Ce n'est pas la fin. Ce n'est même pas le commencement de la fin. Mais c'est peut-être la fin du commencement. A vous de continuer l'histoire...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [BG] Armalite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Octosophos
Oeuf de dragon


Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 17/01/2011

MessageSujet: [BG] Armalite   Lun 17 Jan 2011 - 11:53

[Salutations ! Cette petite nouvelle est à l'origine le background d'un clan Lineage II, les Armalites, mais il passe très bien comme histoire autonome. Il est un peu long mais passionant. Je vous propose ici le prologue. N'hésitez pas à laisser vos suggestions et vos critiques !]

Oh là, noble guerrier, pose un moment ta chope de bière, et toi, l’orc, cesse donc de jouer avec ce crâne, encore tout dégoutant de sang. Rapprochez-vous, encore un peu, écoutez cette vieille légende que d’antiques runes perchées sur les neiges de l’Aelie ont transmise à mes vieux ans. « Par-delà les montagnes qui jouxtent le cimetière d’Aden, le royaume d’Amaris prospérait jadis sous le gouvernement de l’illustre roi Quizo. Le souverain était loué pour sa libéralité, son courage et sa valeur par tous, mais chacun s’accordait à regretter que son épouse, la belle Weulen, ne reste stérile. C’est dans la treizième année de son règne que les orcs du mont Pélio, chassés de leur patrie par des mercenaires, vinrent assiéger la capitale, prenant au piège le monarque. Alors que déjà l’enceinte du palais croulait sous les assauts des trébuchets et des onagres, alors que déjà le tambour orc retentissait dans les murs et que les lourds fers de cette race infâme s’abattaient sur la garde, la reine est prise soudain de spasmes violents, appelle à elle ses dames, jette bien loin sa robe, et s’allonge sur un lit de fleurs. Quand le lendemain, l’aurore safrané vint caresser les marbres d’Amaris, les orcs, privés de ravitaillement, avaient levé le camp, et une jeune fille était née à la reine, que l’on dénomma Bloom, pour ‘lumière’ en elfique ».

Mais vas-tu donc lâcher ce crâne et m’écouter un peu, gredin ! « La jeune Bloom croissait chaque année en sagesse et en beauté, et ses précepteurs s’accordaient pour déceler en son âme de puissants pouvoirs magiques. Pour son quatorzième anniversaire, son père décida de l’initier au commerce des armes, et la fit assister à une démonstration dans le grand Colisée d’Amaris. La cérémonie se déroulait merveille lorsqu’un dragon-nain, échappé à la vigilance de son dresseur, comme piqué d’une folie soudaine, se mit à attaquer l’assistance. Il consume les uns sous son souffle mortel, se repait des viscères des autres. Tout à coup, il aperçoit dans la tribune la vierge blancheur de Bloom et s’apprête à la saisir entre ses deux sers acérées. Le roi, trop loin déjà pour la défendre, gémit de terreur : « Hélas, je ne suis plus père déjà ». Mais alors surgit de nulle part un jeune guerrier de l’académie militaire qui, tout en saisissant la princesse dans ses bras, décharge sur la griffe de la bête un coup violent, et cours dans les travées mettre la jeune fille à l’abri. Elle, tout hébétée encore, contemple en silence les deux yeux azurs de son sauveur, quand son père advint. Il couvrit le jeune guerrier, le dénommé Helia de richesses et d’honneurs, et l’éleva au rang de capitaine. Inquiété par l’incident, le monarque n’en résolu pas moins d’interdire à la jeune Bloom de quitter le palais royal jusqu’à sa majorité. Mais elle, recluse dans ses quartiers, le visage du jeune Helia reste fixé immobile dans son sein, elle croit voir ses deux yeux reluire dans le lointain, sentir sa mâle flagrance semée dans les nuées.

Eh bien, l’orc, dès que je commence à parler de ce genre de choses, tu deviens bien attentif, et tu tends soudain une oreille curieuse. Apprends en davantage : « Frappée d’une incurable mélancolie, la jeune princesse se mourrait lentement, ne s’alimentant presque plus. Tous les médecins avaient échoué à la guérir de son mal secret, quand deux vieux moines de Flozz, le jour de ses dix-sept ans, demandèrent l’hospitalité au souverain. L’ainé d’entre eux, voyant l’état de l’infante, s’isola avec Quizo et lui fit cet oracle : il fallait à tous prix envoyer Bloom en Aden, à la tour d’ivoire, ou elle périrait le jour de ses dix-huit ans. Il laissa au roi une lettre cachetée à n’ouvrir qu’une fois ce jour écoulé. Le vieux souverain ne voulut d’abord rien entendre, mais le mal empirait. Quelques semaines avant la date fatale, il convoqua au palais le meilleur des élèves de l’école de magie, le jeune Stormcrew, le plus vaillant guerrier de l’académie, Sly aux bras lourds, et bien sûr, le noble Helia. En le voyant, Bloom renait soudain à la vie, elle s’écroule de joie. Le roi leur confie une escorte et un navire pour gagner l’Aden, et regarde s’éloigner la troupe depuis son balcon d’argent. Mais trop curieux, il décacheta le message du moine, et là, quelle ne fut pas sa terreur. On lui apprenait que sa fille, choisie d’entre les mortels par les dieux, serait à son arrivée à la tour changée en déesse. Il s’élance vers la cour de son palais, appelle sa garde de sa voix de Stantor : ‘Hélas mes braves, j’apprends qu’envoyer ma fille en Aden était une terrible erreur. Allons, point de retard, prenez vos lances, montez vos coursiers, ramenez moi mon enfant, et que l’enfer tambour des larmes vous engloutisse si vous échouez’. Son vœu ne fut que trop entendu. De tous les soldats envoyés aux trousses de Bloom, aucun ne revint jamais »

Comment ? Vous voulez entendre la suite ? Allons, aubergiste, je paye la tournée pour cette table, et toi, l’orc, apporte donc du feu pour cette vieille pipe, car l’épopée que je dois maintenant vous chanter, c’est une histoire longue, mais passionnante.

[Laissez vos commentaires ! La suite : http://amarlite.webnode.com/ ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[BG] Armalite
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Héroic-Fantasy RP :: Les histoires. :: Histoires Héroic Fantasy-
Sauter vers: