Ce n'est pas la fin. Ce n'est même pas le commencement de la fin. Mais c'est peut-être la fin du commencement. A vous de continuer l'histoire...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Background de l'univers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marrazan
Dragon
avatar

Nombre de messages : 139
Age : 30
Localisation : Planète Terre, c'est déjà pas mal...
Date d'inscription : 03/01/2010

MessageSujet: Background de l'univers   Dim 24 Jan 2010 - 23:57

Âge 0 à 500 : le Commencement, l'âge du Premier Peuple et la découverte de la Magie.
Au début, tous les êtres se ressemblaient. Tous avec la même apparence, hormis la différence des sexes. Le premier lieu dans lequel Ils étaient rassemblés était situé au point central de la planète.
Ils ressemblaient davantage à des survivants qu'à des conquérants : Ils devaient se nourrir, trouver des armes et bâtir des maisons. Ils dûrent s'entraider pour construire ce qu'Ils appelèrent alors "La Première Grande Ville".
Puis les tensions commencèrent alors. A partir du moment où quelqu'un se sédentarise, il peut être sûr que son voisin convoitera toujours quelque chose lui appartenant. Ceci se révéla par de très nombreuses fois. Chaque vol se succédait par une bagarre générale d'où personne ne ressortait indemne. Y fallut de nombreuses batailles internes et de nombreux morts avant qu'un groupe, dégoûté des attitudes animales de leurs congénères, ne décide à s'exiler par delà les montagnes.

Le groupe parvînt à traverser les montages, vallées et autres plaines. Mais cela se fît au prix de nombreuses vies, prises par les ravages du temps ou des prédateurs qui peuple le monde.
Dès leur arrivée, ils surent qu'ils étaient entrés dans un nouveau territoire : l'air y était plus respirable, la végétation qui poussait leur était inconnue et ils sentaient quelque chose en eux, quelque chose de... nouveau. Les années passèrent et ils se rendirent compte que certains d'entre eux parvenaient à manipuler la chose par la pensée. Ils modifiaient l'aspect, les propriétés ou même ce qui faisait qu'une chose était appelée une chose. Très vite, ceux qui avaient développé cette faculté engendrèrent des enfants dont les facultés étaient innée et dont l'apparence ne cessait de se modifier à chaque génération.
Il fallu près de deux cent ans pour que ces personnes prennent l'apparence que nous leurs connaissont aujourd'hui. Leur magie a évoluée également, elle devînt moins anarchique et plus catégorique. Elle concerna deux éléments seulement, l'ombre et la lumière.
Finalement, les habitants acquirent une telle passivité dans l'utilisation de la magie, c'était devenu de l'ordre de na normalité pour eux, que d'en faire usage. Ils revendiquèrent alors leur indépendance et prirent le nom d'Ordiniens.
Dans la langue qu'ils avaient créé, "Ordinia" désigne le commencement, la primauté, ce qui démarre en premier.

Âge 1000 à 2000 : l'âge de la Guerre, la Première Grande Guerre, l'avènement des autres races.
Les Ordiniens surveillaient leur congénères, que leurs ancêtres avaient quittés il y a plus de cinq siècles. Ce qu'ils voyaient les répugnaient : ils se battaient entre eux pour un rien, leurs vêtements n'étaient que guenilles et ils n'avaient aucune retenue dans leurs actes.
Certains ne ressemblaient plus à ce qu'ils avaient connus. Les espions les avaient observés et les rapports disaient qu'ils avaient revendiqués le nom de Pophis. Ils formaient une communauté grandissante qui vénérait tout ce qu'il y avait de plus violent, pervers ou horrible en ce monde. Si cela en restait à ce point, les Ordiniens ne se seraient jamais intéressés à eux, mais ils apprirent avec horreur que cette vénération leur avait permis de retirer une forme de magie basé sur leurs croyances.
Ils prirent alors des disposition afin de raser cette espèce impie qui tirait ses forces de la noirceur du monde. Une première escarmouche leur apprirent qu'en plus de leur croyance, certain avaient tiré des talents guerriers qui mettaient à mal les troupes.
Cette guerre dura près de trois cent ans. Chacun des deux peuple subit de très lourdes pertes. Au final, les Ordiniens remportèrent la victoire, mais à quel prix. Plus des trois quarts de la population avaient été rasés et les Pophis n'avaient même pas été exterminés entièrement, certains affirment avoir vu quelques combattants emmener des civils au delà de leur frontières.
Pendant ce temps, là où le peuple avait commencé. Trois autres groupes, ne pouvant vivre dans cette violence, abandonnèrent leur familles et leur parents, pour s'exiler sur des terres plus clémentes, tout comme l'avait fait les Ordiniens. L'un partit au nord, l'autre à l'est et le dernier au sud, laissant l'ouest aux Ordiniens.

Le Premier groupe tomba sur une terre riche et apaisante. Les plaines vertes recouvraient les collines, les rivières permettaient de s'installer presque partout et les montagnes semblaient plus accueillantes qu'une maison. Un regain d'enthousiasme parcouru le groupe lorsqu'il commença à s'installer sur le continent. La première ville fût érigée en seulement une semaine. L'inventivité des bâtisseurs leur avaient permis de fabriquer un alliage de métal qui permettait de fabriquer des habitations dont la résistance surpassait déjà celle des Ordiniens.

Le Second groupe se retrouva sur une terre désolée, vide. Le sol n'était que roche, aucune végétation de poussait. Trop peu de bêtes vivaient sur ce sol et le peu qui y vivait pouvait balayer le groupe d'un simple coup de patte.
Un jour, l'un des nombreuses piques de roche qui dépassaient du sol se fractura et tomba à terre. Un cratère de trois mètres de profondeur en résultat et le groupe découvrit alors que, sous la roche, se trouvait de la terre. Et quelle terre! D'une incroyable fertilité, elle fît pousser les plantations du groupe à une vitesse folle. Les survivants s'aperçurent alors que, plus on s'enfonçait et plus sa fertilité augmentait. Ils creusèrent alors la première ville souterraine du monde.

Le Troisième groupe découvrit, dans sa section, un continent d'une taille à couper le souffle. Il était trois fois plus grand que leur continent initial et possédait une géologie incroyablement diversifiée : jungles, déserts et pôles se regroupaient sur le même territoire. Afin de préserver cet écosystème, le groupe décida d'instaurer des règles de vie et de respect du continent.
Ils découvrirent bien vite qu'ils n'étaient pas les seuls à partager le même continent. Certains voulurent les chasser, d'autres les abattre, mais tous furent remis en place par ceux qui acceptaient la règle qu'ils s'étaient imposés.
Lorsque leur nombre augmenta, de nombreuses personnes, désireuses d'aventures, quittèrent le groupe pour s'installer ailleurs.

Âge 2500 à 3000 : l'âge des Peuples, les premiers contacts et la découverte du Durion.
Le Premier groupe fût le premier à revendiquer son indépendance. Leur maîtrise moderne ayant pris un réel envol, ils possédaient déjà les premières machines à vapeur et découvraient l'incroyable pouvoir de l'électricité. Ils prirent le nom de Kazafiens, ce qui désigne dans leur langue, le progrès et l'innovation. Peu après, ils s'aperçurent que certains Kazafiens avaient plus ou moins de facilité à manipuler certains éléments. Les générations amenèrent le peuple à une maîtrise des quatre éléments principaux : le Feu, l'Eau, le Vent et la Terre.
Le Troisième groupe pris le nom de Sardiliens. La population grandissante avait éclatée et s'était étalée au quatre coins du pays. Certains commençaient à former des groupes indépendants et revendiquaient leur propre lois.

Les Kazafiens et Sardiliens commencèrent à se rencontrer et à rencontrer les Ordiniens. Divers actes diplomatiques furent signés et les trois contrés coulèrent des jours paisibles.
Les Idégriens tardèrent à se faire connaître, mais ils avaient reçu de sérieuses modifications corporelles. Avant à l'image des trois autres peuples, aujourd'hui ressemblant à des montagnes au faciès de rapace. Les Sardiliens désapprouvèrent ce changement et refusèrent de signer autre chose qu'un accord de paix entre les deux peuples, cela pour ne pas se mettre les autres à dos.
La vraie raison pour laquelle les Idégriens avaient été si affectés était par le fait d'une découverte : le Durion, un métal précieux aux propriétés incroyables qui leur avait permis de survivre. Seul leur continent possédait une telle merveille mais ils ne voulainet le partager avec personne.

Âge 3500 à 4000 : l'âge des Héros, l'histoire de la Prophétie et la Guerre de la Liberté.
Cette partie d'histoire concerne particulièrement les Kazafiens.
Le Centre commença à se diversifier, à monter en population et en puissance, ce qui étonna les autres peuples, qui avaient toujours pensés qu'ils resteraient à leur niveau préhistorique. Cependant, il n'en n'était rien : à leur insu, les populations avaient grandies, évolué. Les peuples s'étaient diversifiés, certains savaient se battre, d'autres employaient la magie.
Depuis quelques années, un nuage noir commençait à planer autours de cette région, rendant les observations difficiles. On ne sait pour quelles raisons, mais certains espions et factions militaires en observation ne revenaient pas de cet endroit. Jusqu'au jour où une ligne militaire Kazafienne de faction à quelques kilomètres de cet endroit fût attaquée et détruite. Le choc fût brutal : personne ne s'attendait à une telle violence et une telle rapidité. Il ne restait plus rien de l'avant poste, pas le moindre survivant.

Le gouvernement Kazafien riposta en préparant une guerre. Il envoya ses divisions sur les lieux de l'affrontement précédent et s'ensuivit une grande bataille entre les deux factions. Heureusement, les Kazafiens reçurent de l'aide de leurs alliés Idégriens, ce qui fît pencher le cour de la bataille.
Lors de cette bataille, un événement se déclencha : un jeune Kazafien, Jeffrai Zylom, perdit son frère aîné alors que ce dernier le protégeait. Pour certains cet événement parut anodin, sans intérêt, mais personne au monde ne se doutait des événements qui s'ensuivirent.

Rongé par son désir de vengeance, le jeune Jeffrai chercha par tous les moyens à rejoindre le Centre afin de faire payer la mort de son frère. En chemin, il fît une rencontre inattendue : une jeune Kazafienne, nommée Jessie Satobörg, avait, disait-elle "été envoyée par les Esprits du Monde pour l'aider à mettre fin à ce chaos". Elle lui cita ensuite une étrange prophétie : "Il parcouru les terres noires, son bâton de lumière à la main, défiant quiconque s'y opposait. Cet esprit, jeune et sans peur qui des esprits reçu son savoir."
Les sources diffèrent sur les événements qui survinrent quelques années après, certains racontent que Jeffrai s'est entraîné au delà des limites que l'on pourrait concevoir, d'autres affirment qu'il aurait reçu un cadeau divin qui lui accorderait la victoire... beaucoup d'avis circulent sur le sujet.
Ce dont on est sûrs, c'est que le jeune homme reçut une épée d'une puissance phénoménale mais était trop faible pour pouvoir la manier d'une seule main à l'époque. Beaucoup de personnes tentent d'expliquer ce qui survînt après ; Car aujourd'hui, Jeffrai, approchant de la quarantaine, est capable de manier cette arme d'une seule main et sans aucune gêne. Mais il s'est toujours refusé à dévoiler ce secret.

Avec cette puissance, il s'est opposé aux armées du Centre. Lesquelles avaient, depuis la dernière guerre, augmenté en puissance et en nombre.
Jeffrai et Jessie, ont combattu ensemble des milliers de démons sans jamais faiblir. La puissance de l'épée et la présence symbolique d'un homme et d'une femme permirent d'unifier les peuples sous une même bannière afin de repousser les démons dans leur trou.

Mais le Centre ne pouvait être vaincu, et malgré toute sa puissance, Jeffrai se heurta à une entité infiniment plus forte que tout ce qu'on avait vu sur ce monde et peut être même dans les autres mondes.
Il accepta de ce fait que le mal ne pourra jamais être totalement détruit et se contenta de partir du champ de bataille.

A son retour à Kafuzaka, il fût érigé au rang de Légende Vivante. Promu au titre de Souverain du peuple, il en assume encore la fonction de nos jours. Mais tout le monde sent qu'il a perdu quelque chose au cours de cette bataille qu'il ne pourra jamais remplacer.

Jessie Satobörg, avait disparu lors de la victoire. Son corps n'a jamais été retrouvé...

Âge 4000 : l'âge Neutre, les temps actuels et la situation en ce monde.
C'est à ce moment que tout commence pour nous. Les Kazafiens possèdent une technologie presque futuriste, les Idégriens bâtissent des villes souterraines, les Sardiliens fondent des clans, écument leur continent et les Ordiniens s'enfoncent de plus en plus dans les méandres de la magie.
Les habitants du centre n'ont plus jamais donné signe de vie. Personne ne veux ni ne cherche à savoir ce qu'il leurs est arrivés.
Le meilleur moyen, maintenant, de connaître la suite de l'histoire, est de faire partie de ces communauté d'aventuriers qui parcourent le monde dans l'espoir d'avoir une place parmi les récits ou de découvrir les trésors de leur monde.


Dernière édition par Marrazan le Lun 25 Jan 2010 - 10:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marrazan.over-blog.fr/
Wazarnaud
Wazadragon
avatar

Nombre de messages : 2099
Age : 28
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: Background de l'univers   Lun 25 Jan 2010 - 0:34

Je t'invite à mettre ce post et les autres en annonce, à priori tu as les droits pour désormais Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/timelapsemusic
Marrazan
Dragon
avatar

Nombre de messages : 139
Age : 30
Localisation : Planète Terre, c'est déjà pas mal...
Date d'inscription : 03/01/2010

MessageSujet: Re: Background de l'univers   Mar 26 Jan 2010 - 11:14

Détails annexes

Ici, je relaterais ce qui concerne les coutumes, religions et autres croyances. Ce message sera certainement mis à jours assez souvent.

Divinités

Les éléments de ce monde sont connus pour être régis par des esprits. Chacun possède son domaine et certaines personnes leurs vouent un culte.
Beaucoup de rumeurs circulent quand à l'existence réelle de ces dieux. Lorsque le héros, Jeffrai, a été choisi, on pense qu'il s'est retrouvé devant cette assemblée. Mais il n'a jamais voulu confirmer cette affirmation.

Balthus : esprit de Vie et de Mort
Il régit ce qui est et ce qui n'est plus. C'est lui qui est à l'origine de toute la création et c'est dans son domaine que retourne les âmes des défunts.
On raconte que son épée aurait deux tranchants : l'un permettant de trouver la paix éternelle et l'autre la damnation.

Iollis : esprit Lumineux
Fils de Balthus, il créa la Lumière en ce monde. Il est régulièrement prié par les Ordiniens.

Vonia : esprit Ténébreux
Fille de Balthus, elle s'équilibra avec son frère jumeau en créant l'Ombre afin qu'ils se complètent. Elle est également très prisée par les Ordiniens.

Valandria : esprit Incandescent
Elle incarne le Feu dans toute sa puissance et ce qu'il représente. C'est à elle que la plupart des Kazafiens du feu rendent hommage.

Archus : esprit Brumeux
Il est l'Air, les êtres vivants peuvent respirer grâce à lui. On le surnomme parfois "le Faiseur de Nuages". Les Kazafiens affiliés au vent lui rendent hommage.

Nothon : esprit Aqueux
Le frère de Valandria créa l'Eau afin de contenir l'esprit impulsif de sa sœur. Il a une part importante dans la création de la vie sur Zafarûn. Les Kazafiens affiliés à l'eau lui rendent hommage.

Nogma : esprit Minéral
Plus connue en Idégorion comme la Mère la Terre. Elle donna consistance au monde et à la forme des êtres vivants qui le compose. Les Kazafiens et les Idégriens lui rendent un culte important (surtout pour ces derniers).

Schiell : esprit de Corruption
Si la Corruption devait porter un nom, ce serait celui de Schiell. C'est ainsi que l'appellent la plupart des créatures du Centre mais on pense qu'il pourrait s'agir de bien d'autres choses.

Magal : esprit du Chaos
Cette divinité a été créée de toute pièces par l'Ordre du Désespoir, la plus puissante organisation terroriste jamais connue. Le fanatisme de certains membres est, cependant, si fort, qu'on pense que Magal fait réellement partie du panthéon divin.

Convenances

Voilà un sujet bien vaste qui a le mérite de devoir être survolé un minimum. L'étiquette d'un pays est primordiale, lui permettant de s'illustrer dans toute sa splendeur et de se faire accepter comme telle.
Chaque peuple Zarafîns possède sa propre étiquette, codes sociaux et repères qui lui permet de se différentier des autres. Aussi, à la suite, j'énumèrerais chaque codes de chaque pays. Cela pour vous donner un aperçu du mode de vie ainsi que des inspirations sur lesquelles je me suis basé afin que vous puissiez en comprendre le sens.

Kafuzaka

La première poignée de main :
Comme dans beaucoup d'endroit, une simple poignée de main en dit beaucoup sur les opinions de l'un envers l'autre. Dans les milieux familiers les hommes ont la coutume de s'empoigner vigoureusement la main et d'incliner la tête ou se découvrir devant les femmes, ces dernières ont le choix de faire une révérence selon leurs rang ou simplement de témoigner leurs gratitude à celui qui a la décence de s'incliner.
Dans les milieux plus aisés, la révérence est de rigueur pour les femmes, voire obligatoire. A ce stade les hommes ont le devoir de pratiquer le baisemain.
Devant les personnes haut placées (les ministres ou les chefs de villes), on a le devoir d'incliner la tête et de ne la relever que si on en donne l'autorisation.
Enfin devant le roi lui-même, on a ordre de se prosterner à genoux et de présenter son arme devant soi.

Le salut militaire :
Les jeunes recrues de l'armée sont rompues à tendre la main droite sur le front tandis que ceux qui sont passés soldat doivent simplement lever la main paume vers la personne. Cette différence de salut est due à la forte ressemblance entre l'uniforme du bleu et l'armure du soldat.
Passé le premier grade, un soldat ne pratique plus qu'un salut spécial : un bras plié en avant, l'autre plié dans le dos, le tout terminé par un salut à la japonaise.

Idégorion

L'accolade :
Dans un monde de force brute comme Idégorion, les hommes ont le devoir de démontrer leurs force, le salut entre homme se résume à une bourrade sur l'épaule gauche de son interlocuteur qui répond de la même manière(beaucoup de vêtements Idégriens possède un rembourrage de cuir sur l'épaule gauche). Quand ils ne font pas ce genre d'accolade, ils préfèrent s'empoigner mutuellement l'avant bras.
Les femmes sont plus tendre, leurs salut se résume uniquement à l'empoignade de l'avant-bras de l'interlocuteur.

L'accolade militaire :
Tous les combattants Idégriens quels qu'ils soient, saluent en frappant leurs pectoral gauche avec le bras droit.

La Sardalie

Rituel de bienvenue :
Lorsqu'on a l'honneur de se faire inviter par une personne importante (un chef de clan ou le roi lui-même) ou non, il doit y avoir un premier échange en biens matériels avant que la moindre parole ne soit prononcée ; pour l'invité comme pour l'hôte.
L'invité doit apporter de l'eau, une bouteille. La qualité, la pureté ainsi que la valeur du récipient indique l'estime que l'on a de son hôte.
L'hôte, quand à lui, doit offrir du pain à ses invités, un simple morceau que des serviteurs leurs apporte. Comme pour l'eau, la qualité et la présentation du pain sont le reflet de l'estime de l'hôte pour ses invités.

Le hélas du clan :
Chaque clan possède sa propre façon de saluer. Ces convenances ne visent que les membres du clan en question :
- Clan du Démon : présenter un couteau sur le front de son masque
- Clan de la Roue : empoigner son symbole rond de façon à le montrer
- Clan des Ombres : se regarder fixement, sans ciller, pendant 3 secondes
- Clan du Métal : présenter son arme face à soi
- Clan Impérial : s'incliner en tenant son arme à gauche

Ordinia

Le salut :
Pour se saluer, tout Ordinien quel qu'il soit s'incline en avant. La courbe est d'autant plus profonde que le rang de la personne que l'on salue est élevé, il va sans dire que l'on se retrouve fréquemment au sol devant les sages de la cour du seigneur.

L'accolade :
Les forces combattantes Ordiniennes se touchent mutuellement l'épaule gauche en se regardant droit dans les yeux. Fixer le regard est d'autant plus important car cela montre que l'on est sincère envers la personne.
Outre ces accolades, le salut simple est exécuté en croisant les bras sur la poitrine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marrazan.over-blog.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Background de l'univers   

Revenir en haut Aller en bas
 
Background de l'univers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [BACKGROUND] Karak Azgal
» Miss Haïti prendra d'assault Miss Univers le 23 Août!
» Murdo : L'univers est sans limite ...
» "Background"
» Un Background qui bouge !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Héroic-Fantasy RP :: Administration. :: Boîte à souvenirs :: Jeux de Rôles. :: Les Chroniques de Zafarûn-
Sauter vers: