Ce n'est pas la fin. Ce n'est même pas le commencement de la fin. Mais c'est peut-être la fin du commencement. A vous de continuer l'histoire...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un ptit rp trankil... pour un gars...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
manta
Oeuf de dragon


Nombre de messages : 6
Localisation : lyon
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Un ptit rp trankil... pour un gars...   Mer 8 Fév 2006 - 1:34

voila donc c'etait une commande de rp;. j'ai fait ça... dites moi ce que vous en pensez...




On m’appelle Aragorne, le Rôdeur du Nord... et voici mon histoire...

Il y a des années de cela, mon grand père, Maltanesh, mourut dans d’atroces souffrances, rongé par un feu ardent consumant ses entrailles, l’œuvre du Mal en personne, de celui qui est a présent mon ennemi juré : Lucifer... Je voulu alors me venger, venger Maltanesh, cet homme si bon, qui m’avait appris a manié l’épée et le bouclier... Je voulais venger mon grand père, mais mon père, Raziel, m’en empêcha... Il se rangea même du coté de ce chien de Lucifer, et devint son bras droit...
On me parla alors d’Alnalesh, une épée magique, la seule existante qui me permettrait de tuer Lucifer, mon père par la même occasion, et ainsi assouvir la soif de vengeance qui guidait mes pas, mes rêves et mes cauchemars...
Je rencontra alors un dénommé MacCrage, fondateur d’une importante guilde, Macoria, dont la renommée le précédait... Celui-ci avait entendu parlé de mon histoire, et me confia qu’il pouvait m’aider... Je le suivis alors dans ses pérégrinations, combattant à ses cotés, parcourant monts et vallées pour rejoindre le reste de son armée. Arrivée à bon port, il me remit un grand coffre de bois, dans lequel gisait une longue forme oblongue, recouverte d’un tissu de toile grossière. Je l’enlevai, et alors s'offrit a mon regard la lame la plus magnifique que j’ai jamais vu : luisante, forgée dans un mithril bleuâtre, le pommeau serti de mille pierre précieuses, façonnée dans le plus pur métal... Des étincelles parcoururent son tranchant lorsque j’approchai ma main, ce qui me fit sursauté... Apres quelques instants d’hésitation, je m'avançais de nouveau, et prenais en main Alnalesh, enfin... Les étincelles se transformèrent en flammes bleutées, et en la rangeant dans son fourreau je me dis que la légende n’avait pas menti, et que cette épée sera l’instrument de ma vengeance...

Nous partîmes donc a travers les vallées du Nord, a la recherche de Raziel et de son Maître Infernal... Notre but était la Porte Ultime, mais avant d’y arriver de nombreux obstacles se dressèrent sur notre route.

Alors que nous marchions dans les montagnes, un des hommes de MacCrage vit un corbeau voleter à quelques coudées de nous... Ce genre de volatiles n’était pas rare en ces régions arides, mais celui-ci était étrange... Non seulement il semblait nous suivre, mais ses yeux étaient rouges, comme ceux de Lucifer, et il tenait en son bec un morceau de papier jauni... Prestement, un des archers de Macoria l’abattit d’une seule et unique flèche, et nous nous précipitâmes pour lire le message, écrit en lettre de sang sur un ancien parchemin... La menace semblait réelle : Lucifer et ses hommes comptaient incendier tout les villages alentours avant de nous exterminer un à un, jusqu’au dernier... Nous pressâmes le pas afin d’arriver au plus vite a la Porte Ultime...

Mais hélas la menace avait déjà été mise a exécution : depuis les Monts du Nord, nous vîmes une fumée noire s’élever en tourbillonnant au dessus du village d’Ibrin... Les corbeaux et les autres charognards étaient déjà la, et alors que nous descendions le chemin abrupt qui menait au village, nous ne discernâmes pas âme qui vive... Arrivé à quelques centaine de mètres des portes de la ville, une silhouette humaine sortit de la pénombre, tenant à la main une épée rougeoyante, de sang et de feu... Je ne mis pas longtemps à reconnaître mon père, à ce rictus qu’il avait déjà lorsqu’il rejoignit Lucifer... Je mit pied a terre, sortit Alnalesh de son fourreau, et marcha sur lui, suivi de loin par les membres les plus valeureux de Macoria... Arrivé à quelques mètres de lui, je vis dans ses yeux une terrible lueur de démence, une folie sourde et profonde qui rongeait son esprit comme les flammes de l’enfer avaient rongées les entrailles de mon grand père... Son visage se déforma soudain, et il se jeta sur moi en hurlant, un hurlement d’outre tombe, qui me hantera sans doute pour des décennies encore... Je me baissa prestement, fit un pas de coté, et enfonça mon épée flamboyante dans la gorge de cette chose que je ne pouvais décemment plus considérer comme mon père... Je vis la folie partir de ses yeux, son regard s’embrumer, ses traits s’apaiser, et dans un dernier souffle, il me dit : « D... Deux... Ap... Apparences... », avant de disparaître dans des volutes de fumées tourbillonnantes, dégageant une désagréable odeur de souffre... Son âme retournait a celui a qui elle appartenait, sans doute...
Ces paroles, les dernières paroles d’un être diabolique soudainement redevenu humain, résonnèrent longtemps dans ma tête, alors que nous traversions le village dévasté de Ibrin, telles des ombres silencieuses dans le chaos d’une ville ravagée par le mal et les tourments de l’Enfer...

Avant d’atteindre la Porte Ultime, nous dûmes combattre des bandits, portant la marque de Lucifer sur le front, puis des créatures étranges, à la silhouette chaotique, sans doutes des créations aberrantes du maître des enfers... Il fallait désormais plus que les doigts des deux mains pour compter les blessures infligées aux hommes de la guilde... Tout les soirs, après avoir monté le campement et établi les tours de garde, le Chaman soignait les blessures, distribuait des onguents, pansait les plaies et concoctait avec soins des potions médicinales avec les herbes qu’il trouvait de ci de la ou qu’il sortait de sa besace...

Arrivé en vue de la Porte Ultime, tout le monde était revigoré. Nous étions tous impatient d’en découdre... Quand soudain des aboiement retentirent, comme si une meut de chien déferlait sur nous... Nous nous rapprochâmes, et nous vîmes alors une légende, gigantesque, impressionnante : Cerbère, le chien a trois têtes, le gardien des enfers, que seul Hercule avait réussi a vaincre il y a des millénaires de cela... Les membres de la guilde se regardèrent un instant, puis sortirent leurs armes et se précipitèrent a l’assaut...

Durant le combat, Shikamaru et Stox moururent en braves, fauchés par les têtes meurtrières de Cerbère... Ils furent enterrés non loin de la, une sépulture simple mais une cérémonie ô combien émouvante pour tous... Le reste de la troupe se partagèrent un bout de cuisse de chien (il était assez gros pour nourrir un régiment...), silencieusement, repassant dans leur tête le combat harassant qui leur avait permis de tuer une légende. Tous revoyaient les lames de Aragorne, de MacCrage et de Stox s’enfoncer simultanément dans les gorges des trois têtes... Tous revirent la troisième relâcher Shikamaru pour attraper Stox, et des larmes coulèrent sur les joues de certains... Ils avaient vaincu Cerbère, mais ils avaient perdu deux fidèles compagnons... Leur mort sera vengée !!

Le lendemain, je fus le premier à me lever, et devant le chagrin de mes compagnons d’infortune, je décidai d’aller seul à la rencontre de mon destin... J’avais causé trop de pertes à Macoria pour continuer à les entraîner dans ma chute... C’était MA vengeance, et si quelqu’un devait mourir encore, pas question que ce soit l’un des hommes de MacCrage...

Je m’aventurai donc seul le long des interminables marches qui menait dans les entrailles de la Terre... Je transpirai de plus en plus, et des ruisseaux de roches en fusion commençait a suinté le long des parois abruptes dans lesquelles était découpé l’escalier...

Arrivé en bas, je vis enfin mon ennemi juré, Lucifer, avec devant lui une ombre fantomatique ressemblant a mon père... Un caillou roule sous mes pas, le Diable se retourne et d’un geste me propulse contre la paroi face à lui... Je suis a sa merci, étendu face contre terre, ses pieds fourchus encadrant ma tête, mon épée hors d’atteinte... ; Ma respiration se fait courte, il ne me touche pas et pourtant j’étouffe... ma gorge est comme prise dans un étau, mon corps se convulse, je suffoque, mes poumons me brûlent... Quelle dérision, être arrivé jusqu’ici et me faire avoir de la sorte... Mon cerveau se ralentit ma vue se brouille... je vois mon père écarquille les yeux... des yeux normaux, sans la moindre traces de folie... et soudain...



Je me réveille à l’air libre, la Porte Ultime est en ruine, de la fumée s’élève un peu partout autour de nous... MacCrage est couvert de sang et de cendres, il a une vilaine plaie au front... Les autres membres de Macoria nous regardent, l’air rassurés... Je secoue la tête, pour reprendre mes esprits, et je demande a ce qu’on m’expliquent ce que je fais dans le campement... ai-je rêvé ? Etait-ce réel ?

MacCrage s’assied a coté de moi, et me racontent ce qu’il a vu. Mon père serait redevenu physiquement réel, et s’est jeté sur Lucifer, le jetant dans la lave... Le maître des enfers aurait alors crier « Deux apparences, l’ombre et la lumière », avant de disparaître dans une explosion de lave... Raziel, redevenu humain, leur aurait ordonner de courir, et MacCrage du me forcer a l’accompagner a l’extérieur, abandonnant mon père derrière moi... Son état était de toute manière trop critique, d’après MacCrage, et je lui fais confiance... La porte s’est effondrée dans un torrent de flammes et de roches en fusion alors que nous passions dessous, faisant disparaître l’entrée des enfers et le cadavre de Cerbère...

Apres avoir écouter le récit des ces dernières heures, je secoue lentement la tête, me lève difficilement, cherche en vain mon épée, elle aussi disparue dans l’effondrement de la porte, puis me tourne vers les membres de Macoria, et leur dit :
« Maintenant, mes amis, vous êtes ma seule famille... Je me rallie a votre cause, et irai où vous allez, si toutefois vous m’accordez le privilège de chevauchez a vos cotés... »

MacCrage accepta, et depuis nous parcourons les Royaumes du Nord afin de rétablir l’ordre et la loi dans ces contrées autrefois ravagées par le Malin...

Je suis toujours Aragorne le Rôdeur du Nord, mais je fais maintenant partie de Macoria... Puissent les Dieux bénirent notre route, et nous aider a anéantir tout ce qui peut créer chaos et destruction sur ce monde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thomasmanta69.skyblog.com
 
Un ptit rp trankil... pour un gars...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un p'tit tour, juste pour dire bonjour !
» Un ptit avis pour une forterresse de bataille en scratch
» Un ptit PNJ pour le requin ivre
» 100 questions pour mieux vous connaître
» LUCAS ? Pour séduire les filles, tout peut marcher sauf être un garçon bien.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Héroic-Fantasy RP :: Les histoires. :: Histoires Héroic Fantasy-
Sauter vers: