contents que... Moi bosco... Ils ont... Ils ont essayé...
Il se fourra la figure dans les paumes et effaça rapidement ses larmes avant de reprendre d'une voix entrecoupée de reniflements :
Ils voulaient me tuer, capitaine... Me tuer... Et je les ai...
Il se tordit les poignets avant de se replier entiérement sur lui-même, pleurant à chaudes larmes, tout en essayant de continuer :
... Voulait pas... ça... Les trois... Tous...
Il se mordit le pouce en restant dans sa position et continua à sangloter, se souvenant de la scéne qui s'était si vite passée... Il avait tué deux marins et en avait gravement blessé un troisiéme... D'ailleurs, les autres marins devaient s'occuper de lui ? A coups de pansements ou à coups de poings ? Allaient ils le lyncher pour ce qu'il avait osé faire ou serait il présenté à la capitaine... Marc pria presque pour que ce soit la premiére solution qui soit adoptée, c'était le mieux qui pouvait arriver au marin ivre... Tout en pensant cela, il déversait des torrents de larmes améres...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/timelapsemusic
Safana
Dragon mûr
avatar

Nombre de messages : 600
Localisation : Dans un Songe
Date d'inscription : 05/02/2006

MessageSujet: Re: La Nayade, princesse des eaux.   Dim 24 Sep 2006 - 18:17

Claudia ressera ses mains sur les epaules du jeune homme et tenta de le calmer :

"Voyons Marc .. il suffit. Je punirai ces hommes, pour avoir contourner mes ordres ... mais calmez-vous."



Elle se leva, atrapa un verre et le remplit d'un alcool fort, tout en le donnant a l'homme. Elle regarda ensuite ses mains, sachant que lui aussi serait puni, pour avoir osé les tuer. des taches rouges et noires, semblables a des vaisseaux sanguins ayant éclatés sous la peau apparurent sur les bras de Claudia. Elle atrapa sa veste de commandant et l'enfila, afin de cacher les traces. Elle se dirigea vivement vers les vitres, cherchant la lune, et soupira de soulagement en constatant que cette dernière était pleine. Elle se retourna, courra a en trebucher vers le jeune homme et l'atrape très vivement. Elle le fixa dans les yeux, et il pu remarquer le changement étrange dans les regard de celle-ci.

"Marc, je crois que nous allons devoir changer de cap. Il nous faudra aller le plus vite possible sur la terre ferme."

Ses bras étaient a present decouverts, et la lumière de la lune frappait le dos de la femme, la condamnant d'avantage ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wazarnaud
Wazadragon
avatar

Nombre de messages : 2099
Age : 28
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: La Nayade, princesse des eaux.   Dim 24 Sep 2006 - 19:16

Marc tenta du mieux qu'il put de se reprendre, et réussit contre toute attente. Il renifla une derniére fois et regarda sa supérieure à travers un voile de larmes chaudes. Il avait assez vu ses parents préoccupés sur son cas pour savoir que Claudia était trés préoccupée. Cela ne présageait rien de bon. Marc effaça ses larmes d'un revers de manche sanglante et parvint à articuler au prix d'un effort notoire :
Changer de cap ? Mais pourquoi ? La caravane marchande... Vous ne voulez plus...
Puis il rengaina ses vaines paroles et ajouta simplement :
A vos ordres, capitaine. Vous devez avoir de bonnes raisons de demander ça...
Il se leva, tituba un instant et respira un grand coup. Tout allait mieux, tout à coup. Avant de sortir de la cabine pour aller ordonner aux hommes le changement de cap, il se tourna une derniére ofis vers Claudia et lui suggéra :
Si vous avez besoin de moi... Pour quoi que ce soit... Je ne suis pas que bosco, je suis aussi un homme, un homme qui peut vous écouter si vous le souhaitez...
Sur ces mots, il ouvrit la porte et lança au reste de l'équipage :
Cap Nord Est ! On retourne à terre !
En bon bosco, il savait où ils étaient et savait également où était la terre la plus proche.
Et le plus vite possible ! Des hommes aux rames si nécessaire !
Alors qu'il criait cela, il vit s'approcher le dernier survivant de ses agresseurs, celui à la main percée, sanglante, bandée grossiérement de mauvaise toile. Il était accompagné par un autre marin particuliérement baraqué, qui le tenait fermement, sans douceur. Le grand matelot annonça :
C'est l'seul qu't'as pas eu. Y'm'a tout expliqué. Alors j'me suis dit qu'la capitaine s'rait p't'être intéressée par son témoignage...
Marc acquiesça faiblement.
Merci. Tu peux l'amener à l'intérieur ?
Il ouvrit la porte et laissa passer l'estropié et son porteur, puis il entra à leur suite, avant de dire :
Capitaine, voici le dernier de mes agresseurs... Les autres sont...
Il retint un sanglot.
... morts.
Puis il se tourna vers le brave matelot.
Tu peux disposer, merci beaucoup.
L'intéressé sortit, laissant Marc, Claudia et le blessé seuls. Marc se tut, attendant que sa supérieure commence son interrogatoire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/timelapsemusic
Safana
Dragon mûr
avatar

Nombre de messages : 600
Localisation : Dans un Songe
Date d'inscription : 05/02/2006

MessageSujet: Re: La Nayade, princesse des eaux.   Lun 25 Sep 2006 - 16:57

Claudia s'était entre temps detaché les cheveux, afin de recouvrir au mieux son visage, et s'était enfilée des gants sur les mains. Quand Marc et le marin entrèrent, elle les invita a s'assoir devant son bureau, et apella Berthe. Cette dernière s'installa sur une chaise a la gauche du bureau, une feuille en main afin de noter. Claudia s'assit a son bureau, prit soin de mettre ses affaires dans un coin, ainsi que Le Journal.

"Bien, Messieurs. Je préfère etre claire dès le début, je ne tolère AUCUNE baguarre sur MON Navire, et rien que pour cela, vous serez chatiés.
J'aimerai donc entendre la version des faits de chacun ..."

Le marin devisagea Marc, puis entama :
Et bien nous ét'ons en train de distrib'er les cartes, pour commencer notre pa'tie quand Un de nos compagnons t'ouva un' bouteille qu'l'avait gardé. Comme nous vou'lons feter notre depart de cet' s'tané île, il la partagea 'vec nous. C'pendant, a force d'etre a jeu'n .. on resiste mal a l'alcool. Enfin, le Bosco est 'rrivé, il nous a pris la bouteille, et son p'op'iétaire voulu la recuprer, dans son bon droit, et Lui, ne voulant la rend', on l'a pris' de force, et il .. les a tués. V'la Capitaine."

Claudia avait attentivement regardé le marin, elle l'avait même detaillé, et son regard fixe avait quelque peu destabilisé l'homme. Bethe n'avait rien oublié du temoignage.

"Bien Messire Marc, j'écoute ce que votre honneteté a, à me dire."

le coin de ses lèvres se retroussa doucement, et cela resembla a un leger sourire, tandis que son regard devenait de plus en plus vitreux ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wazarnaud
Wazadragon
avatar

Nombre de messages : 2099
Age : 28
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: La Nayade, princesse des eaux.   Sam 30 Sep 2006 - 15:41

Marc fit la grimace devant le discours de son agresseur, soupira nu bon coup et inspira, avant de commencer :
Aprés avoir fini mon service, je suis retourné à la cabine de l'équipage. Là, monsieur ici présent et ses deux copains déjà passablement enivrés discutaient entre eux. Aprés une remarque... déplacée le premier m'a menacé. Comme je m'enfuyais car ils comptaient bien ne pas me laisser partir, un autre m'a barré le passage. Je... Je lui ai mis mon couteau dans le ventre et je suis sorti.
Il marqua un temps d'arrêt, et rougit pas mal, puis il continua :
Bon... Là inutile de vous faire les détails. Toujours est il que un est passé par dessus bord, l'autre s'est pris un tonneau, et le dernier, le voici, la main transpercée. Je suis certain que d'autres marisn peuvent confirmer tout ou partie de mon récit, à partir du moment où j'ai été sur le pont. Ensuite, on m'a amené ici, et puis voilà...
Il baissa la tête, les lévres pincées, et attendit le jugement de sa supérieure.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/timelapsemusic
Safana
Dragon mûr
avatar

Nombre de messages : 600
Localisation : Dans un Songe
Date d'inscription : 05/02/2006

MessageSujet: Re: La Nayade, princesse des eaux.   Sam 30 Sep 2006 - 16:16

Claudia fixa Marc intensemment, examinant lui aussi son visage, mais d'une manière differente, presque admirative. Elle ramena une attention neutre, ne regardant maintenant plus que ses mains. Elle se racla la gorge puis entrouvrit la bouche, ne sortant d'abord aucun son, puis son regard changea de nouveau, devenant plus dur.

"Bien Messieurs. Il semblerai que, quelque soit votre recit, vous soyez capable.
Vous Matelot, vous serez condamné pour avoir participer volontairement a une baguarre sur MON Navire. Vous connaissez la sentence ..."

Elle se leva et invita Berthe du regard a emmener l'homme.

"Quand a vous Messire Marc, Selon votre récit, vous vous etes defendu. Seulement, vous avez aussi tué des hommes, c'est pourquoi vous serez vous aussi condamné."

Elle invita Marc a la suivre, elle atrapa des objets dans une armoire et alla sur le pont.

"Matelots, arretez vos taches, et rassemblez vous ici."

Elle fit le tour des cordages, et alla vers le marin blessé, Berthe lui avait noué les mains, elle montra son visage a tous les autres reunis.

"Cet homme est le seul rescapé, et aussi membre d'une baguarre sur la Nayade, c'est pourquoi il sera condamné a a quitter le Navire."

On fit descendre la barque, et Berthe avait fait descendre avec quelques bouteilles d'alcool. Claudia obligea l'homme a descendre, ne lui laissant pour seul soin son bandage, puis la barque fut detachée, et les marins purent regarder leur ancien compagnon deriver entre les vagues.
Claudia ne prit pas la peine de respirer, elle demanda a Marc d'approcher, Berthe lui attacha les mains separrement, et donna le fouet au marin destiné a cette tache. La Capitaine s'était mise en face du Bosco, et lui atrapa le visage d'une main, le fixant gravement, elle murmura d'une voix tremblante :


"C'est a contre coeur, j'espère que tu me le pardonnera. la sentence est la même pour tous ..."

Elle lui enfila un morceau de bois dans la bouche, puis elle se decala de coté, regardant le dos du jeune homme decouvert. Un instant elle fut attiré par le corps, mais quand le fouet attaqua la chair, elle se retint de sursauter, et garda le regard fixe sur le jeune homme, tandis que les vaisseaux sanguins sous sa peau de plus en plus blanche paraissaient ne plus exister. Après le quinzième coup de fouet, on detacha Marc, et Claudia ne prit pas la peine de lui adresser la parole, montant directement a la barre du bateau, afin d'oublier ses remords, et le mal grandissant dans son corps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wazarnaud
Wazadragon
avatar

Nombre de messages : 2099
Age : 28
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: La Nayade, princesse des eaux.   Sam 30 Sep 2006 - 16:53

Marc resta prostré contre le mât, retenant ses larmes, le dos meurtri par le cuir mouillé. Les marins alentours laissérent glisser vers lui un regard compatissant avant de reprendre leur travail. Marc resta longtemps dans cette position, laissant échapper parfois un sanglot étouffé. Quand enfin il pût se relever, il faisait presque nuit. Il rampa plus qu'il n'alla à la cabine d'équipage plongée dans la pénombre, et il rejoignit son hamac tant bien que mal, avant de s'affaler dedans. La journée avait été dure, les coups lui seraient cuisants pendant encore quelques bonnes semaines. Mais le lendemain, il comptait bien reprendre son travail, et se distinguer d'autant plus de la capitaine. Et il s'y tint.
Le lendemain, premiére heure, il se leva, ignora l'élancement de son dos, et brava les premiers rayons du soleil à la barre, surveillant l'horizon, surveillant son cap avec plus d'attention que jamais. Les rares marins qui passaient et lui jetaient un coup d'oeil ne disaient rien et passaient leur chemin, voyant à quel point le bosco était occupé.
Vers midi, il était encore à la barre, quand la vigie annonça fiérement :

Terre ! Terre !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/timelapsemusic
Safana
Dragon mûr
avatar

Nombre de messages : 600
Localisation : Dans un Songe
Date d'inscription : 05/02/2006

MessageSujet: Re: La Nayade, princesse des eaux.   Sam 30 Sep 2006 - 19:55

Claudia était levée depuis quelques heures, et elle avait passé tout le temps plongée jusqu'a la poitrine dans son bain. Elle regardait avec horreur les traits de son corps s'accentuer, et parfois même changer.
Berthe entra comme a son habitude, apporta une serviette a sa supérieure en rang, et l'emmitouffla dedans. Claudia etouffa un frisson.


"Berthe ... suis-je une bonne capitaine ? Si j'étais une bonne capitaine, je ne viendrai pas a battre mes marins.
- Claudia, chère Claudia. Bien sur que tu es une bonne Capitaine, sans ça, j'aurais été la première a te le dire, et tes marins auraient déja fais une mutinerie. Il arrive que les choses se passent mal, mais cela se règle, comme vous le savez."

Claudia esquissa un petit sourire puis, cachant les marques, elle s'habilla et prit la peine d'enfiler des longs gants. Berthe revint une heures après, annonçant avec exitation que la Terre était enfin en vue. Claudia se precipita, enfilant au passage son grand chapeau, et monta sur le pont, joignant ses mains pour mieux voir face au soleil levant. Elle monta a la barre, regarda Marc, lui adressa un petit inclinement de tete et un long regard puis elle dit enfin :

"Bien Messire, nous accosterons sur cette île."

Elle se rapprocha de lui, et chuchotta :

"Et nous y serons avant le coucher de soleil ..."

Elle alla ensuite voir les marins, les encourageant a travailler, et donnant aussi ses bras au travail.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wazarnaud
Wazadragon
avatar

Nombre de messages : 2099
Age : 28
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: La Nayade, princesse des eaux.   Ven 6 Oct 2006 - 17:11

En s'approchant de l'ile, ils croisérent d'autres navires. Au départ méfiants, ils découvrirent vite que les navires étaient en fait d'autres pirates qui, pavillons à moitié baissés, semblaient faire leur commerce sur ladite île.
Quoi qu'on en croit, les pirates étaient bien plus courtois que le disait la populace. En fait, chacun respectant l'autre, les insultes qui pleuvaient parfosi n'avaient qu'un sens purement esthétique, et aucun interêt offensif...
Trés vite, Marc prit le chemin que d'autres pirates lui indiquérent, et arriva voiles basses dans un fabuleux port, le plus fabuleux port qu'il eut jamais vu en fait. Perdu au fin fond d'une crique bien gardée par des tours cachées dans les broussailles, les bâtiments pirates s'élevaient, grandioses, dans le soleil couchant, bien ammarrés aux quais, la voile propre, le pont niquel... La ville portuaire n'avait rien à leur envier. les maisons bien soignées, droites, géométriques, se côtoyaient, confondant leurs lumiéres en un halo jaunâtre. Une place fut allouée à la Nayade par un petit bateau intercepteur, et ils accostérent enfin dans la nuit tombante. Les marins furent congédiés, mais Marc resta sur le pont. En tant que bosco, il se devait d'attendre éventuellement des ordres de sa supérieure même à terre...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/timelapsemusic
Safana
Dragon mûr
avatar

Nombre de messages : 600
Localisation : Dans un Songe
Date d'inscription : 05/02/2006

MessageSujet: Re: La Nayade, princesse des eaux.   Dim 8 Oct 2006 - 15:56

Claudia se tordait les mains, elle avait descidé de prendre le necessaire pour survivre, et de s'enguager ici pour au moins la nuit. Elle glissa le journal dans sa veste et descendit sur le pont, la jeune fille qui l'accompagnait dans sa cabine rougissante aux regards avides des marins. Claudia s'arreta au niveau de Marc, et il pu s'apercevoir que le foulard qu'elle portait autour de son cou était nouée la pour cacher quelque chose. Elle laissa son regard vers le port, plutot que sur le jeune homme.

"Vous etes libre de vos fonctions, étant donné que nous sommes a Terre. Tachez simplement d'etre la quand nous repartirons ... si nous repartons."
Rajouta-t-elle plus bas. Elle demanda a deux marins assez baraqués de la suivre, la demoiselle et elle-même, puis descendit du Navire sur la planche étroite, et s'aventura non pas dans le port , mais vers la foret directement.
Après une demi-heure de marche, ils arrivèrent enfin a destination : plusieurs huttes au pied de la montagne. Claudia joignit ses mains sur ses yeux et regarda le haut de la montagne, et trouva enfin ce qu'elle cherchait.


"Nous dormirons ici cette nuit ..."
Elle leva d'avantage ses yeux et cherche la lune qui était invisible, et un frisson parcouru son corps quand elle sembla entendre des voix terrifiantes l'entourer. Elle se retourner, regarda, puis s'enfonça dans l'une des huttes, la main sur la garde de son sabre.

Dans le Port.
un brouillard inquiètant, comme on en croisait souvent en mer s'intalla sur les navires, et un nouveau vint accoster pres des precedents : un navire étrange, car sa coque était feuillu, et ses branches aux doigts crochus s'étandaient aux dela du navire. Ses habitants descendirent, et seul leurs pas sonnant comme du bois creux, et les yeux rouges étaient perceptibles dans la pénombre de cette nouvelle lune et de ce brouillard. Ils n'avaient qu'une destination : le pied de la montagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wazarnaud
Wazadragon
avatar

Nombre de messages : 2099
Age : 28
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: La Nayade, princesse des eaux.   Sam 14 Oct 2006 - 22:06

Marc, ne sachant trop quoi faire, et trouvant le comportement de Claudia réellement bizarre, décida de la filer discrétement ce soir là. Quelle ne fut pas surprise lorsqu'il découvrit que la capitaine ne dormait pas prés du port, comme le faisaient tous les marins, mais rejoignait une petite bâtisse dressée à flanc de montagne. Ce fait accrût sa circonspection. Regardant par la fenêtre de la hutte dans laquelle la capitaine était entrée, il vit qu'elle n'en gardait pas moins son autorité, donnant des ordres à ses deux gardes du corps.
Soudain, le jeune homme perçut un bruit derriére lui. Un craquement. Il se retourna vivement mais ne vit rien. Il fronça les sourcils mais refoula ses pensées en se disant que c'était le fruit de son imagination. Il se replongea dans son observation quand un deuxiéme craquement se fit entendre. Cette ofis-ci, il était sûr : il ne rêvait pas. Il se retourna et sortit doucement son sabre d'abordage, celui là même qui faisait de lui le bosco de la Nayade. Il s'avança à pas lents vers les fourrés situés un peu plus bas. Le fourré sembla frémir dans la brise glaciale qui se levait peu à peu. Marc se figea. Un bruissement, encore. Quelque chose bougea à a limite de son champ de vision. Marc se tourna et fit face à... Un être indescriptible. Hybride entre arbuste et humain, il avançait lentement, mais résolument. Ses yeux étaient rouges. Rouges de haine, de colére, de méchanceté et de folie. Marc sentit un spasme le parcourir. Il retint de justesse son arme et garda sa position. Le monstre le regarda, ouvrit la bouche et émit une longue plainte qui résonna longtemps. Marc sentit ses entrailels se liquéfier. Il lâcha son arme et se précipita vers les huttes. Arrivé à celel se sa supérieure, il frappa comme un fanatique à la porte, gémissant et hurlant de terreur...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/timelapsemusic
Safana
Dragon mûr
avatar

Nombre de messages : 600
Localisation : Dans un Songe
Date d'inscription : 05/02/2006

MessageSujet: Re: La Nayade, princesse des eaux.   Ven 20 Oct 2006 - 17:11

Claudia, entendant la voix derrière les coups sur la porte se rua vers celle-ci et l'ouvrit, quand, la lumière manquante de la lune, elle agita sa torche au dehors, apercevant enfin les monstres arrivant. Elle ferma vivement la porte, retira ses gants, devoilant sa peau a présent completement tachée de sang. Elle voulu atraper son sabre qui était dans les mains de sa dame de compagnie, quand, touchant les mains de la jeune fille, elle s'effondra au sol, agitée de spasmes, puis se raidit, sentant déja la mort se son corps en decomposition accelerée. Claudia equartilla les yeux de terreurs, immitée par les marins qui l'accompagnaient. Elle renfila ses gants, deglutit peniblement surmontant sa propre peur, puis atrapa son sabre bien en main, prete a se defendre quand enfin ils arrivèrent. Ils n'eurent même pas besoin de forcer la cabane de bois, car celle-ci, comme si le bois mort revivait, s'écarta sur un coté, laissant une grosse ouverture dans le mur. a la lueure de la torche tombée au sol, on pouvait enfin voir leur véritable forme : c'était des hommes, comme recouvert d'une peau en bois a l'allure indestructible, mais ce qui était le plus troublant, était leurs yeux, d'un rouge si vif qu'on ne distinguait plus la pupille du reste de l'oeil. La Capitaine réagit vivement, atrapant la torche et le balançant sur ses hommes de bois ; le premier atteint prit feu, mais cela ne sembla pas le blesser, et il offrit un semblant de sourire, ressemblant plus a un rictus, échappant un rire effrayant. Claudia laissa parcourir un frisson tout le long de son corps, puis se laissa faire, figée par la peur, lorsque celui qui semblait etre leur "chef" l'atrapa au cou. Les autres marins furent immobilisés.
Il amena la femme jusque devant son visage, la decollant ainsi du sol avec facilité., et plongea son regard dans celui devenue vitreux de la femme.


"Femme, tu as reveillé la colère. Tu te dois d'offrir l'Objet, ou bien d'en payer par ton ame."

Il la relacha en la jetant legerement dans la pièce, ce qui fit tituber claudia revenue a elle-même. Elle montra ses mains vides et, avec un soupir et un regard de regret a Marc et ses marins elle leur murmura : "Je suis désolée ..."
Elle se mit a genoux, s'offrant a l'emprise de l'immortel qui, de sa hauteur la scrutait avec mepris, puis, comme reflechissant a la sentence, il dit de sa voix rocailleuse :
"Tu sera, comme les autres avant toi, chargée d'un servitude eternelle, et tu devra Le retrouver. Saches que lorsque tu l'aura retrouvé, tu sera liberé, et tu mourra. Crains de me revoir, et crains aussi les jours de Lune Nouvelle, car ton ame est mienne, et tu n'aura plus l'occasion de toucher de tes mains sans offrir la mort, ou la servitude."

Il avait commençé a partir en prononçant ses derniers mots, puis avait disparu dans la nuit, laissant Claudia agenouillée, le visage tourné vers le sol. Elle se releva avec peine, trebucha jusque vers le trou dans le bois fait par ces monstres. Furtivement, elle balança le journal dehors puis se dirigea vers la montagne, atrapant le journal au passage.. De la cabane, on pouvait entendre ses pleurs s'éloigner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wazarnaud
Wazadragon
avatar

Nombre de messages : 2099
Age : 28
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: La Nayade, princesse des eaux.   Ven 20 Oct 2006 - 17:20

Bien que secoué, Marc dépassa sa peur pour se ruer au dehors, laissant derriére lui les deux hommes de main tétanisés. Il retint sa nausée sur les premiers métres, mais dut bien laisser s'écouler son dernier repas dans un râle pitoyable. Puis, reprenant ses esprits, il courut à la poursuite de la capitaine, s'aidant des pleurs qui résonnaient dans la vallée. Il trébucha maintes fois dans des ronces, mais se releva à chaque fois, ne faisant pas attention à ses lésions qui le brûlaient.
Enfin, il rattrappa la jeune femme traumatisée, en pleurs, dans une petite clairiére éclairée par le clair de lune. Elle était assise sur un rocher situé en son centre, et la lueur céleste donnait à cette scéne un aspect trés surnaturel. Marc souffla, respira profondément et rejoignit Claudia, marchant avec droiture comme un marin venu faire son rapport. Arrivé en face d'elle, il s'agenouilla, hésita, puis passa ses bras autour de ses épaules. Ne sachant trop que dire, il préféra se taire, ou du moins murmurer des "chhhht" apaisants, en attendant que les sanglots passent...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/timelapsemusic
Safana
Dragon mûr
avatar

Nombre de messages : 600
Localisation : Dans un Songe
Date d'inscription : 05/02/2006

MessageSujet: Re: La Nayade, princesse des eaux.   Ven 20 Oct 2006 - 17:46

Claudia leva doucement les yeux puis reconnut Marc, elle voulu le toucher pui se resigna. Elle passa une main sur ses yeux, essyanr les larmes qui ravagaient son visage abimé, puis chuchota, le souffle coupé par ses sanglots :

"Ne me touches pas Marc ... d'ailleurs, tu devrais partir, avec la Nayade et tout mon équipage .. dis que je suis morte, n'importe quoi ..."

Elle laissa son regard s'évader.

"Non, d'abord, nous allons partir ... mais nous devons nous debarasser de ce journal, et le cacher la ou personne ne le trouvera, cette fois-ci. Et puis, nous laisserons l'équipage partir, et enfin, je partirai avec la Nayade a la recherche de ce maudit objet donc je ne connais rien ... Partons, avant la prochaine nouvelle Lune ..."

Elle se frotta les bras puis se releva, enfila son gant puis prit une allure lente vers la montagne, et vers la cabane de l'ermite qui se trouvait a son sommet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wazarnaud
Wazadragon
avatar

Nombre de messages : 2099
Age : 28
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: La Nayade, princesse des eaux.   Sam 21 Oct 2006 - 19:19

Marc se releva, regarda un instant la forme fantomatique de sa supérieure s'éloigner dans la nuit, et choisit de la laisser seule à présent. Il descendit aux huttes et trouva en chemin les deux gorilles de Claudia. Il ne leur dit que le strici nécessaire :
Elle a besoin d'être seule. Nous appareillons au plus tôt.
Ils descendirent de la montagne tous trois, les deux brutes ne se posant pas plus de questions, ce qui faisait parfaitement l'affaire de Marc. Une fois arrivés en ville, le bosco ordonna aux deux marins :
Allez me chercher tous les autres. Je retourne au bateau préparer le voyage. C'est un ordre formel, si certaisn refusent... Ils savent ce que ça veut dire. Et... Ne leur dites rien de ce qu'il s'est passé, hein ?
Il espérait qu'ils avaient bien tout compris, comme ils étaient un peu lents d'esprit, alors qu'ils partaient dans la nuit, illuminés uniquement par les lampadaires épars. Il remonta sur le bateau, une fois seul. Il méritait bien un petit peu de sommeil, mais il devait avant tout préparer un maximum le voyage. Il s'empara d'une vieille carte qui trainait par là, il commença à calculer des directions à grands renforts de compas et de réglettes. Quand enfin il eut fini, il jeta un oeil critique à son travail et le jugea bon. Il alla se coucher pour une nuit qui, au final, risquait d'être courte...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/timelapsemusic
Safana
Dragon mûr
avatar

Nombre de messages : 600
Localisation : Dans un Songe
Date d'inscription : 05/02/2006

MessageSujet: Re: La Nayade, princesse des eaux.   Sam 21 Oct 2006 - 19:58

Claudia monta le long d'un sentier sur la montagne, menant vers la cabane isolée dans l'ile. La montée était rude, et elle était épuisée de cette soirée, la force de sa fierté étant épuisée par ses sanglots. Elle arriva enfin a la cabane et, de cet endroit, elle surplombait completement l'ile c'est pourquoi, le souffle coupé par une telle merveille, elle s'assit, posa ses coudes sur le haut de ses cuissardes et admira les lumières du port, et les navires qui semblait aussi grand qu'un homme a cette distance. Elle soupira puis, entendit le vieil homme sortir de chez et s'arreter sur le pas de sa porte, elle ne bougea pas. Il ne bougeaient pas, ni ne se parlaient. Du moins, les paroles se transmettaient par les émotions, les souffles du vent, un geste au loin. Elle se releva après qu'il ai fermé sa porte. Elle redescendit la montagne, traversa la colline puis enfin la foret, restant en contact intime avec la nature, écoutant les murmures des arbres, le bruissements de leur feuilles, leur adieu.
La capitaine ariva enfin au port, croisa certains de ses marins, leur adressa un signe, et souvent un sourire, aussi forcé qu'il puisse etre, puis elle monta sur la Nayade, et, comme si le navire réagissait a sa presence, elle sentit les grincements du bois a son contact, puis, presque troublée, elle se precipita dans ses appartements, enferma le journal dans son tirroir puis s'engouffra dans son lit, tentant de s'endormir tant qu'elle le pourrait.


Au petit matin, le soleil levant activa les marins et Claudia, ayant reussi a dormir d'un sommeil très calme, bizarrement, se leva a l'aube, s'activant a au gouvernail pour quitter le port. Elle était plantée sur ses deux jambes, et regardait avec un sourire franc la mer s'étandant au devant, puis elle ferma les yeux, laissant la rbise du matin glisser dans ses cheveux. Le plus troublant était que le Navire semblait aller très rapidement, bien qu'étant a contre vent, et la Capitaine souriait, ignorant les visages étonnés de ses compagnons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wazarnaud
Wazadragon
avatar

Nombre de messages : 2099
Age : 28
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: La Nayade, princesse des eaux.   Sam 21 Oct 2006 - 20:54

Une fois le port quitté, Marc s'empressa de rejoindre Claudia pour lui proposer le voyage qu'il avait envisagé la veille. Il avait décidé de ne pas reparler de l'incident à sa supérieure, et plus le temps passait, plus il se disait que c'était une bonne idée. L'effervescence qui circulait à bord n'améliorait déjà pas beaucoup le caractére des marins, et Marc se surprit plusieurs fois à crier sur un pauvre mousse qui n'avait pas rangé telle ou telle babiole. Tout l'équipage était sur les nerfs. Seule Claudia semblait sereine et calme. Marc se sentit de suite rassuré quand il se retrouva prés d'elle.
J'avais envisagé de partir plein nord, vers les pays scandinaves. Les pirates sont rois là bas, à ce qu'il parait. Sauf que ce ne sont pas des pirates, mais des vikings... Mais bon c'est la même chose. On pourrait, tant qu'à faire, passer au large du port de Bratylasa. Il y a une cargaison d'objets précieux qui doit y être acheminée par bateau d'ici une semaine. En se pressant unpeu, on doit pouvoir y arriver. Puis on ferait une escale au port de Hutopia pour y vendre la marchandise. C'est le port pirate où on gagnera le plus, et puis ce n'est qu'un petit détour de rien du tout. Vous en pensez quoi ?
Alors qu'il attendait la réponse, Marc se surprit à admirer la magnifique chevelure de la capitaine voler au gré des vents, sur un fond rose-orangé de soleil levant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/timelapsemusic
Safana
Dragon mûr
avatar

Nombre de messages : 600
Localisation : Dans un Songe
Date d'inscription : 05/02/2006

MessageSujet: Re: La Nayade, princesse des eaux.   Sam 21 Oct 2006 - 22:16

Claudia tourna son regard vers Marc et le jeune homme pu remarquer que, après qu'il ai prononçé ces quelques, les yeux de la femme brillaient d'une lueure étrange mais réchauffante.

"C'est une très bonne idée .. un tout petit détour ... vous etes devenu très bon en Piraterie Marc, et en si peu de temps. Vous etes admirable et bientot, vous pourrez voler n'importe quel Navire et hisser les voiles, loin de cette coque maudite."

Elle lui adressa un clein d'oeil puis rit de bon coeur, tout en adressant une tape amicale dans le dos du Bosco. Elle reprit son sérieux et regarda le visage du jeune homme et pour la première fois, elle vis un homme devant elle, un jeune homme devenu homme, après trop d'evenements en quelques mois. Elle regarda les traits de son visage, les marques du temps puis ses yeux dessinèrent les courbes de son nez, puis celles de ses lèvres quand elle secoua la tête, pour reprendre ses esprits.

"Je ... je vous accorde de prendre un bain Chaud dans les appartemants, vous me semblez un peu tendu .. et j'imagine que cela fait un moment qu'un bain chaud vous a été refusé. Ensuite, je souhaite votre presence a mes côtés ... c'est votre plan, alors vous y viendrez a bout."

Elle lui sourit doucement, puis le congédia de cette manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wazarnaud
Wazadragon
avatar

Nombre de messages : 2099
Age : 28
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: La Nayade, princesse des eaux.   Jeu 26 Oct 2006 - 16:14

Marc ne se le fit pas dire deux fois et profita longuement d'un bain dans les appartmeents de la capitaine. Trés pudique, toutefois, il avait refusé l'aide de Berte et lui avait suggéré d'aller tenir compagnie à Claudia en attendant. La vieille femme l'avait mal pris, accessoirement, et ce n'était que le début d'une longue série d'altercations entre eux deux, mais ça nul ne le savait.
Aprés le bain moussant dans lequel Marc avat déversé moult produits exotiques qui lui passaient sous la main, le jeune homme, revigoré, se sécha et s'habilla proprement, avant de se raser avec son sabre. Puis il rejoignit sa supérieure sur le pont. Sans surprise, Berthe n'était pas à ses côtés. Marc la chercha du regard mais ne la vit pas. Tant pis.
Il resta debout à côté de Claudia, droit, regardant l'horizon, pendant un certain temps. Au bout d'un moment, il se décida à engager la conversation :

Il n'y a pas que moi qui suis tendu. Les autres marins sont sur les nerfs, à cause de la pause trop courte, vous voyez... Mais ils continuent à vous suivre malgré cela. C'est bizarre, lorsque j'imaginais les pirates, étant enfants, je les voyais sans scrupules, sans pitié aucune... Mais en fait c'est totalement faux. Les pirates, c'est avant tout une société, et qui marche presque mieux que la société dite "civilisée" : Ils sont tous rassemblés sous votre égide, et ils le savent, et ils respectent ce fait. Pas comme d'autres de la terre ferme...
Il laissa passer un instant.
Mes parents doivent se demander ce que je fais. je ne sias pas quelle serait leur réaction si je leur disais réellement... De toutes maniéres je ne les reverrai jamais.
Il soupira, la tête pleine de souvenirs, et se tourna vers Claudia.
Mais vous, Capitaine, quelle famille avez-vous ? Enfin... Si vous daignez m'en parler... Vous ne voyez jamais personne une fois à terre, ou presque. Vous n'en parlez jamais... Et puis... Une belle femme comme vous doit bien avoir... Un soupirant quelque part, un amant ?
Il rougit jusqu'à la racine des cheveux.
Je suis désolé de vous demander ça. Si vous ne voulez pas répondre ce n'est pas grave, mais vous êtes tellement mystérieuse, et moi je suis tellement... curieux...
Il baissa les yeux et regarda ses pieds, attendant une brimade.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/timelapsemusic
Safana
Dragon mûr
avatar

Nombre de messages : 600
Localisation : Dans un Songe
Date d'inscription : 05/02/2006

MessageSujet: Re: La Nayade, princesse des eaux.   Jeu 26 Oct 2006 - 16:48

Claudia souria puis se retint de rigoler aux eclats, retirant son sourire avec un grand controle sur soi-même. Elle regardait la proue du bateau, et les vagues eclabousser a sa rencontre cependant, elle distinguait nettement la presence du jeune homme a ses cotés.

"Vous sentez très bon, c'est bien plus agréable."

Elle ne dit rien d'autre, tandis que des marins passaient une caisse en bois derrière eux puis elle dit, coupant le silence a nouveau installé :

"J'ai une famille. ma famille est sur ce Navire. Je suis née sur ces planches, et ma mère y est morte. La seule personne qui a été le centre de ma vie fut ma Grand mère, Mary Read. Mais voila, le temps l'a emporté et je suis directement devenue Capitaine. Depuis ce jour, ma famille est composé des personnes qui étaient la ce jour, et qui y sont encore, vivants ou morts."

Elle ferma les yeux, puis poussa un soupir.

"Quand a un amant, je n'en ai pas, ni ici, ni sur Terre ... pur la simple raison que les hommes ont peur de moi, et que je ne supporterai pas de savoir mon homme dans les bras d'une autre. Bien sur, il y a celui a qui je suis promise, et qui peut etre sur que jamais il ne me verra dans sa couche, je préfèrerai encore tomber le cou sous la corde plutot que de me faire toucher par lui."
Elle ricanna puis ajouta :
"Et de toutes façons, qui voudrait d'une femme maudite a présent ?"

Elle ricanna de plus belle puis, prise de spasmes elle toussa un bon coup puis se reprit.

"Vos parents vous les reverrez, ne vous en faite pas. Vous les reverrez a votre mariage, lorsque vous croulerez sur l'or et que vous pourrez clamer haut et fort votre rang de ... Commodor ? Et toutes les pucelles dans votre couche seront ravies de vous offrir des batards. Et, avec un peu de chance et de ruse, vous arriverez surrement a me poursuivre et me remettre en main propre au Roi, et moi, desesperée, je vous ferai du charme pour obliger votre virilité a s'evailler et a me relacher !"

Elle tourna son regard vers Marc et le fixa avec une lueur étrange dans les yeux.

"Ca ne vous tente pas ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wazarnaud
Wazadragon
avatar

Nombre de messages : 2099
Age : 28
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: La Nayade, princesse des eaux.   Jeu 26 Oct 2006 - 17:26

Marc prit les propos de sa capitaine trés au sérieux :
Vous pensez réellement que je ne resterai pas pirate ? Détrompez vous, je vous ai dit que ma nouvelle opinion sur la piraterie me donne bien d'autres débouchés que finir chez les corsaires ou chez les commerçants.
Il inspira l'air salé de la mer, sentant les effluves de la sueur des marisn par la même occasion...
Je ne reverrai jamais mes parents. Je n'ai pas envie de les revoir ,de toutes maniéres. Je me sens mieux... Ici. Loin des "pucelles" que vous dites et des ennuis que peuvent me causer tous les bâtards que je pourrai engendrer avec elles. Non. Je ne pense même pas que je me marierai un jour. Piraterie et amour sont incompatibles, vous devez le savoir, et vous avez du le faire comprendre à celui auquel vous êtes promise.
Il fronça les sourcils.
Là, je tique, capitaine. Vous êtes libre comme l'air, et votre rang de pirate vous suffit comme raison pour tuer l'homme qui vous désire. Pourquoi parlez vous de lui au présent ?
Il répéta encore une fois :
Vous êtes libre.
Il la regarda dans les yeux.
Nous sommes libres. Et moi, personnellement, je suis heureux comme ça. Je finirai comme tous ces marins à la voix marquée par le tabac, heureux d'être sur ce navire, sous vos ordres, et heureux de débarquer sur la terre ferme pour squatter les bars et leurs filles de joie... C'est leur vie. ce sera la mienne, et ça me convient.
Il jeta un coup d'oeil à l'horizon.
Vous devriez reprendre la barre, nous partons sur l'Est.
Des dauphins apparurent autour de la coique, sautant gracieusement au grand plaisir des matelots, qui disaient voir en ces signes un bon présage.
Vosu voyez, même les dauphins sont d'accord...
Sur ce, il lui fit un clin d'oeil, lui sourit franchement et darda son regard au loin.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/timelapsemusic
Safana
Dragon mûr
avatar

Nombre de messages : 600
Localisation : Dans un Songe
Date d'inscription : 05/02/2006

MessageSujet: Re: La Nayade, princesse des eaux.   Ven 3 Nov 2006 - 11:42

Claudia posa ses mains sur le gouvernail, et avec une douceur extreme, elle tourna légèrement la barre afin de remettre le navire sur son chemin, puis elle laissa un silence afin de choixir correctement ses mots. Après quelques minutes ou les seuls sons étaient la voix des marins, le couinement des dauphins et les vagues se fraquassant contre la proue du bateau a toute vitesse, elle ajouta :

"Je lui suis promise depuis ma naissance .. C'est Mary Read qui me promis a lui, en accord avec le père de celui-ci ... Elle voulait que j'ai un destin different, que j'aille a la cours, que j'aille dans le camp adverse, seulement elever un enfant sur un navire au milieux de la Piraterie n'était pas le bon moyen, elle l'a fais par promesse a ma mère ... une promesse a un mourant doit etre tenue. Lorsque mon ailleule est morte, je suis allée me presenter a lui, mais je n'ai supporter ce mode de vie, et je n'ai pu le suporter lui, j'ai refusé qu'il me touche, au péril d'une dague sous le cou ..."Elle ricanna doucement en se remémorrant ce souvenir puis elle continua : "Et donc, étant un Commodor il fait tout pour me retrouver dans les mers. Les seuls fois ou il me voit, c'est quand je me rend dans son chateau comme .. la dernière fois lorsque je suis allée chercher l'Amulette. Vous comprenez, si je m'unissais avec lui, je ne pourrais plus jamais monter sur un navire, je ne pourrai plus toucher une barre, je ne pourrai plus depasser l'interdit .. je ne serai plus Libre. Je plains toutes ces femmes qui sont forcés de le faire, perdre la Liberté, voila la pire chose en ce monde. "

Elle se baissa et jeta un coup d'oeil a une carte puis elle ramena son attention sur les matelots s'activant.

"Vous avez raison, profitez de votre jeunesse Marc, profitez qu'on ne vous la vole pas ... et qu'on ne vous vole pas votre vie."

Son regard se troubla et a ces mots et rajusta ses gants.

"Maintenant, je ne peux plus toucher quelqun sans en faire un maudit comme moi .. je ne pourrai plus toucher la chair masculine a chaque escale, je ne pourrais plus soigner quelqun sans des gants, je ne pourrais plus aider ... Mais le pire reste la plainte continuelle du Navire ... ça m'empèche presque de dormir. Ne touchez jamais mes mains Marc, ne les touchez jamais au risque que j'y laisse la vie."

Elle deglutit peniblement puis changea de sujet radicalement.

"J'ai pu constater que ma nouvelle demoiselle de chambre aime vous regarder en cachette, et même qu'elle rougit dès qu'on ose parler de vous. Vous devriez en profiter."

Elle ricanna en lui rendant son clein d'oeil puis confia la barre au Timonier et descendit les marches, ajoutant ses bras a ceux de deux marins qui n'arrivaient pas a soulever un canon pour le mettre dans la cale ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wazarnaud
Wazadragon
avatar

Nombre de messages : 2099
Age : 28
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: La Nayade, princesse des eaux.   Ven 3 Nov 2006 - 12:50

Marc rougit jusqu'à la racine des cheveux en entendant les propos de la capitaine sur la fille de chambre. Il secoua la tête pour chasser les idées qui lui venaient et, pour oublier tout cela, il retourna à la chambre de la capitaine pour lui emprunter quelques plans dont il avait besoin pour la suite du voyage. Mais à peine il ouvrit la porte, que la vigie annonça :
Voile à bâbord !
De suite, Marc changea de destination et se précipita sur le pont. Un marin lui passa une lunette et il put observer, au loin, une voile se dessiner, fonçant sur eux. Il rendit la lunette à son camarade et se mit à chercher Claudia. Quand il la toruva enfin, il lui annonça sombrement :
Un navire aux voiles blanches se dirige vers nous. Et ils ne nous veut pas que du bien. A son allure, je dirai que c'est un navire de la Couronne...
Sans attendre la réponse de la patronne, il commença déjà à appliquer le code, la décision qui serait prise de toutes maniéres :
Aux armes ! Tous aux postes de combat !
Il se rua lui même sur son sabre et le dégaina, pensant en même temps qu'un pistolet lui serait bien utile. Pendant ce temps, derriére lui, les marins s'activaient, chargeaient les canons, surexcités à l'idée du combat qui se rapprochait. La poudre se passait de mains en mains sans précautions aucune, et les boulets roulaient sur le sol sous les rires gras de leurs propriétaires. Marc monta sur le pont et attendit le choc, en regardant les marins se préparer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/timelapsemusic
Safana
Dragon mûr
avatar

Nombre de messages : 600
Localisation : Dans un Songe
Date d'inscription : 05/02/2006

MessageSujet: Re: La Nayade, princesse des eaux.   Ven 3 Nov 2006 - 18:25

Claudia jeta un regard au Navire qui approchait. En temps normal elle aurait été excitée et autant effrayée a l'idée de la confrontation mais là, seule l'issue de la bataille lui importait. Elle avait posé ses mains gantées sur le bois du Navire, et sentant les plaintes sans cesse du navire a son contact, et, tandis qu'elle se penchait pour y poser son oreille et fermer les yeux, elle sentit le contact de plus en plus fort et s'en detacha, intriguée. Son atention fut ramené par un chant que ses matelots aimaient chanter pour s'attirer les bienfaits des Dieux et le courage de proteger le Navire. Elle descendit sur le pont, ses talons claquant sur le bois et degaina l'un de ses sabres qui ne la quittait presque jamais, et qui faisaient d'elle une fine lame, tandis qu'elle se baissa sur un toneau, croisant son reflet dans une flaque et la trace sur sa joue. Elle passa sa main sur sa peau, sentant la texture rappeuse du bois. D'un soupir elle rejoignit ses matelots, unissant sa voix a la leur et acceuillant avec joie les tapes amicales que certains lui flanquaient dans le dos. Et tandis que la joie et la bonne humeur s'échappaient de la Nayade, le navire de la courronne approchait, les canons sortis. Le combat se declencha quand ce dernier ouvrit le feu, offrant les boulets a la coque de la Nayade et arrachant des morceaux entiers de bois a la coque et offrant ses secousses a chacun des nvaires touchés ainsi qu'a leur habitants.
Claudia s'était accrochée aux anneaux habillant la grosse voile, et regardait le carnage ses boulets : cette bataille serait terminé lorsque le premier bateau serait coulé, ou reussirait a prendre la fuite. la Fuite ? voila une chose que jamais elle ne ferai, jurée par son honneur. Un battement se faisait de plus en plus fort dans ses oreilles, et commençait a lui donenr un mal de tête ; tentant en vain de se relever, elle s'affaissa, sentant le battement grandir dans ses oreilles puis, posant sa tête fiévreuse contre le bois de la grande voile, le visage suant a grosses gouttes quand le battement dans ses tympans devint trop intense, elle retira ses gants et toucha de ses yeux mains le plancher et, celui-ci se mit a vaciller, puis, tandis qu'elle serrait ses mains sur le bois "mort", les trous crées par les boulets se refermaient l'un apres l'autre, laissant encore une chance a la Nayade se persister dans ce bas monde. Sentant une force inconnue l'entrainer vers le bois mouvant, elle retira ses mains et s'effondra au sol tandis qu'autour d'elle, quelques marins s'activaient pour la réanimer tandis qu'elle murmurait un "pas mes mains .." qui s'étouffa dans sa gorge et qu'ils ne purent entendre, elle perdit connaissance tandis que ceux qui avaient touché ses mains tombaient a leur tour, comme des morts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wazarnaud
Wazadragon
avatar

Nombre de messages : 2099
Age : 28
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: La Nayade, princesse des eaux.   Ven 3 Nov 2006 - 20:07

Marc se battait comme un pauvre diable. Les marins de la Couronne avaient envahi tout l'arriére du navire déjà, et autour de lui ses camarades tombaient inlassablement sous la charge intarissable des ennemis. Marc en abattit un avec hargne, lui enfonçant sa lame dans le bide avant de la ressortir et affronter un autre corsaire. Il lui trancha une main et lui botta les fesses rapidement. mais inlassablement, lui et la dizaine de pirates restants se retrouvérent rassemblés autour du corps de leur capitaine, endernier carré, encerclés. Les autres marisn interrogérent Marc du regard. En cas d'indisposition de tous les autres supérieurs, c'était à lui qu'incombaient toutes les responsabilités. Marc serra les dents, crispa tous ses muscles... avant de lâcher son arme, bientôt imité par les autres prisonniers. Ils furent rapidement ligotés et transfér&és sur l'autre navire. Là, un homme les attendait. Sans un mot, il observait chaque prisonnier qui lui était présenté et les envoyait à la cale. Quand ce fut le tour de Marc, le jeune homme implora :
S'il vous plait, cette servante n'est pas bien, je dois rester avec elle, en tant que dernier gradé du navire.
L'homme le toisa.
Tu as quel grade, petit ?
Marc ne releva pas le "petit".
Je suis bosco... Monsieur.
L'homme opina doucement du chef.
Une servante, hein ?
Il se tourna vers Claudia et ricana.
Et moi je suis la reine d'Angleterre ! Je me disais bien que je t'aurais un jour, ma promise...
Marc en resta sans voix. L'homme se retourna vers lui et ordonna :
Mettez le aux fers spéciaux pour les menteurs, et amenez mademoiselle Read dans ma cabine. Laissez la attachée, oui, elle risque de ne pas pouvoir se retenir de me sauter dessus autrement, à son réveil... Ah oui ! Aussi... Coulez leur navire. Gardez juste la plaque de nom... En souvenir.
Marc ne pouvais même plus parler. Des larmes lui brûlaient les yeux, et il poussa un dernier gémissement avant de se faire enfermer dans la cale :
Non...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/timelapsemusic
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Nayade, princesse des eaux.   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Nayade, princesse des eaux.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Toutes les eaux sont couleur de noyade. [PV Aélis]
» Eaux croupies, rattus norvegicus
» Dégâts des eaux [Jena]
» [ Toutes les eaux sont couleur de noyade ] - [ PV ]
» Pierre, sauvé des eaux!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Héroic-Fantasy RP :: L'index des RPs. :: Histoires Achevées-
Sauter vers: