Ce n'est pas la fin. Ce n'est même pas le commencement de la fin. Mais c'est peut-être la fin du commencement. A vous de continuer l'histoire...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Diverses considérations sur ce bas-monde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Waznard
Dragon adulte
avatar

Nombre de messages : 347
Age : 23
Localisation : Ce ne pas où mais pourquoi.
Date d'inscription : 23/12/2009

MessageSujet: Re: Diverses considérations sur ce bas-monde   Jeu 14 Jan 2010 - 19:05

Un petit truc qui m'est passé par la tête, juste là, à l'instant même :

Pensez-vous que la musique influence notre façon de penser et donc d'agir ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wazarnaud
Wazadragon
avatar

Nombre de messages : 2099
Age : 28
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: Diverses considérations sur ce bas-monde   Jeu 14 Jan 2010 - 21:11

Aaaaaah, la musique, un sujet que j'affectionne...

A cette question, je répondrais oui sans hésiter, et je répondrais même oui sans les avoir consulté pour mes coreligionnaires en subversion radiophonique [Référence, mais vous êtes peut être trop jeunes Wink]

Bref, d'un point de vue biologique, plusieurs phénomènes peuvent être enregistrés à l'écoute d'un morceau de musique :

- D'abord, sans trop dévier de la valeur de consigne, les battements de coeur auront tendance à tenter de se caler sur le rythme de la musique (Non, il ne va pas atteindre 200 bpm simplement en écoutant du Speed Métal). Or, comme chacun sait, du rythme du coeur va dépendre l'irrigation de nos organes, et en particulier de notre cher cerveau. Accélération du coeur => Cerveau plus oxygéné => On devient plus alerte, plus vigilant, et de cela va découler des réactions parfois excessives par exemple. A contrario, ralentissement du coeur => Moins d'oxygène => Relaxation du cerveau par "mise en pause" de neurones par ci par là => On se sent simplement bien, on "plane" par exemple.
A noter que cette effet est renforcé par l'entrée en résonance de notre corps avec la musique, j'y viens.

- Parlons en, de cette fameuse résonance. Tout le monde a déjà pu constater l'étrange sensation qui "prend aux tripes" comme on dit, lorsque l'accentuation des basses est suffisante (Si ça ne vous est jamais arrivé, il est temps de vous y mettre). Ce phénomène est dû à une harmonisation de certains tissus de notre corps au niveau moléculaire avec la fréquence des ondes de la musique (C'est ça, entre autres, qui fait que "la musique, c'est beau"). Autant dire que lesdits tissus adorent ça et vont faire parvenir cette harmonie aux cerveau via les nerfs. Le cerveau va agir en conséquence et renforcer l'effet décrit au point précédent et développer d'autres réponses (Agressivité ou détente par exemple) C'est ce qu'on appelle "Vivre la musique (à fond)" : On se sent vivant. D'où l'utilité des pogos lors des concerts à rythme élevé.

Morale de l'histoire : La musique influence nos actes et nos pensées.
Petit exemple pratique : Le post que je viens de faire dans Vampire (Commencé avant celui-ci). J'ai pris mon pied en écoutant (Encore) l'album Liebe ist für alle da. Or, on remarque un départ agressif, actif, et puis, une rupture de rythme au cours du dialogue (Je n'anticipe pas ce que j'écris, donc vous pouvez me faire confiance quant à l'influence de mon environnement à l'instant t). Il s'agit très exactement du moment où on passe de B******** à Frühling in Paris, la magnifique ballade du disque. Conséquence : A musique mélancolique, RP mélancolique...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/timelapsemusic
Waznard
Dragon adulte
avatar

Nombre de messages : 347
Age : 23
Localisation : Ce ne pas où mais pourquoi.
Date d'inscription : 23/12/2009

MessageSujet: Re: Diverses considérations sur ce bas-monde   Jeu 14 Jan 2010 - 21:25

Je dois l'admettre, je peux facilement m'identifier à la plus part des phénomènes décrits par Wazarnaud.
Mais maintenant, est-il possible que la musique ait moins d'effet sur certaines personne que d'autre ? Ce n'est pas pour essayer de dire "moi je suis un dur de dur, rien ne m'influence, je suis "free" et mature. La preuve : j'ai fugué et je fume !

Mais par exemple, il y a certains posts sur "la chasse est ouverte" ou "Une soirée d'enfer" ou encore "Les chroniques d'Azgarth" lors desquels, pendant que j'écris, j'écoute Rammstein (Stein um Stein, Mein herz brennt, mann gegen mann...) et d'autre du Lyricson avec "Life" ou du Bob Marley... Ou encore du System of a Down ou certains morceaux de Era...
...il faut admettre qu'il n'y a pas de réelle différence...
...ah moins que je n'aie le même sens d'observation qu'une huître fermée et enterrée sous le sable.

A.W.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wazarnaud
Wazadragon
avatar

Nombre de messages : 2099
Age : 28
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: Diverses considérations sur ce bas-monde   Jeu 14 Jan 2010 - 21:50

Tout le monde n'écoute pas la musique de la même manière. Il y a même des gens qui ne s'y intéressent pas du tout (Et c'est un tort !)
Il y a des gens qui écoutent de la musique histoire d'avoir un fond sonore, disons histoire d'occuper les oreilles, ça doit être ton cas, ceux là ressentent sans doute beaucoup moins, et donc sont beaucoup moins influencés par les sons que les gens qui, comme moi et quelques autres connaissances, écoutent la musique "à la manière d'un esthète" (Dixit mon père), qui sont marqués par le moindre truc qu'ils entendent, ne font pas que vivre avec la musique, mais vivent dans la beauté de la musique. Lorsqu'on atteint ce niveau d'indissociabilité entre la conscience et la musique, ça devient impossible de ne pas subir son influence.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/timelapsemusic
Waznard
Dragon adulte
avatar

Nombre de messages : 347
Age : 23
Localisation : Ce ne pas où mais pourquoi.
Date d'inscription : 23/12/2009

MessageSujet: Re: Diverses considérations sur ce bas-monde   Jeu 14 Jan 2010 - 22:52

Ah ouais... d'accord. Je dois effectivement me passer la musique comme bruit de fond... je n'ai jamais été très mélomane. Bien que je saches différencier le "ultra-commercial, chanson enregistré à la pelle pour se faire un max de blé" du "commercial, parce qu'il faut bien vivre, mais on va essayer de faire de la bonne musique".

Saufsaufsauf,
pour Winterbells !
Il est essentiel de "ne faire qu'un avec la musique" dixit moi même (mon papa et mort au Vietnam... ou à Stalingrad, je ne sais plus, maintenant...). Si l'on est pas en totale harmonie avec ce petit son cristallin et répétitif, on ne franchi jamais le million.

Voilà, c'était Waznard Kénobi, le fils caché d'Obi-Wan, parce que lui aussi il a le droit d'avoir des enfants en secret...!

A.W.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dyrm
Dragon de l'ancien temps
avatar

Nombre de messages : 785
Age : 27
Localisation : Petit royaume de Belgique
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: Diverses considérations sur ce bas-monde   Ven 22 Jan 2010 - 23:11

J'aimerais revenir sur un point de vue assez philosophique de l'amour...
Quels rapports entretiennent amour et liberté?
Pour ma part, je trouve qu'ils sont plus qu'ambigus et très difficiles à définir, mais cela n'engage que moi...

_________________
Que prodigues soient vos plumes
Que l'encre de vous écume
Et qu'une fois non coutume
Nous puissions faire un volume
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yurididion.wordpress.com
Waznard
Dragon adulte
avatar

Nombre de messages : 347
Age : 23
Localisation : Ce ne pas où mais pourquoi.
Date d'inscription : 23/12/2009

MessageSujet: Re: Diverses considérations sur ce bas-monde   Sam 23 Jan 2010 - 0:47

Ah...
...l'amour !
Un sentiment aussi étrange que puissant.
Au passage, il ne sert plus à rien depuis que la pornographie infantile a réussi à convaincre les occidentaux à procréer sans vraiment aimé son conjoint... Mais il n'y a pas eu de mise à jour vis-à-vis de l'amour dans la Bible depuis environ deux milles ans... Aussi je m'aventurai-je pas trop loin dans ce sujet en particulier.
D'autant plus que je suis peut être le plus inexpérimenté sur l'amour de tout le forum.
Bref...

...Maintenant, quels rapports entretiennent la liberté et l'amour ?
Sans vouloir te vexer, Douyn, cette question manque un peu de précision, que je vais donc y répondre de la façon dont je l'ai comprise.
Eh puis il y a aussi ce que l'on entend pas "liberté". Qu'est ce que c'est ? Vivre en paix avec son prochain ? Vivre seul en hurlant "FREEDOOOM" ? Vivre en paix avec soi même ?
Donc, personnellement, l'amour n'entretient pas vraiment de bons rapports avec la liberté. Car pour moi, la liberté, c'est faire ce que je veux, du moment que personne ne semble dérangé par mes hypothétiques actions*. L'amour, et par extension, être en couple, bride cette liberté. La/le conjoint(e) vient surtout ajouter des contraintes à notre quotidien... et des bisous ensuite... mais c'est secondaire, ça^^
Après, il y a pour qui la liberté rime avec amour : quoi de plus beau que de sentir le vent fouetter son visage, à la proue d'un navire, sa dulcinée penchée sur votre épaule, vous susurrant qu'elle vous aime ? Bon... en 1912... cette situation n'avait pourtant pas réussie à un certain "Jack"... mais ce n'est une généralité. Mais c'est une forme de liberté combiné à l'amour. L'amour étant essentiel pour que le sentiment de liberté s'épanouisse.

En conclusion, je pense que l'amour à un effet à double tranchant sur la liberté. D'un côté, éloigné de sa douce, ne sentant pas son cœur battre contre le sien, on a plutôt envie de rigoler avec des potes sur Modern Warfare 2, plutôt que d'aller la voir. Mais là, ça dépend du degré d'amour (tant de facteur entre en ligne de compte...). Alors que quand justement, on ressent son rythme cardio-vasculaire résonné en nous au même rythme que le notre, on peut considérer ça comme une forme de liberté absolue (mais là il y a ce que l'on considère par "liberté" et par "amour" qui entrave ma conclusion...)
Mais j'ai cité là mon avis. C'est donc pour moi ça, les rapports qu'entretiennent l'amour et la liberté, une lutte perpétuelle entre ses loisirs, faire ce que l'on veut (liberté) et aller/parler à son élue, afin d'être avec elle, de lui montrer qu'on l'aime (amour)... Mais qu'est ce qu'on se sent bien une fois avec son âme-soeur... ! Remarque faite : on se sent très bien aussi quand on pulvérise l'équipe adverse sur Call of Duty 6...
...mais il n'y a là que mon point de vue ! J'en rediscute volontiers avec n'importe qui^^

*Yeaaah, quel bon citoyen je ferais...

Edit : eh ça n'a pas changé : j'ai l'expérience de vie d'un gamin de 15 ans, qui n'a jamais été confronté au stress financier, professionnel ou social... il y a certaine chose que je n'ai sûrement pas du prendre en compte...

A.W.


Dernière édition par Waznard le Sam 23 Jan 2010 - 12:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dyrm
Dragon de l'ancien temps
avatar

Nombre de messages : 785
Age : 27
Localisation : Petit royaume de Belgique
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: Diverses considérations sur ce bas-monde   Sam 23 Jan 2010 - 2:35

Ok, alors je préciserai ma question puisque telle est ta demande.
Amour entrave-t-il liberté? Choisit-on l'amour en toute liberté? L'amour est-il une cage dans laquelle on s'enferme tout joyeux, inconsciemment bordé par le naïf espoir que tout ira bien? La liberté peut-elle nuire à l'amour?
Et quand je parle de liberté, je parle de LA liberté, celle pour laquelle tant d'homme sont morts, celle pour laquelle tant se battent encore. Celle que, tu peux arrêter n'importe qui en rue, personne ne sait te définir de manière acceptable. Celle qui exalte et libère, celle qui porte et donne des ailes...

_________________
Que prodigues soient vos plumes
Que l'encre de vous écume
Et qu'une fois non coutume
Nous puissions faire un volume
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yurididion.wordpress.com
cabusar
Dragon
avatar

Nombre de messages : 100
Age : 28
Localisation : Sur une île paumée
Date d'inscription : 19/01/2010

MessageSujet: Re: Diverses considérations sur ce bas-monde   Sam 23 Jan 2010 - 2:35

dit il du haut de ses 15a Mr. Green

L'amour est la liberté, si on ne se sent pas libre dans l'amour c'est que finalement l'amour n'est pas réciproque, d'un côté ou de l'autre.

Je considère l'amour comme la fusion de deux être pour en former un qu'on appel couple et qui est plus fort, ce n'est pas une simple addition mais plus une multiplication.

L'amour est libre quand les sentiments électrisent jusqu'à l'air ambiant autour des deux être qui sont au bord de défaillir quand ils s'admirent l'un l'autre.

La liberté c'est aussi la liberté de faire l'amour, quand on s'amuse, que ça dure deux heures, que la sueur devient agréable, que les yeux hypnotisés se confondent, qu'on peut aborder n'importe quel sujets entre deux râles de plaisir.

Fin voilà, j'adore ce sentiment et le décrire prendrait une éternité, le comparer à la liberté est mission impossible car on ressent plus qu'on explique. Smile

dit il du haut de ses 21a Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dyrm
Dragon de l'ancien temps
avatar

Nombre de messages : 785
Age : 27
Localisation : Petit royaume de Belgique
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: Diverses considérations sur ce bas-monde   Sam 23 Jan 2010 - 3:03

Ah. L'amour est liberté? Pourtant, le fait d'être amoureux, tu as beau avoir une vie sexuelle magnifiquement épanouie, je dois avouer que cela amène autant d'emmerdes que de bien-être, et finit souvent sur une merde (déception, tristesse, disputes, et caetera et caetera).
Oui, je parle crûment. Non, je ne suis pas insensible à l'amour, et suis loin d'en être blasé.
Si je veux y croire. Je veux croire à ce que tu dis, ami Cabusar, mais au fond, pour moi, fusionner, c'est un peu se perdre de vue.
Je ne parle pas égoïstement, entendez mois bien. Je ne dis pas se perdre soi de vue simplement parce qu'on aime l'autre, comme quelqu'un qui a besoin de s'auto-attentionné suffisemment. Je le dis dans le sens où parfois, l'on s'oublie au profit de l'autre, et il aura toujours beau vous aimer autant qu'il peut, cet autre N'est PAS vous. Alors oui, on fusionne dans le couple, oui on ne forme, entre très gros guillements plus qu'un. Mais au fond, on reste deux, avec des envies différentes, des besoins différents, des manières de penser, une histoire différente, ce qui pour moi rend une fusion pure impossible.
Alors oui, on se "colle à l'autre", en laissant plein de fissure que l'on s'applique à boucher, à deux.
Mais on ne peut jamais vraiment les remaçonner..

cabusar a écrit:
L'amour est libre quand les sentiments électrisent jusqu'à l'air ambiant autour des deux être qui sont au bord de défaillir quand ils s'admirent l'un l'autre.

La liberté c'est aussi la liberté de faire l'amour, quand on s'amuse, que ça dure deux heures, que la sueur devient agréable, que les yeux hypnotisés se confondent, qu'on peut aborder n'importe quel sujets entre deux râles de plaisir.
Pour moi, cela relève purement du domaine attirance/sexuel, donc sors de mon champ d'action et de mon champs de questionnement.

Par contre, ton point "mutliplication" m'intéresse assez vivement... Tu peux développer?

dis-je du haut de mes presque 20 ans... Mr.Red

_________________
Que prodigues soient vos plumes
Que l'encre de vous écume
Et qu'une fois non coutume
Nous puissions faire un volume
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yurididion.wordpress.com
cabusar
Dragon
avatar

Nombre de messages : 100
Age : 28
Localisation : Sur une île paumée
Date d'inscription : 19/01/2010

MessageSujet: Re: Diverses considérations sur ce bas-monde   Sam 23 Jan 2010 - 3:31

Du pur domaine attirance/sexuel Shocked

Tu connais l'amour? non parce qu'a mon avis il y a un soucis, remarque, vu ce que tu dis, je sens comme une incohérence, je ne saurais l'expliquer mais il y a quelque chose en toi qui n'a pas envi d'être amoureux. Confused

Je te l'ai dit, l'amour c'est une chose infiniment compliquée à expliquer, et honnêtement, pour avoir connu un chose le vrai amour (je l'ai su quand elle est partie remarque Mr. Green ) je peux te dire que quand tu es avec ta moitié, tu te sent invincible. Wink

explique toi mieux, je pourrais peut être mieux te répondre si tu clarifie la situation en toi même. Smile

ceci en toute amitié Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dyrm
Dragon de l'ancien temps
avatar

Nombre de messages : 785
Age : 27
Localisation : Petit royaume de Belgique
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: Diverses considérations sur ce bas-monde   Sam 23 Jan 2010 - 3:46

Oui, je différencie le domaine de l'attirance et le domaine du sentiment. Même si pour moi les deux sont indissociable, il m'est arrivé, comme à tous ici (ne niez pas, vous ne paraîtriez que ridicule) d'avoir un bref regard plein de désir sur quelqu'un de l'autre sexe, j'avais beau être en couple, je n'ai pu m'empêcher de remarquer la beauté d'une personne, et l'effet m'a plutôt... émoustillé? Mais ce n'est pas pour autant que je suis passé à l'acte, bien que je n'aie pas toujours été fidèle, reconnaissons le, cela arrive.
Oui, j'ai connu l'amour. Et j'espère un jour le connaître encore.
Et ce n'est pas que je n'ai pas d'envie d'amour. C'est que je me demande le lien qu'il y a entre amour et liberté. Je prends l'exemple d'un couple que je connais, échangiste (voilà, c'est dit) ils tiennent ensemble depuis presque huit ans maintenant et sont plus heureux que jamais, parcequ'ils sont sexuellement libres. Personnellement, cela ne m'attire pas. Je ne me "donne" pas à n'importe qui, et pour moi, il faut qu'il y ait un minimum (et de préférence un maximum) de sentiment. Mais justement, je ne me sens pas aussi bien qu'un couple de ce goût (et j'ai d'autres exemples en tête). Alors non, je n'envisage pas de me mettre à l'échangisme (pour ma part bêêêêrk!), je me demande simplement si justement, cette vision idéale de l'amour est viable, puisqu'elle n'inclut pas vraiment de liberté : on doit avoir des amis communs, on doit passer un max de temps ensemble, on doit... on doit... on doit...
D'un départ de bonnes idées, visant à solidifier la fusion du couple, cela devient des obligations. Et pour moi, là où il y a obligation, il n'y a pas liberté, surtout si ces obligations ne visent pas à respecter la liberté de l'autre (la loi est une obligation visant à respecter les libertés individuelles, et sur de nombreux points, je la trouve bien faite en Belgique)...
Et te sens-tu invincible tout le temps? Quand tu es en couple, même avec le partenaire de ta vie, ou celui que tu crois être de ta vie (autre question intéressante : y a-t-il un partenaire de notre vie?), tu as des disputes, et l'autre peut toujours te vaincre, comme tu peux toujours le vaincre (vous avez chacun le pouvoir de briser, et donc de vaincre l'autre, de lui faire du mal lors d'une dispute puisque bien souvent, vous connaissez sa faiblesse, etc etc)...

Pour ma part, j'ai beau être sans doute relativement jeune, le vrai amour, je l'ai su quand je l'ai eu. Et j'ai été vaincu en moins d'une semaine. Ce n'est certes pas ma seule fois, mais disons que c'est la seule fois où j'ai cru que c'était l'Amour, mais hélas, pas pour l'autre..

Évidemment, en toute amitié, je réitère ma demande d'explication sur la multiplication (à part multiplication par deux (1x2=2) car ce serait un peu simple)..
Et pas de soucis, si je pose une question ici, j'apprécie qu'on me réponde avec franchise...

_________________
Que prodigues soient vos plumes
Que l'encre de vous écume
Et qu'une fois non coutume
Nous puissions faire un volume
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yurididion.wordpress.com
Waznard
Dragon adulte
avatar

Nombre de messages : 347
Age : 23
Localisation : Ce ne pas où mais pourquoi.
Date d'inscription : 23/12/2009

MessageSujet: Re: Diverses considérations sur ce bas-monde   Sam 23 Jan 2010 - 12:54

Citation :
La liberté c'est aussi la liberté de faire l'amour, quand on s'amuse, que ça dure deux heures, que la sueur devient agréable, que les yeux hypnotisés se confondent, qu'on peut aborder n'importe quel sujets entre deux râles de plaisir.

Hum...
...je crois que je vais vous laisser entre personne qui peuvent se présenter au planning familial sans en être couvert de honte. (Pour m'a part c'est un truc que je vais essayer d'éviter avant un bon moment...)
Étant donné que mon expérience dans ce... domaine gravite autour du zéro (absolu)...
Je penses donc m'arrêter là, car ce genre de questions implique à celui qui répond un minimum d'expérience dans le domaine.
J'ai peut être fait mes premiers pas dans le monde de l'amour, mais j'ai trébuché à un moment et maintenant je glisse vers le bas en rappant pour me retenir à un quelconque espoir...

AVV
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Splitworlds
Vieux dragon
avatar

Nombre de messages : 952
Age : 26
Localisation : au bout du trou et au fond du rouleau
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Diverses considérations sur ce bas-monde   Sam 23 Jan 2010 - 18:37

pour mon avis, je suis totalement d'accord sur le point que le sexe est un point où il est parfois bon de se lacher. Comme le dit si bien Cabusar, on peut apprécier un histoire d'un soir où tout est merveilleux dans les draps et les bras.
Je suis moi-même un fervent fanatique du saykse et j'espère garder ma libido aussi ferme qu'aujourd'hui.
Ce qui me tracasse, c'est ce qui se passe chez les génération plus jeune.
L'année dernière en mois de Juin, notre patron à demander a moi et ma meilleur amie de faire le bar à une fête de lycée où le proviseur était un de ces ami et donc nous y sommes allé avec des jarres de coktail et de boisson (non-alcoolisé bien sur).
Nous avons pas mal discuter avec les jeunes et un sujet en particulier en fut le cas du sexe chez les jeunes. Et à mon grand étonnement, c'était bien différent de ce que je pensais. Les moches couche peu souvent et les plus beau/musclé sont au devant de la scène. Je me souvient que étant plus jeune dans mon lycée, j'était assez populaire, je n'était pourtant pas très beau ou grand (oui je suis assez petit). Peut-être que j'était plus mur ou drole que les autres mecs, mais les filles ne manquaient pas a l'appel du doux plaisir charnel.
Alors cela veut dire que la plasticité de notre société vient à metre une communauté de coté? je ne dis pas que sa n'était pas le cas avant mais maintenant c'est pire. L'un des actes les plus purs du monde devrait-il être interdit a ceux qui n'appartiendrait pas à une certaines 'étiquette'.
Un autre point qui me fait rager pour les jeunes d'aujourd'hui (je dis pas que je suis vieux, je parle de ceux qui sont encore au lycée/collège et tout ^^) est que le sexe est codifier, structurer et critiquable. Alors si l'on n'a pas le profil 20 en charisme, slurp dans les toilettes, passage a tabac dans certains domaine pour les filles et 20cm, 90KG de muscle, le kamasutra au par coeur pour les mec on est forcément des mauvais??? sa c'est assez contradictoire a tout ce que les plus grand on dit ou fait:
L'amour, c'est l'acte, qu'il soit amoureux ou non, où l'on se découvre soi et le sexe opposé, le moment privilégier où la tendresse, la passion et la furie torride se fusionne pour donner le plus belle opéra des sens. Un certain physique ou une certaine connaissance ne devrait pas définir qui est le plus apte à satisfaire son ou sa partenaire. On démarre tous à zéro et on peut tous devenir l'instrument parfait du désir et du plaisir.
L'acte charnel n'a pas de code, pas de principe, ni de critique, car c'est le seul acte qui tue toute barrière et où même deux personne peuvent oublier tout ce qui est dans les bras de l'autre.

respectueusement, Spliti
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Waznard
Dragon adulte
avatar

Nombre de messages : 347
Age : 23
Localisation : Ce ne pas où mais pourquoi.
Date d'inscription : 23/12/2009

MessageSujet: Re: Diverses considérations sur ce bas-monde   Mer 27 Jan 2010 - 14:42

Mhh... après toutes ces considérations, ça me mène à une question dont je n'arrive pas à départager la réponse, lorsqu'on y réfléchit trop. Je demandes donc l'avis de l'assistance :

Finalement, l'amour est-il un bien ou un mal ?

C'est vrai, c'est un peu pessimiste... pour beaucoup, la réponse est clair, mais...

A.W.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cabusar
Dragon
avatar

Nombre de messages : 100
Age : 28
Localisation : Sur une île paumée
Date d'inscription : 19/01/2010

MessageSujet: Re: Diverses considérations sur ce bas-monde   Mer 27 Jan 2010 - 17:06

Mon point de vu sur le sujet :

Pour 12 mois d'amour réel, je veux bien souffrir 12 ans Mr. Green

(fin c'est une image, celle qui me fera souffrir douze ans sans s'en mordre les doigts n'est pas encore née, je peux être trés mesquin quand je veux Twisted Evil )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Waznard
Dragon adulte
avatar

Nombre de messages : 347
Age : 23
Localisation : Ce ne pas où mais pourquoi.
Date d'inscription : 23/12/2009

MessageSujet: Re: Diverses considérations sur ce bas-monde   Mer 3 Fév 2010 - 16:50

Cher tous.
Mon premier texte argumentatif à rédiger en français avance avec une lenteur désespérante. Le fait est que j'essaye d'avoir un maximum de point de vue différent et de prendre le plus de faits en compte. Ainsi donc je vous poste le titre de mon devoir :

Faut-il interdire la peine de mort à l'échelle mondial ?

PS : voilà, répondez-y si le cœur vous en dit, et essayez d'être le plus objectif possible, j'ai besoin de pour et de contre^^

A.W.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eniril
Dragon mûr
avatar

Nombre de messages : 663
Age : 24
Localisation : Quelque part entre les ombres, ou tout simplement dans son lit .
Date d'inscription : 01/08/2007

MessageSujet: Re: Diverses considérations sur ce bas-monde   Mer 3 Fév 2010 - 17:29

Pour moi, certains cas extrêmes méritent amplement la peine de mort, mais seulement lorsque les preuves apportées sont irréfutables et que la culpabilité de l'accusé est sûre . Mais je pense que la peine de mort n'est justifiable que dans le cas où il s'agirait de monstres . ( Serial Killers et compagnie, des gens qui n'arrêterons jamais )
Pour ma part, j'avance que différentes peine doivent être appliquées selon les crimes ... Voici une petite liste ;

Pédophilie : Bah le mec deviens eunuque, tout simplement . Et on dit à tout ses camarades de cellule ce qu'il a fait : J'imagine que ceux qui ont des enfants seront ravis de l'apprendre .

Viol : Idem que pour la pédophilie .

Vol : Ça dépend ! Si l'individu a volé parcequ'il n'avait plus d'autres choix pour survivre, je dirais que la restitution du bien suivi d'une courte ( mais alors vraiment courte ) peine de prison ou d'un suivi judiciaire me semble amplement suffisant .
Mais s'il s'agit d'un grand patron qui se tire avec la caisse de l'entreprise alors qu'il a de quoi vivre sans soucis ... Bah il dédommage ses employés et va faire un tour case prison, avec le peuple qu'il semble tellement aimer .

Meurtre : Là, tout dépend des circonstances .

Même si ça peut sembler un extrême, c'est ce qui me semble juste .
J'attends les engueulades *-*

Edit Korri : (pour pas faire un mini post) Je plussoie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cabusar
Dragon
avatar

Nombre de messages : 100
Age : 28
Localisation : Sur une île paumée
Date d'inscription : 19/01/2010

MessageSujet: Re: Diverses considérations sur ce bas-monde   Jeu 4 Fév 2010 - 0:03

la peine de mort?
lisez donc l'excellente nouvelle de victor hugo, ça vous donneras une petite idée de ce que c'est réellement la peine de mort. Smile

Pour moi la peine de mort devrait être abolie, premièrement car la plupart du temps les crimes dont on parle sont résultat, selon moi, d'une sociétés donnée.
Ensuite, comment expliquer l'importance de la vie a des gens quand la justice de son pays l'enlève.

et quel pouvoir on donne à ces juges, à ces bourreau, en plus d'être des meurtriers légalisés ils ont pouvoir de vie ou de mort.

il faut prendre le temps de réflexion et se prémunir de toutes passions pour donner un avis objectif sur le sujet, pour ma part je fais un métier où on ne s'autorise pas les sentiments, je peux donc répondre avec certitude et réflexion que la peine de mort serait un recul sociétaire, d'autant plus qu'il serait bien trop facile de se débarrasser d'individu révélant l'imperfection de notre société au lieu de les interner pour comprendre les raisons qui les ont poussés à, mais attention, je ne parle pas du mobile du crime quel qu'il soit, je parle bien des raisons sociétaires qui ont fait que.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eniril
Dragon mûr
avatar

Nombre de messages : 663
Age : 24
Localisation : Quelque part entre les ombres, ou tout simplement dans son lit .
Date d'inscription : 01/08/2007

MessageSujet: Re: Diverses considérations sur ce bas-monde   Jeu 4 Fév 2010 - 0:22

J'ai déjà lu l'ouvrage de Victor Hugo ( Le dernier jour d'un condamné ), et il m'a profondément choqué, comme les peines de mort injustifiées ( France et Etats-unis ) .

Je pense juste que certaines personnes, quelle que soit le type de société, seront toujours des meurtriers ; Les tueurs en série existait déjà autrefois, même s'il n'étaient pas nommés ainsi, et dans d'autres types de sociétés .

Lorsque l'on voie une personne ôter la vie à une dix reprises, et n'en éprouver aucun remords alors que dix familles sont brisées par sa faute, il me semble juste de l'exécuter .

On peut accuser la société, et il est fort possible qu'elle soit à l'origine de certains individus de ce type-là, mais une civilisation où la violence et la folie n'existe pas est une utopie, et une utopie est par définition un lieu qui n'existe pas .

Pour moi, la peine de mort doit être appliquée dans des cas exceptionnels et lorsque les preuves déterminent avec une certitude inébranlable la culpabilité de la personne en question .

Voilà .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cabusar
Dragon
avatar

Nombre de messages : 100
Age : 28
Localisation : Sur une île paumée
Date d'inscription : 19/01/2010

MessageSujet: Re: Diverses considérations sur ce bas-monde   Jeu 4 Fév 2010 - 0:48

oui mais voilà, il est justement utopique de se trouver face à une affaire où les faits de font aucun doute, il faut des témoins, les mêmes sur toutes les scènes de crimes, aillant une objectivités sans failles.

bien durs à mon avis, les preuves matériels peuvent se révéler tellement trompeuses, on ne se trouve pas dans un monde aseptiser style les expert ou autre. Smile

Quand à ma société utopique, c'est bien là le truc, le monde a besoin d'utopie pour progresser, et si on étudie ces gens plutôt que de les tuer et ne plus en parler alors je pense que ça vaut le coup. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eniril
Dragon mûr
avatar

Nombre de messages : 663
Age : 24
Localisation : Quelque part entre les ombres, ou tout simplement dans son lit .
Date d'inscription : 01/08/2007

MessageSujet: Re: Diverses considérations sur ce bas-monde   Jeu 4 Fév 2010 - 2:32

Citation :
oui mais voilà, il est justement utopique de se trouver face à une affaire où les faits de font aucun doute, il faut des témoins, les mêmes sur toutes les scènes de crimes, aillant une objectivités sans failles.

Tu veux dire que notre cher Francis Heaulme est peut-être innocent ? Si il fallait des témoins objectifs et parfaits à chaque coins de rue, présents à chaque crime, il n'y aurait quasiment plus de population carcérale .

Il existe des affaire où les faits ne font aucun doute, mais dans le cas de la peine de mort, si il plane un doute dans une affaire, comme je l'ai dit précédemment, elle serait caduc et l'emprisonnement serait de rigueur .

Outre cela, je sais que "les experts" est également Utopie, on ne coince pas toujours le méchant .

Je pense qu'il faut avoir son utopie personnelle afin de poursuivre un but ou tout simplement d'espérer, mais qu'il ne faut pas pour autant s'y accrocher et quitter des yeux la réalité qui est : Il y a des gens qui méritent de mourir .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cabusar
Dragon
avatar

Nombre de messages : 100
Age : 28
Localisation : Sur une île paumée
Date d'inscription : 19/01/2010

MessageSujet: Re: Diverses considérations sur ce bas-monde   Jeu 4 Fév 2010 - 11:52

ah bon tu es comme ça toi, tu décide qu'il y a des gens qui doivent mourir ? Smile

Francis heaulme? connais pas personnellement, je connais encore moins le dossier sinon ce qu'en bavent les média alors de là à décider qu'il doit vivre ou mourir il y a plus d'un pas. Smile

Si l'on devait écouter l'opinion publique en tout temps alors bien des injustices seraient commises. Wink

je vais te conter une petite histoire, loin de me vanter de quoique ce soit je vais te parler franchement.

Je suis pompier, il m'arrive de voir des choses assez dures, je te passerais les détails des suicides par armes à feu, des ado fauchés en pleines jeunesse par un accident de voiture fin bref, du sang, de l cervelles étalée/graissée partout, je connais.

Mais vois tu un jour, il y a deux ans de cela j'ai fait une inter assez poignante, laisse moi te la raconter.

au alentour de 4h du mat', le bip qui sonne, je me speed au CS, départ VSAV pour personne en état de choc rue ******, je m'habille en moins de 10s avec les collègues, on part comme des timbrés, on fait du 120 en pleine ville, comme d'hab quoi.

Arrivé sur le lieu de l'inter on découvre une fille de 17a à moitié nue, en position fœtale, en tant qu'équipier je me précipite sur elle avec le sac, sort une couverture de survie, la met sur elle, commence à lui parler, pas de réponse, elle a les yeux grand ouvert et respire mécaniquement, symptôme d'un choc traumatique intense.

Pour instaurer un contact je commence à lui prendre la main, je l'entend gémir comme si je lui faisais mal, je regarde la main, le bras, bleu au poignet, je remarque lors du bilan que je commence immédiatement qu'elle porte des ecchymoses au visage, l'idée commençait à se former dans ma tête lorsque mon chef d'agrès qui interrogeait d'éventuel témoin me lance "viol".

Un frisson m'a alors parcourue, j'avais toujours redouté ce moment, "mon premier viol" comme on dit chez nous, j'avais déjà fait "mon premier mort", maintenant pour moi c'était l'épreuve ultime, j'aime les femmes, je ne supporte pas qu'on leur fasse le moindre mal, surtout quand elle paraissent aussi innocente et inoffensive que celle là.

Je lance au conducteur "brancard", je prend des constantes et transmet au chef d'agrés, "sat' 98, cœur 130 régulier bien frappé, TA 160/120, bleu multiples."

Dés l'arrivée du brancard je la met dedans, elle doit peser 50 Kg à tout casser, une gosse, même pour moi, dans le VSAV je commence à lui parler, la voix aussi douce que possible, je lui demande comment elle vas, là, enfin, elle me répond :
"je suis où?"
Je commence a lui expliquer que je suis pompier, qu'elle ne craint plus rien, que nous sommes là pour elle mais que j'ai besoin de savoir ce qui c'est passé réellement.
Entre les pleurs et les hoquet je parvient à comprendre qu'elle fut la victime d'un groupe de jeunes et qu'il l'on violée dans un impasse non loin, quand ils l'ont enfin laissée elle a réussit plus ou moins à se trainer jusque là où on l'a trouvée.

Fin bref je te passe le reste des détails, toujours est il que quand l'inter fut finit, j'étais dans un état de rage qu'on me connais assez peu, d'un naturel calme et réfléchie, je me laissais dominer par mes passion comme disent les philosophe, j'étais prêt à retrouver moi même les enfants de putes qui lui avaient fait ça, et je ne pouvais m'empêcher de la revoir, si belle, si fraiche, jeunesse massacrée à jamais pour amuser quelques personnes, je les aurais massacrés sans sourciller, une sorte de vengeur si tu veux.
Je ne disais rien et je rangeais et nettoyais le VSAV quand mon chef est venu me voir, il m'a félicité et m'a dit que je n'aurais rien pus faire de plus.
Il me parlait comme si on venais de perdre une victime dans le véhicule, j'essayais de comprendre ce qu'il cherchais à me dire, quelques jours plus tard je compris enfin.

Il me disait en fait que ce qui était arrivé était arrivé malheureusement et que tuer ses agresseurs ne servirait à rien, ou du moins à pas grand chose, il fallait les retrouver, les emprisonner pour éviter que la même bande recommence, et grâce à leur emprisonnement tirer les enseignements qu'ils pouvaient nous fournir pour éviter à tout prix qu'une autre bande ne recommence.

La morale? Un crime arrive, tuer le coupable revient à rajouter un crime sur l'autre, sans pouvoir en tirer de conclusions utiles pour l'avenir, d'autant qu'un autre individu, si l'on ne tire aucun enseignement, refera la même chose, qu'on le tueras sans plus progresser et que ça continueras de plus belle, brisant toujours autant de vie, détruisant toujours autant sans que l'on ne trouve de parade réelle, de manière de prévenir.

La condamnation après le crime, la répression la plus violente qui soit, forment une justice du sentiment qui est dangereuse, meurtrière et inacceptable dans un pays comme le notre, si vous souhaitez prendre le parti de notre ami nicolas pour aller vers une répression absolut, un contrôle total de la société avec des fichiers en tout genre alors libre à vous, quand à moi je préfère de loin mon pays libre et préventif.
Bien sur que je sais qu'il faudra toujours une police pour lutter contre le crime, mais si nous faisons assez de prévention et d'éducation alors notre pays renoueras enfin avec un taux de criminalité bas, des villes sures de nuit comme de jour, l'installation d'une vrai convivialité entre citoyens et alors jamais plus de jeune pompier n'auront à subir de viol, car ne te leurre pas, si elle, elle s'est faite violer physiquement, moi j'ai vécu ça comme un viol psychologique, je n'était pas assez fort à l'époque pour me détacher de sa souffrance.

Désolé pour le roman mais je me dois de réagir face à des propos aussi graves, des hommes d'une grande qualité et qui mérite toute notre reconnaissance ont lutés contre la peine de mort et je trouve inacceptable de remettre en question leur combat. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eniril
Dragon mûr
avatar

Nombre de messages : 663
Age : 24
Localisation : Quelque part entre les ombres, ou tout simplement dans son lit .
Date d'inscription : 01/08/2007

MessageSujet: Re: Diverses considérations sur ce bas-monde   Jeu 4 Fév 2010 - 12:34

Premièrement, le récit de ce qui t'est arrivé est vraiment dur et je compatis sincèrement .

Je ne décide pas, je verrais plutôt cela comme un vote par jury ou quelque chose dans ce genre .

Francis Heaulme a tué et violé suffisamment de personnes pour être qualifié de tueur en série, il n'a jamais éprouvé la moindre once de remords .

Mais je n'ai jamais dit que des violeurs devraient être tués ( j'ai parlé d'émasculation puis d'emprisonnement ) et la peine de mort comme celle que l'ont peut voir aux état-unis me répugne ( L'affaire David Gale par exemple ) .
Pour moi, la peine de mort est une affaire d'exceptions, comme l'ultime recours face a des monstres qui ne changeront jamais .

Je suis un fervent anti-Sarkophage, et je m'insurge contre son désir de vouloir tout contrôler, même nos vies . Je défends la liberté et pas l'oppression, mais ce n'est pas pour autant que mes idéaux sont incompatibles avec ma pensée sur la peine de mort .

De toute façon, je sais bien que la peine de mort ne reviendra certainement pas en France depuis qu'elle a été abolie, et j'admire les hommes et femmes qui l'ont combattue, car le gouvernement Français ne pouvaient pas être sûr à 100 pourcents d'exécuter la bonne personne, de commettre une irréparable injustice .
Mais avec les moyens actuels, qui sait ?

Je ne défends pas la "version" de peine de mort que les USA utilisent, je trouve qu'elle est injuste et totalement immorale, encore une fois, je défends que dans le cas d'horribles exceptions, c'est de notre devoir de ne pas laisser certaines personnes en vie .

Je suis vraiment désolé de ce qui t'est arrivée, à toi et cette adolescente .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cabusar
Dragon
avatar

Nombre de messages : 100
Age : 28
Localisation : Sur une île paumée
Date d'inscription : 19/01/2010

MessageSujet: Re: Diverses considérations sur ce bas-monde   Jeu 4 Fév 2010 - 13:19

Je te remercie de ta compassion, nous sommes revue furtivement, elle vas mieux mais c'est dur pour elle plus que pour moi hélas.

Pour ce qui est de la peine de mort, je suis contre pour une autre raison, bien que je ne doute pas de ta volonté de justice, ce n'est pas là le propos, mais je pense que de légiférer pour un retour de la peine de mort laisse une porte ouverte en grand, modification de la loi, orientation, manipulation etc.

Il est facile pour un dirigeant d'orienter une enquête, et donc de faire condamner à mort un innocent ou un prisonnier politique, certes en France ça parait peu probable (bien qu'on ne sache pas de quoi est fait l'avenir), mais dans d'autre pays bien moins regardant, la peine de mort serait une voie royale vers l'épuration. Wink

Et je n'en démord pas, ça ne me parait pas la solution idéale contre le crime, un emprisonnement à vie, accompagné de mesure de soin me paraissent plus humain.
Je trouve "facile" de supprimer un élément gênant. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Diverses considérations sur ce bas-monde   

Revenir en haut Aller en bas
 
Diverses considérations sur ce bas-monde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Du temps a perdre(libre)
» Le monde du jeu 2010, 10-11-12 septembre
» Inauguration de la plus puissante turbine à gaz au monde
» Canada, le Pays le Plus Accueillant au Monde pour les Expatriés
» Décès d'Éval Manigat, père de la musique du monde québécoise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Héroic-Fantasy RP :: L'auberge du dragon vert étincelant. :: Le Bar à Flood.-
Sauter vers: