Ce n'est pas la fin. Ce n'est même pas le commencement de la fin. Mais c'est peut-être la fin du commencement. A vous de continuer l'histoire...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le meilleur de mes textes, impossible de vous en priver.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kikidmakak
Dragon adulte
avatar

Nombre de messages : 253
Age : 23
Date d'inscription : 19/11/2007

MessageSujet: Le meilleur de mes textes, impossible de vous en priver.   Mer 4 Juin 2008 - 18:09

Alors que d'infimes grains de sable se voyaient portés par le vent léger qui parcourait le désert, Carr s'éveilla. Vivant.

Il était allongé sur cette dune, la plus haute de toute, celle qui
surplombait l'étendue de jaune infinie, celle qui nous faisait admirer
le lever et le mauve coucher du soleil.

Lorsqu'il se leva, il comprit qu'il n'était pas là où il était
lorsque ses yeux s'étaient fermés. Il n'était pas dans le monde des
vivants, ni dans celui des morts, il était...nulle part.

Un désert infini, qui nous fouettait de sa chaleur et nous
obligeait à marcher jusqu'à ce que nos jambes s'en retrouvent brisées.
Sauf qu'elles ne pouvaient se briser, ici, car rien n'était matériel
dans cet enfer de sable.

Carr regarda ce monde perdu, où peut-être des civilisations
étaient nées et avaient péri. En regardant, il aperçut un point rouge,
au loin. Qui avançait. Qui pouvait se promener à la frontière des
univers?

Plus Carr se posait la question, et plus le point rouge se
rapprochait, et plus il était proche, et plus Carr trouvait cet endroit
familier; plus il avait cette impression de déjà-vu; plus il avait
l'impression de l'avoir parcourue une heure plus tôt, ou bien il y a
des millénaires.

Il était déjà venu ici, de son vivant. Il avait déjà franchi ce
désert infranchissable. Il avait trouvé la fin du sans-limite. Là où
les mondes se croisaient et s'entrechoquaient, il avait posé le pied.

L'individu en rouge était à quelques centaines de mètres
maintenant, et Carr arrivait à distinguer sa silhouette malgré les
déformations que provoquaient la chaleur. C'était une étrange créature,
à la peau rouge sang et aux ailes noires, coiffée d'un casque à cornes
et armé d'un glaive rouillé. Il évoquait un démon.

L'étrange voyageur universel grimpa l'immense dune et arriva à la
hauteur de Carr quelques minutes plus tard. Les regards que les deux
naufragés du sable s'échangèrent étaient indéchiffrables par l'un comme
par l'autre, sans hostilité ni sympathie, sans peur ni confiance. Puis
l'étrange démon rouge parla.

-Ramasse ton épée, guerrier, dit-il en pointant du doigt une épée
dont la lame s'enfonçait profondément dans le sable non loin de là.

Carr, intrigué, se demanda pendant une brève seconde pourquoi on
le nommait "guerrier", puis se ravisa, car, il s'en souvenait, il était
véritablement un guerrier.

Il marcha jusqu'à l'épée, posa ses deux mains sur la garde, et
tira la lame su sable. L'arme brillait, et le guerrier sut qu'avec elle
il avait déjà tué, mais aussi que c'était l'objet qu'il tenait en main
au moment de sa mort, qu'avec ça il avait blessé un ami, un frère.

De nombreux souvenirs déferlèrent dans son esprit, mais il était
incapable de les mettre en place, de reconstituer le puzzle complexe
qu'était sa vie.

-Qui êtes-vous? demanda-t-il au démon.

-Ton prédécesseur qui a failli à son rôle. Avant d'arriver ici, mon nom était Taelord.

-Où sommes-nous? continua Carr.

-Là où sont passés tous ceux qui entendirent l'appel de guerre de
mon monde; là où tous ceux qui répondirent à cet appel ont marché et
désespéré pendant des mois, avant de trouver notre terre.

-Votre terre?

-Tu es déjà venu, toi aussi, continua Taelord. Et tu as franchi ce passage pour arriver là où nous t'attendions. En Valhalla.

-Je...je crois que je m'en souviens.

-Impossible d'oublier, même dans la mort. Sais-tu ce qu'est cet endroit?

-Je crois, oui, mais c'est très compliqué, non?

-Regarde le ciel et tu comprendras, annonça le démon rouge.

Carr obtempéra et tourna sa tête vers le ciel, qu'il vit
éternellement bleu. Il jeta alors un regard d'incompréhension à
Taelord, qui arborait un sourire sibyllin. Il regarda de nouveau au
même endroit, et cette fois-ci promena ses yeux sur tout le
ciel...avant de découvrir un impressionnant spectacle. Deux sphères de
roche gigantesques, deux planètes, s'étaient entrechoquées et brisées,
projetant des débris qui flottaient maintenant autour des restes ronds
et côtes à côtes de leur propres cadavres. Deux mondes brisés, chacun
ayant une moitié intacte, l'autre en petit morceaux flottant en orbite,
formant un cercle.

Carr était littéralement subjugué par ce spectacle réservé aux dieux.

-C'est magnifique, dit-il à Taelord.

-Et pourtant si sinistre, compléta l'autre. C'est ce qui est arrivé
à beaucoup de mondes déchirés par la guerre, tués par leur propre
apocalypse.

-Quel est votre but? Et quel est le mien? Pourquoi me dites-vous tout cela?

-Assieds-toi, je vais tout te raconter.

-Me raconter quoi? demanda Carr.

-Je vais te raconter l'histoire de ta vie, répondit Taelord.

Et alors que la nuit tombait sur le désert infini, en faisant
disparaitre les planètes mortes dans l'ombre pour laisser place aux
étoiles, le démon rouge Taelord conta l'histoire des cinq nations et de
leur guerre à Carr.



Kikidmakak
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kidnkeadd.wordpress.com/
 
Le meilleur de mes textes, impossible de vous en priver.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Selon vous, quel est le meilleur Final Fantasy?
» Quel est le meilleur pokémon plante selon vous ?
» Pokémon X Y : Quel Starter choisirez vous ?
» Et vous, vous ecoutez quoi souvent?
» Quel sport faite vous?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Héroic-Fantasy RP :: Les histoires. :: Histoires Héroic Fantasy-
Sauter vers: