Ce n'est pas la fin. Ce n'est même pas le commencement de la fin. Mais c'est peut-être la fin du commencement. A vous de continuer l'histoire...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Mêlées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eniril
Dragon mûr
avatar

Nombre de messages : 663
Age : 24
Localisation : Quelque part entre les ombres, ou tout simplement dans son lit .
Date d'inscription : 01/08/2007

MessageSujet: Mêlées   Ven 22 Fév 2008 - 17:19

Le fracas du fer sur le bois, des os sur l'acier, fut la première chose qu'entendit Alléon en sortant de l'inconscience . Ensuite vint la cacophonie des hurlements stridents poussés par les blessés et des cris de guerre hurlés par les vivants . La tempe douloureuse, un goût amère dans la bouche, Alléon se releva lentement, trébucha puis parvint à prendre appui sur sa hache . En contrebas, près de deux cents lignes de soldats entraient en collision et se disloquait en petits groupes belliqueux . La victoire était indécise ; Serait-ce les Crocs nacrés, le bataillon des mercenaires du Royaume d'Istala, qui prendraient l'avantage du fait de leur expérience, ou les Brigands des monts d'Herchul, du fait de leur nombre ? Même le plus aguerri des stratège n'aurait put le dire en cet instant, car ce moment précis décidait de tout et ne pouvait être prévu ; L'instant ou seul l'instinct de survie compte et où des années de pratique peuvent être inutiles à cause de la brutalité des duels, ressemblant plus à une confrontation de deux bêtes affamées .

Alléon repéra un bleu allié taillé en pièce par deux brigands et vint au moment où celui-ci succomba . Empli d'une rage glaçiale, il leva son maillet au-dessus de sa tête et l'abattit de toute ses forces sur la tête du premier bandit qui explosa, libérant son contenu . Puis il pivota et fit tournoyer sa hache dans sa main droite avant de la faire passer sous la garde du second, perforant ses tripes et répandant son sang sur le sol . L'homme s'écroula avec un hoquet de stupeur . Alléon se désintéressa de ses deux victimes et descendit vers le lieu de la confrontation, se taillant un chemin dans la masse hurlante, récoltant maintes coupures et estafilades . Il n'y prêta guère attention ; Sa cible était devant lui, et il comptait bien l'abattre . Le capitaine adverse jubilait, en haut du petit tas de corps qu'il ç'était construit . Il leva son bouclier au ciel et hurla tel un dément, défiant tout être aux alentours . Alléon lui entama le bras et retira sa hache, le visage de marbre . Le bandit regarda avec stupeur son bras droit pendre lamentablement, rattaché au corps par un tendon . Le second coup lui déchira la hanche et il chût dans un hoquet .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eniril
Dragon mûr
avatar

Nombre de messages : 663
Age : 24
Localisation : Quelque part entre les ombres, ou tout simplement dans son lit .
Date d'inscription : 01/08/2007

MessageSujet: Re: Mêlées   Dim 23 Mar 2008 - 2:27

La bataille malgré le décès de l'officier principal des Brigands, fut rude et se poursuivit sans interruption deux heures durant . Le goulôt étroit qu'était la vallée fut bientôt emplit du sang des vaincus : Les survivants s'affrontaient avec la force du désespoir et les duels se généralisèrent, donnant l'avantage aux Crocs nacrés qui étaient bien plus expérimentés . Il ne demeura bientôt qu'une poche de résistance formée d'une dizaine de soldats . Alléon, en guerrier aguerri, savait juger du moral des hommes . Aussi proposa-il aux derniers bandits une ultime solution .

-"Les pertes inutiles ne m'intéressent guère, que cela soit de votre côté que du mien . Rendez les armes et jurez fidélité, alors vous serez peut-être épargnés ."

Un duo de bleus s'avancèrent avec maladresse, le teint pâle et le regard peut assuré, laissant choir de leurs mains lasses leurs armes malmenées . Des bras surgirent hors des couverts pour les y amener et deux arbalètes furent pointés sur leurs nuques frémissantes, pour s'assurer de leur coopération . Le dernier officier comprit dans la huitaine de Brigands restants effectua deux pas en direction des Crocs nacrés, les défiant avec arrogance de ses yeux injectés de veines . Mais un menton frémissant de rage ou de peur jurait avec l'assurance du combattant .

Son regard se dirigea vers ses deux anciens subordonnées, avec colère, puis il le reposa vers le colosse qui leur avait adressé la parole .

-"Bandes de cul-terreux, verges molles, mange-merde, impuissants de pucelles arriérées, allez pourrir en Henfer ! Que vos os pourrissent et que votre chair tombe en putréfaction, que les corbeaux dévorent vos yeux et laissent vos orbites remplit d'asticots, je vous maudit sur milles générations !"

Sur ce il cracha en direction de ses adversaires et recula, l'arme à la main .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eniril
Dragon mûr
avatar

Nombre de messages : 663
Age : 24
Localisation : Quelque part entre les ombres, ou tout simplement dans son lit .
Date d'inscription : 01/08/2007

MessageSujet: Re: Mêlées   Lun 9 Juin 2008 - 18:06

Alléon, rageur, cogna du poing sur la table de dur chêne . Devant lui, tranquille et maître de lui, l'employeur du mercenaire baissa les yeux sur les deux sacs de toile qu'il venait de concéder à son subordonné .

-"Cette somme ne suffirait donc pas ?"

Le guerrier opina, se contenant .

-"Six mille Alia étaient pourtant le prix convenu ."

Alléon hoqueta .

-"Six mille ? Pour l'action elle-même, c'est exact, mais n'étions nous pas parvenus à un accord ; Cent Alia supplémentaires par pertes encourues ?"

-"Certes ... A combien s'élèvent les pertes, déjà ?"

Le calme calculateur de l'entrepreneur fit bouillir le sang d'Alléon qui ferma le poing .

-"Soixante de mes hommes . Six mille supplémentaires . Les bandits des montagnes étaient par deux fois plus nombreux, chose que vous n'aviez pas évoquée lors du contrat . Si j'avais su, j'aurais engagé plus d'hommes ."



Aléon partit avec douze milles pièces sonnantes et trébuchantes . Le mercenaire pouvait poursuivre son investissement dans la cité, où il ç'était établit depuis deux ans maintenant .

Ses deux-cents camarades, le noyau dur de ses troupes qui étaient avec lui depuis quelques cinq années, le suivirent .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mêlées   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mêlées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Héroic-Fantasy RP :: Les histoires. :: Histoires Héroic Fantasy-
Sauter vers: